FR | NL | LU
Peoplesphere

Les coûts du travail en hausse dans l’Union Européenne, boostés par l’augmentation des salaires dans les pays de l’Est.

Les coûts horaires de la main-d’œuvre ont augmenté de 2,0% dans la zone euro (ZE19) et de 2,7% dans l’UE28 au premier trimestre 2018, par rapport au même trimestre de l’année précédente. Au quatrième trimestre 2017, les coûts horaires de la main-d’œuvre avaient progressé de 1,4% et 2,3% respectivement. Attention cependant, l’ensemble des pays occidentaux observent une augmentation inférieure à la moyenne. Ce sont les pays d’Europe Orientale qui alimentent cette croissance des coûts du travail.

Les deux principales composantes des coûts de la main-d’œuvre sont les salaires & traitements ainsi que les coûts non salariaux. Dans la zone euro, les coûts des salaires & traitements horaires ont augmenté de 1,8% et les coûts non salariaux de 2,6% au premier trimestre 2018, par rapport au même trimestre de l’année précédente. Au quatrième trimestre 2017, les variations annuelles s’établissaient respectivement à +1,6% et +0,8%. Dans l’UE28, les coûts des salaires & traitements horaires ont progressé de 2,7% et les coûts non salariaux de 2,9% au premier trimestre 2018. Au quatrième trimestre 2017, les variations annuelles s’établissaient respectivement à +2,4% et +1,9%. Ces données sont publiées par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

Au premier trimestre 2018 par rapport au même trimestre de l’année précédente, les coûts horaires de la main- d’œuvre dans la zone euro ont progressé de 2,0% dans l’industrie, de 2,0% dans le secteur de la construction, de 2,5% dans les services et de 1,2% dans l’économie (principalement) non-marchande. Dans l’UE28, les coûts horaires de la main-d’œuvre ont augmenté de 3,1% dans l’industrie, de 3,6% dans la construction, de 2,9% dans les services et de 2,1% dans l’économie (principalement) non-marchande.

Au premier trimestre 2018, les hausses annuelles les plus importantes des coûts horaires de la main-d’œuvre dans l’ensemble de l’économie ont été enregistrées en Roumanie (+12,7%), en Lettonie (+11,2%) ainsi qu’en Hongrie (+10,3%), tandis qu’une baisse a été relevée au Portugal (-1,5%).

Méthodes et définitions
L’indice du coût de la main-d’œuvre est un indicateur conjoncturel de l’évolution des coûts horaires de la main-d’œuvre supportés par les employeurs, exprimés en termes nominaux, c’est-à-dire sans être ajustés de l’évolution des prix. Il est calculé en divisant le coût de la main-d’œuvre en monnaie nationale par le nombre d’heures travaillées; par conséquent, l’évolution de l’indice (année de base = 2012) résulte des changements affectant les deux variables, coûts de la main-d’œuvre et heures travaillées.
Les variations trimestrielles des coûts horaires des employeurs sont mesurées pour les coûts totaux de la main-d’œuvre et de ses principales composantes, à savoir les salaires et traitements d’une part et les coûts non salariaux (coûts de la main-d’œuvre autres que les salaires et traitements) d’autre part. Les coûts totaux de la main-d’œuvre (TOT) couvrent les coûts salariaux et non salariaux moins les subventions. En sont exclus les coûts de la formation professionnelle ainsi que d’autres dépenses telles que les frais de recrutement, les achats de vêtements de travail, etc.
Les salaires et traitements (SAL) comprennent les rémunérations directes, les primes et les indemnités versées en espèces ou en nature par les employeurs à leurs salariés en paiement du travail accompli, les versements aux salariés au titre de l’épargne salariale, les versements pour les journées non ouvrées et les rémunérations en nature comme les repas et boissons, le carburant, les véhicules de société, etc.
Les coûts de la main-d’œuvre autres que les salaires et traitements (AUT – coûts non salariaux) comprennent les cotisations sociales à la charge des employeurs et les impôts sur le travail considérés comme des coûts de la main-d’œuvre moins les subventions destinées à rembourser tout ou partie des coûts salariaux directs supportés par les employeurs.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.