FR | NL | LU
Peoplesphere

Réunions hybrides : les télétravailleurs craignent d’être exclus des échanges et du partage d’idées.

Avec le renforcement des mesures COVID, les employés de bureau travaillent à nouveau la plupart du temps (obligatoirement) à domicile. On s’attend à ce que, même après le coronavirus, de nombreuses entreprises fassent perdurer le travail hybride – c’est-à-dire que les employés travaillent certains jours de la semaine au bureau et d’autres à la maison ou ailleurs. Alors que cette méthode de travail devient la norme, les employés vont continuer à s’appuyer sur les outils collaboratifs en ligne pour rester en contact avec leurs collègues. Les réunions hybrides deviendront beaucoup plus courantes, permettant de participer à la même réunion depuis le domicile et le bureau. Une étude de Sharp montre que les défis technologiques vont décider du succès du travail hybride.

Une étude menée auprès de plus de 6 000 employés de bureau dans des PME européennes a révélé que les employés ne maîtrisent pas la vidéoconférence et la technologie sous-jacente. Les télétravailleurs peuvent dès lors se sentir exclus des réunions, par exemple.

Ce nouveau rapport de Sharp explore l’impact de la pandémie sur les attentes futures des employés en matière de réunions et sur ce qu’il faut faire pour assurer la réussite des réunions hybrides. Voici quelques résultats remarquables de cette étude:

  • La moitié des employés de bureau (49 %) préfèrent les réunions en face à face.
  • Un peu moins de la moitié (47 %) des sondés trouvent déroutant de devoir utiliser différents outils pour les réunions vidéo.
  • Plus de la moitié (53 %) des sondés ont également du mal à rester concentrés pendant les réunions à distance.
  • Alors que de plus en plus d’entreprises comptent à la fois des employés au bureau et de collègues à distance, près de trois salariés sur dix (28 %) déclarent que certaines personnes se sentent exclues et ne font pas partie de l’équipe.
  • 22 % craignent que la communication ne devienne plus difficile, car de plus en plus d’entreprises ont des travailleurs au bureau et à distance.
  • Près d’un employé de bureau sur cinq (17 %) pense qu’il sera plus difficile de trouver de nouvelles idées et de faire du brainstorming.
  • 16 % des employés de bureau craignent qu’il ne soit plus compliqué d’organiser des réunions fructueuses et utiles.

Pas de formation

Compte tenu de la forte dépendance à la technologie des réunions à distance, il est surprenant de constater que moins de la moitié (47 %) des employés de bureau déclarent avoir été formés à son utilisation.

Le Dr Nigel Oseland, un psychologue du travail qui collabore avec Sharp, explique : « Les gens s’habituent au travail hybride, mais les réunions hybrides sont plus difficiles à maîtriser à plusieurs points de vue. Les conclusions de Sharp confirment l’importance d’avoir des réunions interactives pour stimuler la créativité. Surtout pour les télétravailleurs, car il est beaucoup plus difficile de trouver de nouvelles idées en ligne. C’est l’interaction entre les participants à distance et l’expérience en face-à-face qui favorise l’engagement – et la technologie est essentielle pour y parvenir. »

Suite à ces résultats, Sharp a lancé un nouveau rapport sur l’application réussie des réunions hybrides dans les PME, élaboré en collaboration avec le Dr Nigel Oseland. Le rapport révèle ce que les employés pensent des réunions hybrides, donne des conseils d’experts sur les éléments à prendre en compte pour des réunions réussies, et offre des conseils sur le choix des solutions de réunion pour soutenir les nouvelles méthodes de travail.

Plus d’opportunités pour les jeunes

Malgré les inquiétudes révélées par l’étude, de nombreux employés de moins de 30 ans trouvent que les réunions à distance offrent davantage de possibilités. La moitié d’entre eux (50 %) déclarent s’exprimer plus facilement lors de réunions en ligne qu’en face à face, et près de trois sur cinq (59 %) pensent que davantage de personnes sont en mesure de contribuer activement lors d’une réunion à distance.

Wilbert Hendriks, Manager Marketing & Strategy Benelux chez Sharp, déclare : « Chez Sharp, notre mission est de mettre fin aux mauvaises réunions. Ces résultats montrent que les entreprises ont besoin de solutions qui répondent aux exigences d’un avenir hybride, où la technologie n’est pas un obstacle pendant les réunions, mais est au contraire un moyen efficace de discuter avec tous les participants. Une combinaison d’outils interactifs est nécessaire pour favoriser la collaboration en matière d’idées et le partage d’informations, afin d’assurer l’implication de chacun et l’efficacité d’une réunion. »

Le Dr Nigel Oseland conclut : « Former les télétravailleurs à tirer le meilleur parti de la technologie ainsi que des outils et techniques qui rendent les réunions efficaces aidera à combattre les problèmes qu’ils rencontrent et à garantir le succès des réunions hybrides à l’avenir. »

 

Source : Étude menée par Censuswide pour le compte de Sharp, auprès de 6 018 employés de bureau dans des PME à travers l’Europe. Sharp Electronics a voulu étudier l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les attentes des employés quant à la manière dont ils se réuniront et collaboreront à l’avenir, ainsi que leur sentiment sur l’évolution du climat de réunion.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.