FR | NL | LU
Peoplesphere

Le budget mobilité serait-il enfin lancé grâce au télétravail? Témoignages pratiques…

En analysant les sept premiers mois de 2022, un nouveau record de la proportion de salariés disposant d’un budget de mobilité se dessine. A la fin du mois de juillet 2022, le chiffre s’élève à 0,022% alors que l’année dernière il était de 0,015%. En raison des faibles pourcentages, le budget mobilité reste un facteur de différenciation pour la guerre des talents. C’est en décembre que l’on observe la plus forte assimilation. Pour l’instant, celui-ci ne concerne que les employés disposant d’une voiture de société. Un avantage important réside dans le fait que ceux qui travaillent (à plus de 50%) depuis leur domicile peuvent désormais aussi financer leur loyer ou leur prêt hypothécaire avec leur budget mobilité. Ce n’est désormais plus limité aux personnes vivant dans un rayon de 10 km de leur lieu de travail. C’est ce que montrent deux exemples concrets, Flanders Connect et BIMB à Bruxelles, qui ont trouvé le chemin vers cet outil.

Jordane Houdart, consultante juridique pour les PME chez SD Worx : « Pour les sept premiers mois de 2022, nous constatons à nouveau une augmentation du nombre d’employés optant pour un budget mobilité : leur nombre a déjà augmenté de 50%, alors que le pic est encore à venir en décembre. De plus en plus d’employeurs voient également les avantages que ce soit pour la guerre des talents ou pour la rétention du personnel. Actuellement, les chiffres sont encore très limités (0,11 % des salariés fin 2021), ce qui signifie que vous pouvez faire la différence en tant qu’employeur. Surtout avec l’augmentation du travail à domicile où nombreux des employés seront ouverts au remboursement des frais de logement ». Selon la récente enquête de SD Worx auprès des PME, les employeurs bruxellois en particulier prévoiraient d’introduire le budget mobilité.

Dans la pratique à Bruxelles

BIBM, la Fédération de l’industrie européenne du béton préfabriqué, est une organisation internationale avec un siège dans le centre de Bruxelles. Le manager a décidé d’introduire le budget mobilité à la demande d’une employée. Alessio Rimoldi Secrétaire général de BIBM : « Ma collègue n’a pas besoin d’une voiture de société, à laquelle elle a droit. Elle habite à moins de 5 kilomètres de son travail. Elle préfère donc utiliser les options du deuxième pilier du budget mobilité, comme les transports publics, le taxi et la trottinette. Elle peut dès lors utiliser le budget restant pour le loyer de son logement. C’est un bel avantage du nouveau budget mobilité, qui s’adapte aux besoins des travailleurs et à leur situation familiale. »

Une solution pour la pénurie de talents (Flanders Connect)

Flanders Connect, l’association flamande du personnel ICT, recrute des profils ICT stratégiques pour le gouvernement flamand.

Jan Stoffels, administrateur général, explique : « La pénurie de talents exige une approche innovante et le budget mobilité l’est parfaitement. Nous avons commencé à l’utiliser en 2020 ; un certain nombre de nos collaborateurs l’ont également demandé. Les personnes qui postulent un emploi chez nous sont souvent séduites par les possibilités offertes par le budget mobilité. Sa force est qu’il incite les personnes à réfléchir à leur mobilité, de sorte qu’ils n’optent pas automatiquement pour une (grande) voiture. Ils se demandent s’ils ne peuvent pas organiser différemment la mobilité de leur famille. Maintenant que le budget peut également être utilisé pour payer ou louer la maison si vous travaillez à plus de 50 % depuis votre domicile (et pas seulement pour ceux qui habitent à moins de 10 km de leur travail), c’est aussi un bonus supplémentaire pour beaucoup. C’est quand même bien si vous devez rembourser, par exemple, 650 € de moins par mois sur votre prêt. Il s’agit d’une augmentation substantielle du pouvoir d’achat, qui est aujourd’hui plus que bienvenue. »

Le responsable poursuit : « Le besoin en profils informatiques est élevé. Pour notre organisation, nous avons un taux de croissance de 20% par an et nous n’anticipons pas de changement dans un avenir proche. À l’heure actuelle, plus de 80 % de nos employés optent pour le budget mobilité ; une minorité choisit encore l’une de nos voitures hybrides standard. C’est un succès. La majorité d’entre eux optent pour le budget mobilité : ils choisissent alors une voiture en combinaison avec une bicyclette ou d’autres moyens de transport ; ou ils optent pour les frais de logement, souvent si la famille dispose déjà d’une voiture. Le prix de revient des voitures vertes est encore souvent un facteur déterminant. Un écueil lors de l’introduction du budget de mobilité est qu’il peut paraître assez complexe administrativement de gérer les dépenses : c’est pourquoi il est important d’avoir une bonne interface dans laquelle l’employé peut gérer les dépenses via un principe de self-service, sans alourdir l’administration du département RH. »

 Qui sont les employeurs ayant un Budget de mobilité en 2021 ?

  • Bien que le budget de mobilité soit le plus répandu en Flandre, c’est à Bruxelles qu’il rencontre le plus de succès : 1,5% des employeurs l’ont introduit (contre 0,5% des employeurs flamands, ou un tiers des employeurs bruxellois et 0,25% des employeurs wallons). Il s’agit donc toujours d’un outil innovant pour retenir ou attirer les gens.
  • La plupart des employeurs sont de petites PME, mais en termes relatifs, le succès augmente avec la taille de l’organisation (à l’exception des organisations comptant plus de 1 000 employés). C’est dans les organisations de 500 à 999 employés que le budget de mobilité connaît le plus de succès : 8,7% des employeurs y mettent en œuvre un budget mobilité.
  • Quelques secteurs qui se distinguent : le transport routier, la construction, les soins de santé, les services sociaux et les TIC (programmation de logiciels).
  • Pour l’instant, seulement chez les employés. Les trois premières provinces : Bruxelles, le Brabant flamand et Anvers.
  • Le noyau dur de ceux qui optent pour cette solution se situe entre 25 et 40 ans (64% des salariés).
  • Plus d’hommes que de femmes, mais relativement parlant, la différence n’est pas si grande (0,13% contre 0,09%).

 

Source: SD Worx – l’analyse porte sur les chiffres de l’ensemble de l’année 2021, calculés sur plus d’un million de salariés chez plus de 35 000 employeurs. Pour 2022, les chiffres des sept premiers mois de cette année sont comparés à ceux de la même période en 2021.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.