FR | NL | LU
Peoplesphere

L’impact immédiat du ralentissement économique sur les chiffres du chômage en Wallonie.

La Wallonie compte 210.379 demandeurs d’emploi inoccupés à fin avril 2020. C’est 3,5 % de plus que le mois dernier et 6,6 % de plus qu’il y a un an. En conséquence, le taux de demande d’emploi est de 13,2 % contre 12,4 % il y a un an. Cette augmentation est liée au ralentissement de l’activité économique.

La tendance observée fin mars se confirme : les demandeurs d’emploi les plus touchés par la hausse observée en avril font partie des publics habituellement plus sensibles à un ralentissement de l’activité économique : les jeunes âgés de moins de 25 ans et les personnes inoccupées depuis peu.

Par ailleurs, les branches d’activités qui présentent les plus fortes hausses du nombre de demandeurs d’emploi sont les services fournis aux entreprises (+ 19,1 %), le commerce de détail (+ 8,2 %), les services personnels (+ 13 %), l’industrie hôtelière (+ 11 %), l’enseignement (+ 8,4 %), le transport de marchandises (+14,7 %), les services récréatifs (+ 24,4 %).

Ainsi, à fin avril 2020, on enregistre en Wallonie 141.561 demandeurs d’emploi (D.E.) demandeurs d’allocations (dont 1.669 en Communauté germanophone) et 28.345 jeunes en stage d’insertion professionnelle (dont 156 en Communauté germanophone). Le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (D.E.I.) en Wallonie comprend également 29.669 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et 10.804 demandeurs d’emploi inscrits librement, soit un total de 210.379 D.E.I. à fin avril 2020.

Ceux-ci représentent 13,2 % de la population active wallonne (taux de demande d’emploi). Il y a un an, à fin avril 2019, ce taux était de 12,4 %.

Parmi Parmi ces 210.379 D.E.I. wallons :
– 54 % sont des hommes ;
– 18 % sont âgés de moins de 25 ans, 26 % ont 50 ans et plus ;
– 45 % sont au plus diplômés de l’enseignement secondaire du 2ème degré ;
– 25 % sont inoccupés depuis moins de six mois et 39 % depuis deux ans et plus.

Entre fin mars et fin avril 2020, le nombre de D.E.I. a augmenté de 3,5 %, soit 7.038 personnes de plus. Cette hausse ne suit pas la tendance saisonnière : la demande d’emploi diminue habituellement à cette période de l’année. Ce retournement de tendance est à mettre en lien avec la crise sanitaire du Covid-19 et du ralentissement de l’activité économique qui en découle dont les premiers effets sur la demande d’emploi en Wallonie étaient déjà observés le mois dernier.

13.056 demandeurs d’emploi de plus qu’en avril 2019 (écart annuel)

La demande d’emploi est pour le deuxième mois consécutif orientée à la hausse en Wallonie sur base annuelle. A fin avril 2020, le nombre total de D.E.I. augmente de 6,6 % par rapport à fin avril 2019. Cela correspond à une augmentation nette de 13.056 personnes.

La hausse de la demande d’emploi à un an d’écart s’exprime dans toutes les classes d’âge, même si la hausse la plus importante entre avril 2019 et avril 2020 concerne les jeunes de moins de 25 ans et les personnes âgées de 30 à moins de 40 ans (+ 8,4%), suivies de celles âgées de 25 à moins de 30 ans (+ 7,3 %). A partir de 40 ans, le nombre de D.E.I. augmente un peu moins qu’en moyenne.

A noter : A fin avril 2020, la demande d’emploi compte 53,6 % d’hommes. La hausse de la demande d’emploi à un an d’écart se marque plus parmi l’effectif masculin (+ 8,1 %) que parmi les femmes (+ 4,8 %).

Enfin, les tendances restent contrastées selon la classe de durée d’inoccupation des personnes. Trois d’entre elles sont marquées par une hausse significative à un an d’écart : les personnes inoccupées depuis six mois à moins d’un an (+ 15,0 %), celles inoccupées depuis moins de six mois (+ 8,1 %), et enfin celles inoccupées depuis deux ans à moins de cinq ans (+ 9,2 %). Les autres publics sont proches du statu quo entre la fin des mois d’avril 2019 et 2020.

Source: Forem

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.