FR | NL | LU
Peoplesphere

Les systèmes de pension privés et publics survivront-ils à la crise du Covid-19?

Dans un nouveau rapport, l’OCDE indique que la crise du COVID-19 a non seulement mis à rude épreuve l’épargne-retraite et les dispositifs de pension de vieillesse, mais a aussi créé de nouvelles difficultés dans ce domaine. En effet, il ressort des Perspectives de l’OCDE sur les pensions 2020 qu’avant la pandémie, le vieillissement démographique, la croissance atone et le faible niveau des rendements et des taux d’intérêt pesaient déjà lourdement sur les régimes par capitalisation et par répartition, sur les régimes à prestations définies et à cotisations définies, ainsi que sur les régimes privés et publics de retraite. Les chocs provoqués par la crise sanitaire et économique mondiale vont probablement maintenir, à l’avenir, la croissance économique, les taux d’intérêt et les rendements à des niveaux durablement faibles, exposant de nombreuses personnes au risque de ne pas pouvoir épargner suffisamment pour leur retraite.

Les pouvoirs publics ont pris rapidement diverses mesures pour améliorer la viabilité et la résilience des régimes de retraite dans le contexte du COVID-19. Ils ont notamment étendu les dispositifs de maintien dans l’emploi et les allocations de chômage qui permettent aux travailleurs de continuer à accumuler des droits à pension, ou assoupli les régimes de retraite.

« Les pays doivent trouver un équilibre entre les mesures de soutien des revenus à court terme, comme la possibilité pour les individus d’accéder à leur épargne-retraite avant l’âge de la retraite, et les effets négatifs potentiels de telles mesures sur les futurs revenus de retraite », a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría. « Rendre accessible l’épargne-retraite devrait être une solution de dernier recours et qui relève de circonstances difficiles plutôt que d’être accordé à grande échelle, sans condition ».

« Le COVID-19 a aussi souligné l’importance de disposer d’une épargne longue pour les situations d’urgence », a-t-il ajouté. « La mise en place de dispositifs d’épargne longue associant un compte d’épargne destiné à la retraite et un compte d’épargne destiné aux cas d’urgence renforcerait la résilience de l’épargne-retraite ».

Le rapport contient plusieurs recommandations à l’intention des décideurs :

• Veiller à ce que les individus continuent d’épargner pour leur retraite et évitent de vendre des actifs et de réaliser des pertes lorsque les marchés subissent des baisses marquées.

• Adopter un cadre pour évaluer l’adéquation du revenu des retraités et procéder régulièrement à des évaluations, pour identifier les groupes à risque et remédier à leurs inadéquations spécifiques.

• Envisager des mesures ciblées pour s’assurer que les travailleurs occupant des emplois atypiques – salariés temporaires et à temps partiel, travailleurs indépendants et travailleurs informels – aient la possibilité d’épargner pour leur retraite.

• Atténuer les conséquences négatives potentielles d’un changement fréquent de stratégies d’investissement sur le revenu futur des retraités et sur la stabilité des marchés financiers.

• Disposer d’un cadre réglementaire qui garantisse la viabilité des dispositifs de partage des risques et favorise l’équité entre participants, permettant à tous de profiter des avantages du partage de risques en termes d’atténuation des risques et de revenu supérieur attendu à la retraite.

• Veiller à ce que la communication sur les stratégies d’investissement et les risques, rendements et coûts qui leur sont associés soit cohérente, normalisée et adaptée au public cible et qu’elle évite tout jargon et indicateurs complexes.

Source: OCDE

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.