FR | NL | LU
Peoplesphere

Quelles sont les entreprises qui arrivent à tirer parti du confinement?

Le Boston Consulting Group (BCG) a tenté d’identifier les gagnants et les perdants du lockdown. Pour l’instant, l’impact du COVID-19 sur l’UE et l’économie mondiale est toujours étudié, mais il est clair que les consommateurs se comportent différemment dans ce contexte de lockdown. Le BCG a donc mené une recherche auprès de 7.500 consommateurs en Italie, en France et au Royaume-Uni et a constaté que le confinement a généré de nombreux perdants mais aussi un certain nombre de gagnants.

Les incertitudes poussent les consommateurs à économiser, également en termes d’épargne. Plus de 20 % des personnes interrogées disent vouloir économiser davantage. Cela va de pair avec une baisse drastique des dépenses. Suite à des mesures de lockdown strictes, 79 % des Italiens déclarent dépenser moins pour leurs achats quotidiens. En France, ce chiffre est de 49 % et au Royaume-Uni, où les mesures ont été moins strictes entre le 13 et le 16 mars, 32 % ont pu économiser sur les achats quotidiens du mois suivant. Le schéma des dépenses en matière de restauration, de visites au restaurant et de voyages s’effondre complètement. Plus de 90 % des Italiens indiquent qu’ils dépensent moins à ce sujet. Mais on observe également qu’en France et au Royaume-Uni, les consommateurs adoptent un comportement similaire selon la diffusion du COVID-19 et la sévérité des mesures prises.

Les gagnants et les perdants…

Le BCG a enquêté sur les secteurs dans lesquels plus de 20 % des consommateurs ont plus ou moins l’intention de dépenser au cours du prochain mois. Le plus grand perdant est le secteur du luxe et de la mode. Dans certaines régions, plus de 40 % des consommateurs indiquent qu’ils économisent sur les articles de luxe et de mode. Mais les transports publics, l’alcool, le tabac et les jouets vont également en souffrir. L’électronique mobile et les produits cosmétiques font l’objet d’économies bien plus importantes, mais lorsqu’il s’agit de produits de soins personnels et d’interventions médicales, l’impact de la crise est plutôt limité, voire inexistant.

Alors, qui sont les gagnants de cette crise sanitaire ? Le COVID-19 a poussé la population à manger et à vivre plus sainement, car plus de 25 % des personnes interrogées indiquent qu’elles veulent dépenser plus pour des produits frais et biologiques. Les producteurs de vitamines et de compléments alimentaires, ainsi que le secteur des soins de santé préventifs peuvent également s’attendre à un chiffre d’affaires en augmentation. De plus, le confinement réussit également à nos animaux de compagnie car là aussi, les consommateurs indiquent qu’ils souhaitent dépenser plus. Comme vu dans la recherche, une crise fait réfléchir également les personnes sur leur situation et leur développement professionnels. De nombreux répondants ont donc indiqué qu’ils dépenseraient davantage pour l’éducation, les cours et l’enseignement.

Le fait que les joueurs en ligne profitent du confinement n’est pas une surprise. Mais d’après l’enquête du BCG sur les utilisateurs italiens en situation de lockdown total, nous constatons clairement un changement dans le schéma des dépenses en faveur de grands acteurs comme Amazon. Le confinement pousse les consommateurs vers les canaux numériques.

Source: BCG

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.