FR | NL | LU
Peoplesphere

Droit passerelle pour les indépendants: une mesure gouvernementale floue qui a cependant déjà été sollicitée par 25% des entrepreneurs.

25 % des indépendants recourent déjà au droit passerelle à l’heure actuelle. Depuis l’introduction du droit passerelle, Acerta a enregistré un total d’environ 47.000 demandes* et en reçoit des dizaines par heure. Toutefois, le prestataire de services constate que cette mesure de soutien soulève encore de nombreuses questions chez les indépendants.

Depuis le 17 mars, les indépendants qui répondent aux conditions peuvent bénéficier d’un assouplissement du droit passerelle. Il s’agit d’une mesure de soutien mise en place par le gouvernement pour les indépendants qui éprouvent des difficultés financières en raison du coronavirus. Les indépendants devant obligatoirement cesser leur activité (à titre principal et, sous certaines conditions, à titre complémentaire) ou dont l’activité est interrompue durant au moins 7 jours en raison du coronavirus peuvent solliciter cette mesure de soutien financier, ce qu’ils font d’ailleurs avec empressement.

Le droit passerelle, à ne pas confondre avec les primes compensatoires, permet aux indépendants de bénéficier d’une allocation pour les mois de mars et avril s’ils cessent volontairement leur activité ou s’ils sont tenus de l’interrompre en raison du coronavirus. Pour le mois de mars, ce droit unique s’élève à 1291,96 euros par mois sans charge de famille et à 1614,10 euros par mois avec enfants à charge. Il en ira probablement de même pour avril. Le versement du droit passerelle de mars sera effectué à la mi-avril.

Toutefois, les indépendants s’interrogent encore énormément sur cette mesure de soutien. Parmi les questions les plus fréquentes, on retrouve : puis-je combiner le droit passerelle à la prime de nuisance ? Comment puis-je demander le droit passerelle ? Quand vais-je recevoir ma prime ? En tant que prestataire de soins, puis-je encore poser des actes médicaux urgents si j’interromps mon activité volontairement ?

Nadine Morren, Directrice Service à la Clientèle chez Acerta, explique : « Tous les indépendants et les starters ne savent pas précisément quand ils peuvent solliciter le droit passerelle. Les conditions ont été régulièrement modifiées ces dernières semaines. Le versement du droit passerelle sera effectué à la mi-avril. L’implémentation de ces nouvelles mesures dans un système logiciel prend en effet du temps ».

*nombre de demandes enregistrées jusqu’au 27 mars à 10h.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.