FR | NL | LU
Peoplesphere

L’accélération de la transformation numérique a-t-elle modifié la liste des priorités des travailleurs et des candidats?

Selon une enquête menée par le cabinet de recrutement Michael Page auprès de 700 employés et candidats, pas moins de 8 personnes sur 10 déclarent que la crise sanitaire a eu un impact durable sur leurs attentes en matière d’emploi. Par-dessus tout, nous voulons plus de flexibilité, de la place pour l’épanouissement personnel et des managers capables de favoriser l’esprit d’équipe.

Suite à la crise du Covid-19, le télétravail est devenu la norme et le travail numérique est devenu la nouvelle réalité. Depuis la crise sanitaire, les employés ont également des attentes différentes quant au contenu de leur travail. Par exemple, 80 % des 700 employés et candidats interrogés par le cabinet de recrutement Michael Page ont déclaré que la crise du coronavirus avait eu un impact durable sur leurs attentes en matière de carrière. En particulier, les exigences sont plus élevées en termes de flexibilité, d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, de développement personnel et de gestion inclusive.

Selon Grégory Renardy, Executive Director de Michael Page, la gestion des ressources humaines des organisations devra changer pendant et après le Covid: « Avec la tension actuelle du marché du travail et la « guerre des talents » qui fait actuellement rage, il est plus important que jamais, en tant qu’employeur, de répondre aux attentes des employés afin d’attirer et de retenir les meilleurs candidats. Mais nous pouvons voir très clairement que ces attentes ont été modifiées par la crise sanitaire, qui a un impact important sur tous les aspects des RH. Dans cette nouvelle normalité, les employeurs devront se repositionner pour créer un lieu de travail stimulant et agréable qui attire et retient les candidats à long terme. »

La flexibilité est le nouveau mot-clé

montre que les employés s’attendent à plus de flexibilité depuis le début de la crise sanitaire. Par exemple, 3 personnes sur 4 disent qu’elles aimeraient travailler davantage à domicile et pour 61 % d’entre elles, la possibilité de travailler selon des horaires flexibles est un facteur décisif dans leur choix d’un nouvel emploi. L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est également plus que jamais une priorité pour les salariés : 83 % d’entre eux soulignent la nécessité d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Selon Grégory Renardy, tant les employeurs que les employés ont tout à gagner à conserver des formes de travail hybrides : « Lorsque les employés ont l’autonomie de décider où et quand ils travaillent, ils sont généralement plus productifs, plus satisfaits de leur travail et la confiance entre l’employé et l’employeur augmente. Le télétravail peut également favoriser la diversité au sein d’une entreprise : les personnes qui vivent à l’autre bout du monde deviennent soudainement des employés potentiels. Mais pour ne pas compromettre ces avantages, il est essentiel que des accords transparents soient conclus. Quand les employés sont-ils attendus au bureau ? Dans quelle mesure peuvent-ils déterminer leur propre emploi du temps ? Doivent-ils être disponibles dans certains créneaux horaires ? La flexibilité doit également contribuer au bien-être des employés. Par exemple, les employés peuvent être encouragés à prévoir de faire de l’exercice au court de leur journée. De cette façon, vous évitez une culture du « toujours en marche » et la fatigue numérique. »

Développement personnel

Depuis la crise du Covid-19, les employés attachent également de plus en plus d’importance à l’espace pour la croissance personnelle et les possibilités de formation. En fait, 85 % d’entre eux considèrent l’accès aux possibilités de formation comme un facteur déterminant dans la recherche d’un nouvel emploi. 57% des employés disent qu’ils aimeraient mettre davantage l’accent sur le développement personnel dans leur prochain emploi.

« En offrant des possibilités de formation, un employeur montre qu’il se soucie de ses employés et veut investir dans leur avenir. Dans la nouvelle normalité où les employés doivent de plus en plus s’adapter à des situations changeantes et incertaines, il sera également important d’affiner les compétences non techniques. Des compétences telles que la résolution de problèmes, la gestion de projets et de temps, la communication et l’empathie ont fait leurs preuves pendant la crise sanitaire. »

Attention à la culture d’entreprise

L’intégration du télétravail s’accompagne également de quelques écueils. Par exemple, 1 employé sur 3 se sent moins engagé envers son organisation depuis la crise du Covid-19. Selon Grégory Renardy, les employeurs devront donc être plus attentifs à la construction de leur culture d’entreprise. « Avec une culture d’empathie, de communication et de transparence, les employeurs peuvent combler la distance physique et maintenir l’unité de l’équipe. Cela signifie que le bien-être des employés doit être central, et non un projet secondaire. Il est important que les managers prennent régulièrement des nouvelles des employés pour savoir ce qui va ou ne va pas, sans pour autant faire de la micro-gestion. Il peut également être utile d’intégrer des coutumes et des rituels sociaux dans l’environnement de travail numérique afin de préserver l’esprit d’équipe. Par exemple, une pause-café virtuelle peut remplacer les conversations informelles à la machine à café. »

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.