FR | NL | LU
Peoplesphere

Budget mobilité: 8% des PME bruxelloises et 1% des PME wallonnes seulement l’envisagent.

Trois ans après son lancement, le budget mobilité, qui permet aux employeurs et aux travailleurs d’opter pour une mobilité plus durable, suscite peu d’enthousiasme. La majorité des PME belges connaissent le concept mais ne le considèrent pas encore comme approprié. En Flandre, seuls 2% l’utilisent ; en Wallonie, moins de 1%. Avec 8%, soit une PME sur douze, les PME bruxelloises sont les premières de la classe.

Si à Bruxelles seules quatre PME sur dix disent non au budget de mobilité, ce chiffre augmente à six PME sur dix en Wallonie. La moitié des PME attendent le passage au numérique en raison d’un trop grand nombre de facteurs bloquants. Ces informations proviennent d’une enquête menée en juin 2022 auprès de 612 chefs d’entreprise et responsables du personnel de PME sur leurs projets d’emploi pour le troisième trimestre.

Dans quelle mesure les PME wallonnes et bruxelloises sont-elles conscientes des possibilités offertes par le budget de la mobilité ?

La totalité du budget qui serait normalement dépensé par l’employeur pour une voiture de société peut être consacré à d’autres options plus respectueuses de l’environnement, telles qu’une voiture de société écologique, les transports publics, les voitures partagées, les bicyclettes, etc. et de l’argent (salaire supplémentaire à la fin de l’année).

Le budget mobilité peut également être utilisé pour les voitures de société
En 2019, le législateur belge a introduit le budget mobilité, dans le but d’encourager des déplacements plus durables. Fin 2021, quelques ajustements ont été effectués, ce qui devrait en faciliter l’introduction.

Jordane Houdart, consultante juridique pour les PME chez SD Worx, résume les résultats : « Le pourcentage de PME qui souhaitent se lancer dans le budget mobilité est très faible, certainement en Flandre et en Wallonie. Vous pourriez dire : l’inconnu fait peur, mais cela va au-delà de simples craintes. En Wallonie, près de 36% des PME disent connaître le principe, mais moins d’1% commencent à l’introduire ; à Bruxelles, ce chiffre est de 8%. »

La spécialiste souligne : « On oublie notamment que la majorité des voitures de société est constituée de voitures de fonction, ce qui signifie qu’une voiture reste nécessaire pour les visites de clients et que le salarié n’est pas totalement libre de déterminer sa propre mobilité. Mais le budget mobilité peut aussi être intéressant ici, en choisissant une voiture plus petite et en utilisant un budget plus limité pour, par exemple, un vélo ou la location d’une plus grande voiture pendant les vacances d’été. A Bruxelles, l’intérêt est plus grand mais pas encore phénoménal : 8% des PME disent envisager de l’introduire. »

En mars 2022, environ 16 % des PME ont déclaré qu’elles s’attendaient à ce que leurs travailleurs demandent des budgets de mobilité d’ici 2022. Pour l’instant, cela ne se traduit pas par des taux d’adoption élevés.

Environ un quart des PME miseront sur des voitures plus petites

L’enquête SD Worx sur les PME montre que les entrepreneurs de PME ne sont pas opposés à une flotte de véhicules plus écologiques, mais la majorité d’entre eux rencontrent encore trop de facteurs bloquants.

Près de quatre PME sur dix (38,9 %) souhaitent s’engager pleinement dans le verdissement du parc automobile, mais près de la moitié (48,5 %) disent qu’elles attendront avant d’effectuer le changement en raison de trop nombreux facteurs de blocage. Près d’un quart (24,3 %) opteront pour des voitures plus petites ou tenteront de réduire leur parc automobile (24,7 %). Aujourd’hui, 59% des PME essaient de minimiser leurs déplacements. Environ 18% n’ont pas besoin de voitures de société à l’avenir.

« Des facteurs bloquants tels que la complexité administrative, la demande limitée des salariés le prix de revient des voitures électriques et le flou fiscal concernant la recharge à domicile en termes d’avantage en nature sont certainement encore des challenges dans le processus d’écologisation », déclare Jordane Houdart de SD Worx.

Comment fonctionne le budget mobilité ?

La conseillère PME poursuit : « Lorsqu’un employeur introduit le budget mobilité dans son entreprise, les salariés ont la possibilité d’échanger leur (droit à une) voiture de fonction contre un budget annuel. Chaque travailleur peut utiliser ce budget pour organiser sa propre mobilité, afin de se rendre au travail plus facilement et de manière plus écologique. Le montant annuel dépend du type de voiture de société auquel l’employé a droit. Remarque : le salarié ne doit pas nécessairement annuler sa voiture. Il peut, par exemple, choisir une voiture durable plus petite, mais aussi un vélo (partagé) ou recourir au covoiturage ou aux taxis. »

 

Source : Source : SD Worx juin 2022 – Dans le cadre de la prévision trimestrielle de l’emploi de SD Worx, un certain nombre de PME représentatives de la Belgique ont été interrogées pour la 49ème fois sur leurs attentes en matière d’emploi. Six cent douze entreprises comptant entre 1 et 250 employés ont participé à l’enquête entre le 24 mai et le 19 juin 2022. Il s’agit d’une enquête en ligne auprès des PME en Belgique basée sur un échantillon représentatif, le bureau de recherche CityD-WES s’adressant aux répondants par e-mail. L’étude est répétée chaque trimestre. La pondération se fait en fonction de la région et de la taille de l’organisation en fonction de la population des PME. Les résultats sont représentatifs de l’ensemble des PME en Belgique. La pondération est généralement bien inférieure à 2, sauf pour les PME wallonnes de moins de 5 employés. Pour l’ensemble de l’échantillon, la marge d’erreur est de 4,24% (intervalle de confiance de 95%).

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.