FR | NL | LU
Peoplesphere

Les réglementations et directives européennes poussent le secteur du recrutement des profils financiers dans ses retranchements.

Dans un contexte international morose pour le secteur bancaire avec notamment la suppression de milliers de postes chez nombre d’institutions, la Belgique connait des mutations positives grâce aux nouvelles réglementations. Les différentes directives émanant du régulateur (MIFID2, GDPR, PSD2, …) ont impacté de manière conséquente le quotidien et l’organisation des établissements financiers, ainsi que leur besoin en recrutement. L’occasion de faire le point sur l’impact des réglementations sur le recrutement en Belgique.

Lorraine le Pomellec, Associate Director Banking & Financial Services chez Michael Page, nous explique: « ces nouvelles directives européennes nécessitent en effet de recruter du personnel hautement qualifié pour être conforme à la loi (Compliance Officer, Legal Advisor, Data Protection Officer, Anti Money Laundering Officer, Compliance Reporting Officer, Risk Officer, KYC* Officer). Lors de ces 3 dernières années, ces recrutements ont représenté 25% des recrutements de la division Banque et Services Financiers chez Michael Page en Belgique. »

Afin d’anticiper les délais d’application de ces textes, des nouveaux contrats apparaissent sous la formed’interim management, pour assurer des périodes de transition. Ces indépendants représentent 30% des recrutements en Compliance chez Michael Page en Belgique. Le rôle de la Compliance a fortement évolué en passant d’une fonction de contrôle à celui d’une fonction stratégique.

« Les salaires ont considérablement augmenté, se rapprochant de plus en plus des niveaux du front-office, ce qui s’explique par la rareté des profils qui ont conscience de leur valeur ajoutée. En effet, la maîtrise de la règlementation d’un établissement financier est devenue une réelle valeur ajoutée. Non seulement pour la confiance des clients dans un secteur hautement concurrentiel, mais aussi pour les investisseurs de plus en plus confrontés à une diminution des dividendes, à la suite des différentes amendes provisionnées. »

En ce sens, les banques se doivent de préserver leur risque réputationnel pour attirer les meilleurs candidats, notamment les Compliance Officer qui engagent leur responsabilité pénale. Par ailleurs, le texte PSD2 qui simplifie les opérations de paiement pour les banques et les services financiers a eu pour effet de développer la création d’entreprises souhaitant obtenir une licence de paiement. Les autorités européennes ont pour objectif de favoriser la concurrence et donc l’offre de fournisseurs de services financiers. De nombreuses Fintech (Prepay, Revolut, Small world financial services, Transferwise, Worldremit …) et acteurs IT (Oracle) se sont développés, venant notamment d’Angleterre où le contexte du Brexit a joué un rôle de frein.

Les premiers emplois créés sont des rôles de Compliance Officer pour assurer l’entrée en vigueur de leur licence bancaire. Les nouvelles structures vont ensuite engager des commerciaux pour développer leur réseau et leur clientèle, sans compter les emplois indirects liés aux plateformes technologiques (IT Officer et Développeur, Operation Officer, Marketing & Digital Officer).

Malgré un secteur bancaire en déclin sur ses activités commerciales historiques, l’émergence de nouvelles règlementations a donc créé de nouveaux emplois et de nouvelles opportunités de business. La capacité des institutions financières à s’adapter à ce nouveau champ régulatoire déterminera l’univers bancaire de demain.

Source: Michael Page

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.