FR | NL | LU
Peoplesphere

Qualité de vie: la perception du bien-être des citoyens européens est en amélioration notable au cours des 5 dernières années.

« Globalement, dans quelle mesure êtes-vous satisfait de la vie que vous menez actuellement? », telle est la question qui a été posée partout dans l’Union européenne (UE). La satisfaction à l’égard de la vie représente l’évaluation que la personne interrogée fait de sa vie lorsqu’elle la considère dans son ensemble. Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, publie une sélection d’indicateurs subjectifs sur le bien-être des citoyens en Europe, évaluant notamment la satisfaction des citoyens vis-à-vis de leur situation financière et de leurs relations interpersonnelles.

Sur une échelle allant de 0 («pas du tout satisfait») à 10 («entièrement satisfait»), la satisfaction moyenne des résidents de l’UE âgés de 16 ans et plus s’est établi à 7,3 en 2018, contre 7,0 en 2013.
Depuis 2013, le niveau moyen de satisfaction quant à la situation financière de leur propre ménage dans l’UE a également augmenté parmi les résidents, passant de 6,0 en 2013 à 6,5 en 2018, tandis que la satisfaction moyenne en ce qui concerne les relations personnelles est restée pratiquement stable, passant de 7,8 en 2013 à 7,9 en 2018.

Satisfaction dans la vie la plus élevé en Finlande et en Autriche

En 2018, la satisfaction moyenne, mesurée sur une échelle de 0 à 10, variait fortement entre les États membres de l’UE. Avec une moyenne générale évaluée à 8,1, les habitants de la Finlande étaient les plus satisfaits de l’UE à l’égard de leur vie, suivis de près par ceux de l’Autriche (8,0) ainsi que du Danemark, de la Pologne et de la Suède (7,8 chacun). À l’inverse, les habitants de la Bulgarie (5,4) étaient de loin les moins satisfaits, suivis de ceux de la Croatie (6,3), de la Grèce, de la Lituanie et la Hongrie (6,4 chacun) ainsi que de la Lettonie et du Portugal (6,7 chacun). La Belgique se situe légèrement au-delà du niveau médian de l’UE avec 7,5 points.

En ce qui concerne les États membres pour lesquels des données 2018 sont disponibles, la satisfaction à l’égard de la vie en général a augmenté depuis 2013 dans 19 États membres. Les plus fortes augmentations ont été enregistrées à Chypre (de 6,2 en 2013 à 7,1 en 2018, soit +0,9), en Bulgarie (+0,6) ainsi qu’en Tchéquie, en Estonie, en Pologne et au Portugal (+0,5 chacun).
Par rapport à 2013, la satisfaction moyenne à l’égard de la vie est restée inchangée dans deux États membres: en Belgique et en Croatie. En revanche, une diminution a été enregistrée dans quatre États membres: en Lituanie (de 6,7 en 2013 à 6,4 en 2018, soit -0,3), au Danemark (-0,2) et dans une moindre mesure aux Pays-Bas et en Suède (-0,1 chacun).

Satisfaction quant à la situation financière la plus élevée au Danemark, en Finlande et en Suède

La satisfaction quant à la situation financière du ménage variait fortement entre les entre les États membres de l’UE. Avec une moyenne de 7,6, les habitants du Danemark, de la Finlande et de la Suède ont été les plus satisfaits en ce qui concerne la situation financière du ménage. Viennent ensuite les Pays-Bas (7,4), l’Autriche (7,3), la Belgique (7,0), le Luxembourg (6,9), l’Allemagne et Malte (6,8 chacun). À l’inverse, les habitants de la Bulgarie (4,3) étaient de loin les moins satisfaits, suivis de ceux de la Croatie, de la Grèce et de la Lituanie (5,2 chacun), de la Lettonie et du Portugal (5,4 chacun), ainsi que de la Hongrie (5,5).

Dans presque tous les États membres pour lesquels les données 2018 sont disponibles, la satisfaction moyenne par rapport à la situation financière a augmenté par rapport à 2013, à l’exception du Danemark, du Luxembourg et des Pays-Bas, où elle est restée inchangée, ainsi que de la Lituanie, où elle a diminué de 5,8 en 2013 à 5,2 en 2018 (- 0,6).

Les augmentations les plus fortes ont été enregistrées en Grèce, à Chypre et au Portugal (+0,9 chacun), à Malte (+0,8) ainsi qu’en en Tchéquie, en Italie et en Slovénie (+0,7 chacun).

Satisfaction quant aux relations personnelles la plus élevée à Malte, en Autriche et en Slovénie

En 2018, la satisfaction moyenne quant aux relations personnelles variait fortement entre les entre les États membres de l’UE. Avec une moyenne générale de 8,6, les habitants de Malte, de l’Autriche et de la Slovénie étaient les plus satisfaits de leurs relations personnelles au sein de l’UE. Venaient ensuite ceux de Chypre et de la Suède (8,5 chacun), de la Finlande (8.4) et de la Tchéquie (8,3). À l’opposé, les résidents de la Bulgarie (6,6), suivis de ceux de la Grèce (7,1), de la Croatie (7,5) ainsi que de l’Italie, de la Hongrie et de la Roumanie (7,6 chacun) étaient les moins satisfaits.
En ce qui concerne les États membres pour lesquels des données 2018 sont disponibles, la satisfaction moyenne en matière de relations personnelles a augmenté depuis 2013 dans 18 États membres. Les plus fortes hausses ont été enregistrées en Bulgarie (de 5,7 en 2013 à 6,6 en 2018, soit +0,9), à Chypre (+0,5), en Espagne (+0,4) ainsi qu’en Estonie, en Italie, au Portugal et en Slovénie (+0,3 chacun).
Par rapport à 2013, la satisfaction moyenne par rapport aux relations personnelles est restée inchangée dans deux États membres: la Hongrie et la Roumanie. Une baisse a été enregistrée dans cinq États membres: le Danemark, la Lettonie et les Pays-Bas (-0,3 chacun) ainsi que la Lituanie et le Luxembourg (-0,2 chacun).

Source: Eurostat

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.