FR | NL | LU
Peoplesphere

La reprise du marché du travail se confirme avec la diminution du chômage temporaire et de l’absentéïsme de courte durée.

Le pourcentage des jours travaillés suivent une évolution positive en Belgique. L’année 2022 est la première depuis 2020 où les secteurs ont quasiment pu fonctionner sans restriction du gouvernement (mis à part ceux où le CST a été imposé pour des raisons sanitaires). Cela se constate dans l’augmentation du pourcentage des jours travaillés, durant les quatre premiers mois de l’année, qui revient à des ordres de grandeur que nous connaissions en 2019. Ceci s’explique par une double diminution ces derniers mois.

En Belgique, le pourcentage de jours travaillés est supérieur à 75% ; moins de 25% sont perdus pour cause de maladie, de vacances ou de chômage. SD Worx constate également que ces chiffres dans l’horeca se situent dans cette moyenne. Certains sous-secteurs de l’industrie hôtelière et de la restauration, tels que les campings, les restaurants et les bars, font encore mieux. De bon augure alors que l’été, période très importante pour l’horeca, n’est plus si loin.

Le monde du travail en Belgique suit une courbe positive puisque 75,89% des jours ont été travaillés en avril. C’est moins qu’en février et mars mais cela s’explique avec le fait que de nombreux travailleurs ont pris congé durant les vacances de Pâques. Cependant, la tendance est positive puisque le chômage temporaire continue de diminuer (0,67%) et l’absentéisme de courte durée également (3,46%) comparé aux premiers mois de l’année. Cet absentéisme reste cependant plus élevé qu’en 2019 à la même période (2,64%).

Sébastien Dufour, Directeur régional PME chez SD Worx analyse la situation : « Les indicateurs suivent une tendance positive. Le travail reprend un rythme quasiment normal, avec moins de maladies et de congés pendant les vacances scolaires, il y a cependant toujours moins de travail qu’en 2019, l’année avant le COVID-19. Nous ne sommes pas encore à ce niveau dû à un absentéisme encore beaucoup plus élevé que les années précédentes. »

Sébastien Dufour souligne également que le secteur des arts et du spectacle a retrouvé la forme: « Plus de 80% des jours ont été travaillés en avril. C’est largement supérieur à la moyenne ! Nous pouvons l’expliquer avec la quasi-disparition du chômage temporaire dans ce secteur puisqu’il n’y a plus que 0,5% de jours en chômage temporaire. Les tendances sont donc extrêmement positives pour ce secteur qui voit donc la saison estivale, période remplie d’évènements, arriver avec confiance. »

L’horeca se porte bien malgré le manque de personnel

Depuis plus de deux ans maintenant, les indicateurs concernant l’horeca font véritablement du yo-yo. Depuis quelques mois, dû à l’amélioration de la pandémie, la situation est également en train de se stabiliser pour ce secteur. A l’analyse des chiffres de SD Worx, les restaurants et les bars sont sur une pente positive. Steven Rosseel, expert du secteur Horeca pour SD Worx explique: « L’horeca est l’un des secteurs à avoir le plus souffert de l’épidémie. C’est donc avec plaisir que nous le voyons sortir petit à petit de la crise. Il y a, par exemple, près de 8 jours travaillés sur 10 (79,08%) dans les bars et 77,71% dans les restaurants. Les campings font encore mieux puisque nous sommes à plus de 86% ! La difficulté cependant de trouver du personnel reste problématique et ralentit la reprise pour les entreprises de ce secteur… C’est en majorité dû au très haut taux d’absentéisme de moyenne durée (3,87%) dans l’horeca. »

SD Worx note également que de nombreux travailleurs ont quitté l’horeca durant les différentes périodes du Covid et ils n’y sont pas revenus. C’est une raison supplémentaire de la difficulté qu’ont ces entreprises à trouver du personnel.

Sébastien Dufour conclut: « Nous ne voyons pas (encore) de conséquences à la guerre en Ukraine sur l’emploi en Belgique. La très grande majorité des secteurs continuent leur rétablissement. Le chômage temporaire diminue et les jours travaillés sont à nouveau presque en ligne avec ce que nous connaissions en 2019. Mis-à-part l’absentéisme qui reste élevé, les signaux sont au vert, et suit l’évolution entamée en début d’année. Les entreprises doivent cependant rester prudentes lorsque nous analysons une situation économique mondiale qui reste instable. »

 

Source : SD Worx 2022 – Le prestataire de services RH SD Worx développe l’ « Employment Tracker » pour donner un aperçu de l’impact du COVID-19 sur le marché de l’emploi en Belgique. Cet outil offre un aperçu du pourcentage de « jours ouvrés », de l’absentéisme, du chômage temporaire et de la prise de jours de vacances légales. Il s’agit d’un tableau pertinent des secteurs et des régions les plus touchés et les plus actifs. SD Worx se base sur les données salariales de 70.000 employeurs et de près d’un million de travailleurs belges, dont un tiers d’ouvriers et deux tiers d’employés, actifs dans divers secteurs et entreprises de tailles différentes. Ces résultats révèlent une tendance claire chez les employeurs du secteur privé.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.