FR | NL | LU
Peoplesphere

Redressement du marché de l’emploi en cours: le nombre d’offres d’emploi à pourvoir augmente doucement.

Par rapport à février 2020, juste avant le confinement, le marché du travail belge semble doucement se redresser. Depuis le point bas d’août 2020 (-39% de postes vacants par rapport à avant la pandémie), le nombre de postes vacants augmente lentement mais sûrement, même s’il est encore inférieur de -14,1% à celui d’avant la pandémie. C’est ce que révèle une analyse d’Indeed.

« Le marché de l’emploi belge semble se redresser de manière régulière », déclare Arjan Vissers, responsable de la stratégie chez Indeed. « Début mai, nous enregistrions encore 15,4 % d’offres d’emploi de moins qu’avant début février 2020 et l’apparition du COVID-19. Hormis un fléchissement en juin, cet écart s’est depuis lors encore réduit pour atteindre actuellement 14,1%. La tendance positive se poursuit donc. »

Malgré cette amorce de reprise, la Belgique reste à la traine par rapport à ses voisins. Les Pays-Bas, par exemple, affichent 8,2 % d’offres d’emploi de plus sur Indeed qu’avant le confinement.

Demande en forte augmentation dans les secteurs de la dentisterie, de l’horeca et de l’éducation

Le secteur de la dentisterie est sorti indemne de la crise : depuis juillet 2020, le nombre d’offres d’emploi sur Indeed est même plus élevé qu’avant le confinement. Il a même doublé en mai 2021 ! Début juillet 2021, le nombre de postes vacants étaient près de 80% plus nombreux qu’en février 2020.

Les secteurs de l’horeca et de l’éducation montrent de belles augmentations de postes vacants : respectivement +34,7% et +40,6% par rapport à février 2020.

« Il est évident que le secteur de l’hôtellerie et de la restauration a énormément souffert des mesures de confinement. Nous avons pu le constater dans le nombre de postes vacants en chute libre depuis mars 2020. Le secteur a touché le fond en mars 2021 avec -65% de postes vacants. Depuis lors, la tendance est au redressement : depuis la mi-mai 2021, nous avons même vu plus de postes vacants qu’avant février 2020. La réouverture des pubs et des restaurants et les nouvelles perspectives du secteur n’y sont bien sûr pas étrangères », commente Arjan Vissers.

Le secteur de l’éducation est le bon élève de la classe, avec une augmentation remarquable de +40,6 % des postes vacants par rapport à février 2020. Depuis le début de l’année, le nombre de postes vacants sur Indeed est plus élevé qu’avant la crise et a augmenté de manière exponentielle depuis la fin de l’année scolaire.

La garde d’enfants est la lanterne rouge avec une baisse des postes vacants de -45,2% par rapport à février 2020.

« Presque immédiatement après le confinement, en mars 2020, nous avons constaté une forte baisse du nombre de postes vacants qui a oscillé entre -60 % et -80% en moyenne pendant des mois. Après une brève reprise en mai et juin 2021, les postes vacants sont à nouveau en baisse. Nous observons un tableau similaire dans les secteurs de la beauté et du bien-être qui sont considérés comme des professions de contact en Belgique et ont donc également souffert du confinement. Le nombre d’offres d’emploi sur Indeed a diminué de moitié pendant un an. Depuis fin avril 2021, date à laquelle les métiers de contact ont été autorisés à rouvrir, la reprise a commencé. Mais il reste un retard de 29,8% à rattraper pour atteindre le niveau d’avant la crise », conclut Arjan Vissers.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.