FR | NL | LU
Peoplesphere

Les étudiants restent soumis à une période d’essai de 3 jours.

La clause d’essai a été supprimée lors de l’harmonisation des règles en matière de préavis entre les ouvriers et les employés. Toutefois, celle-ci subsiste encore pour les étudiants. Bon à savoir à l’approche de l’été.

Les 3 premiers jours de travail du contrat d’occupation d’étudiant sont automatiquement considérés comme période d’essai par la loi. Jusqu’à l’expiration de cette période de 3 jours, chacune des parties peut mettre fin au contrat d’occupation d’étudiant, sans préavis ni indemnité.

Pour les contrats d’étudiants et les contrats d’intérimaires, ce sont les 3 premiers jours effectifs de travail qui doivent être considérés comme une période d’essai. Dès lors, si un étudiant ne travaille que les samedis, ce sont les 3 premiers samedis qui doivent être pris en compte comme période d’essai.

Par ailleurs, le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale confirme que cette période d’essai n’est pas suspendue par les causes de suspension du contrat de travail (maladie, par exemple).

Pour rappel, en ce qui concerne les contrats intérimaires, le travailleur intérimaire occupé dans la même fonction, au même poste de travail et chez le même utilisateur par le biais de contrats intérimaires successifs, n’est plus soumis à une période d’essai.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.