FR | NL | LU
Peoplesphere

Baromètre des perspectives d’emploi: une lente amélioration

Une amélioration qui tarde à se confirmer, en effet… Malgré le passage au vert de la plupart des indicateurs économiques, nos entreprises peinent à traduire cela dans leurs intentions de recrutement. Une légère amélioration donc, observée principalement en Flandre. Cette réelle prudence se manifeste surtout dans le chef des petites et moyennes entreprises alors que nous mesurons l’importance de leur dynamisme pour notre économie. Bref, même si le climat semble positif, nous n’y sommes pas encore…

Selon le Baromètre Manpower publié ce jour, l’activité de recrutement devrait rester encore assez modeste au cours du 3e trimestre 2016. Sur les 751 employeurs belges interrogés fin avril, 6% prévoient d’augmenter leurs effectifs, 5% planifient de les réduire et 89% anticipent un statu quo. Après correction des variations saisonnières, la Prévision Nette d’Emploi – ou le différentiel entre le pourcentage d’employeurs prévoyant des embauches et le pourcentage de ceux prévoyant des licenciements – atteint la valeur de prudente de +2, en stagnation par rapport au trimestre précédent (hausse de 1 point) et inchangée par rapport au 3e trimestre 2015.

“Les résultats de notre baromètre n’indique pas encore une réelle accélération du rythme des embauches au cours du 3e trimestre” explique Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux. “Les employeurs restent focalisés sur la recherche d’une plus grande agilité à court terme afin d’adapter en permanence leurs effectifs – comme l’a confirmé la tendance positive observée dans le secteur de l’intérim au cours de ces derniers mois. A l’image de l’environnement économique, le marché de l’emploi reste très volatile en Belgique comme dans la majorité des 43 pays et territoires sondés dans le monde.”

La confiance est au Nord

La Prévision Nette d’Emploi est légèrement positive dans les trois régions du pays : +4 en Flandre, +2 à Bruxelles et +1 en Wallonie. En Flandre, la Prévision Nette d’Emploi est en hausse de 2 points en comparaison trimestrielle et annuelle. A Bruxelles, l’indice Manpower augmente de 4 points par rapport au trimestre précédent, mais perd 2 points par rapport au 3e trimestre 2015. En Wallonie, la confiance des employeurs est en recul de 4 points par rapport au trimestre précédent et de 1 point par rapport au trimestre correspondant l’an dernier.

Les employeurs de seulement cinq des dix secteurs sondés anticipent une activité de recrutement positive au cours du 3e trimestre 2016. C’est dans les secteurs de l’Horeca (+13) et de la Construction (+10) que le climat d’embauche devrait être le plus favorable. Les intentions de recrutement sont modérément positives dans les secteurs de Finance, de l’assurance, de l’immobilier et des services aux entreprises (+5) et des Services publics, l’éducation, la santé et les services collectifs (+4).
Les employeurs anticipent une stagnation de leurs effectifs dans les secteurs du Transport et la logistique (+1), le Commerce de gros et de détail (0) et les Industries extractives (0). Les perspectives d’emploi sont négatives dans trois secteurs : l’Electricité, gaz et eau (-1), l’Industrie manufacturière (-4) ainsi que l’Agriculture et la pêche (-5).

Par rapport au trimestre précédent, les intentions de recrutement s’améliorent dans cinq secteurs, alors qu’elles reculent dans cinq autres. Par rapport au 3e trimestre 2015, la confiance des employeurs s’améliore dans six secteurs mais se détériore dans quatre d’entre eux.

La prudence reste de mise pour les petites entreprises.

Les employeurs des quatre segments d’entreprise étudiés selon la taille de leurs effectifs anticipent une activité de recrutement positive au cours du prochain trimestre. Pour le 3e trimestre 2016, ce sont les employeurs des moyennes entreprises (50-249 travailleurs) et des grandes entreprises (≥ 250 travailleurs) qui rapportent les Prévisions Nettes d’Emploi les plus favorables, +19 et +18 respectivement. Les intentions de recrutement sont modérément positives (+7) dans les petites entreprises (10-49 travailleurs), alors qu’elles sont très légèrement positives (+1) dans les micro-entreprises (< 10 travailleurs).

Et dans le monde ?

Près de 59.000 employeurs ont été interrogés par ManpowerGroup afin de mesurer leurs intentions de recrutement pour le 3e trimestre 2016. Pour la première fois, l’enquête a été menée au Portugal, portant le nombre de pays et territoires étudiés à 43.

· Entre juillet et septembre 2016, les perspectives d’embauche sont positives dans 40 des 43 pays et territoires couverts par l’enquête. Cependant, bon nombre d’employeurs anticipent un léger ralentissement du rythme général des embauches. Rares sont les pays où l’horizon des demandeurs d’emploi s’éclaircit de façon significative. Comparées au trimestre précédent, les intentions d’embauche pour les trois prochains mois sont en hausse dans 14 pays, restent stables dans sept pays et reculent dans 21 autres. En comparaison annuelle, l’horizon s’éclaircit dans 13 pays et territoires, demeure inchangé dans cinq pays, mais s’assombrit dans 24 autres.
Le climat est particulièrement favorable en Inde (+35), au Japon (+22), à Taiwan(+17), au Guatemala (+16), en Roumanie (+16) et aux États-Unis (+15). Le marché de l’emploi continue de s’essoufler en Chine (+2) où les intentions de recrutement, bien que positives, atteignent leur niveau le plus faible depuis que le pays a rejoint l’enquête, au 3e trimestre 2009. On observe les perspectives d’emploi les moins favorables en Suisse (0), en Italie (0) et au Brésil (-15), le seul pays présentant un solde négatif.

Dans 23 des 25 pays de la région Europe, Moyen-Orient & Afrique (EMEA), les employeurs ont l’intention d’augmenter leurs effectifs. Pour la première fois en huit ans, aucun pays de la région EMEA ne rapporte de solde négatif. D’un trimestre sur l’autre, la Prévision Nette d’Emploi progresse dans 12 pays, mais accuse une baisse dans sept autres. En comparaison annuelle, les embauches devraient augmenter dans dix pays et diminuer dans 12 autres. Les prévisions les plus optimistes pour le troisième trimestre 2016 sont à mettre au compte de la Roumanie (+16), de la Hongrie (+13), de la Bulgarie (+10) et du Portugal (+10). Les intentions de recrutement restent assez stables au Royaume-Uni (+5), en Allemagne (+4) et aux Pays-Bas (+3), tandis qu’en France (+2), elles se situent au même niveau que la Belgique. Enfin, le marché de l’emploi devrait rester assez terne en Espagne (+1), en Italie (0) et Suisse (0).

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.