FR | NL | LU
Peoplesphere

Près de la moitié des travailleurs francophones restent joignables et disponibles pendant leurs vacances.

Mauvaise nouvelle pour les partisans de la déconnexion totale… Selon une étude commanditée par Protime, plus de 4 travailleurs sur 10 (43%) restent joignables pour le travail pendant leurs vacances. Ils continuent à consulter leurs e-mails (26%) et/ou à répondre au téléphone (26%). 

Rester accessible, ou non, pour le boulot? Plus de la moitié des francophones (57%) choisissent de couper le cordon et de profiter de leurs vacances pour recharger complètement leurs batteries. Quelque 13% des travailleurs restent joignables par téléphone pour le travail pendant leurs vacances. Une proportion équivalente de répondants choisissent de ne répondre qu’aux appels les plus urgents.

Plus d’un quart des répondants (26%) ne délaissent pas leurs e-mails professionnels. Ils sont 7% à répondre à tous les courriers électroniques concernant le boulot, et 11% seulement aux e-mails qui doivent recevoir un suivi. Quelque 8% se contentent de prendre connaissance des e-mails.
Sophie Henrion, porte-parole de Protime : “Il n’est pas toujours simple de débrancher complètement la prise. Or, pour tous les travailleurs, il est essentiel de se détacher de temps en temps à 100% du travail et du stress qui l’accompagne. La solution pour des vacances réellement ‘farniente’ ? Déléguer aux collègues et utiliser les bons outils logiciels. Pensez aussi à sauvegarder vos informations. Les outils logiciels modernes vous informent clairement quant au statut des différentes tâches et centralisent toutes les données, de sorte que les collègues peuvent plus efficacement prendre le relais.»

Les travailleurs francophones restent disponibles pour leur travail non seulement pendant leurs vacances, mais aussi durant leurs loisirs (52%). Trois répondants sur dix optent spontanément pour cette disponibilité mais, pour 22% d’entre eux, c’est leur employeur qui leur impose (tacitement) de rester disponibles. Pour 15% des répondants, l’employeur souhaite au contraire qu’ils passent résolument en mode ‘offline’ après le travail. Quant aux 33% restants, ils optent délibérément pour une coupure complète.

Méthodologie – Cette étude a été réalisée via internet par le bureau d’études MarktEffect pour le compte de Protime. Quelque 1.023 travailleurs francophones belges ont répondu au questionnaire entre le 5 et le 19 septembre 2018. Ces répondants composent un échantillon représentatif de la population active de la Belgique francophone. Ils sont âgés de 18 à 65 ans et se répartissent équitablement entre tous les secteurs. La marge d’erreur maximale est de 3,1%.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.