FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘secteur non-marchand’

e-Table Ronde le 8 décembre : pour une révolution managériale dans le secteur public et non-marchand.

Rendez-vous le 8 décembre prochain pour une table ronde virtuelle consacrée aux évolutions – nécessaires? possibles? – du management dans le secteur public et dans le non-marchand. Dans son récent ouvrage, Baudouin Meunier plaide pour une révolution managériale. Pourquoi? Comment ? Lire plus

Le secteur non-marchand en action ce 18 juin afin de ‘forcer’ un New Deal.

La Crise de la pandémie Covid-19 a mis en évidence l’importance des fonctions collectives dans une société solidaire et inclusive permettant à l’ensemble de la population de bénéficier des mêmes chances face aux problèmes de la vie. Au-delà des professions de santé, et des autres travailleurs des services de santé (logistiques, techniques, …), c’est l’ensemble des métiers du Non Marchand (aide aux personnes, enfance, aide sociale, insertion, socio-culturel,…) qui a montré son caractère indispensable dans la gestion de la crise et de la sortie de crise. Lire plus

500.000 Belges employés dans nos ASBL/ISBL dont le poids économique ne cesse d’augmenter.

Les institutions sans but lucratif emploient près de 500.000 Belges. En 2017, elles ont généré 5,4% du PIB. Avec 497.400 salariés, elles représentent 12,6% de l’emploi salarié total en Belgique, en progression constante depuis 2009. Au sein du secteur, les domaines de la santé et de l’action (médico-)sociale sont les plus importants en termes de création de richesse et d’emplois. Tels sont les principaux constats d’une nouvelle étude publiée par la Fondation Roi Baudouin, en collaboration avec la Banque nationale de Belgique (BNB). Lire plus

L’âge moyen des travailleurs en Belgique est de 41,4 ans: le marché de l’emploi rajeunit pour la première fois au cours des 5 dernières années.

Le marché de l’emploi belge rajeunit pour la première fois en 5 ans. En Belgique, l’âge moyen des travailleurs est de 41,4 ans. C’est 11 mois de moins qu’il y a un an. Ce rajeunissement se manifeste tant chez les ouvriers et les employés que chez les hommes et les femmes, et dans tous les statuts, secteurs et régions. La raison ? L’augmentation des jeunes travailleurs dans un marché de l’emploi en pleine croissance. Près de 1 travailleur sur 3 a moins de 35 ans. Selon Acerta, la forte demande de travailleurs plus jeunes est liée à la pénurie sur le marché de l’emploi. Lire plus

De gros soucis en vue pour renouveler les effectifs: de moins en moins de jeunes font leur entrée sur le marché du travail.

L’emploi a augmenté en Belgique. L’ambition « jobs, jobs, jobs » s’est concrétisée et la pénurie sur le marché du travail est une réalité. Mais qu’observons-nous ? La part des jeunes de moins de 25 ans arrivant sur le marché de l’emploi a baissé année après année. En 2015, 3,1 % des travailleurs étaient des jeunes qui faisaient leurs premiers pas sur le marché du travail. En 2018, la part des jeunes sur le marché de l’emploi a baissé à 2,9 % de l’emploi total. Un effet de la promotion soutenue en faveur de l’esprit d’entreprise. Autre constat remarquable: le non-marchand perd en popularité auprès des personnes fraîchement diplômées. Lire plus

La féminisation du marché de l’emploi est résolument en marche.

Chaque année, de nouveaux employeurs apparaissent et assurent de nouvelles occupations. Toutefois, ce ne sont pas les seuls qui assurent une croissance de l’occupation. Les employeurs déjà présents sur le marché en 2015 ont réalisé une croissance nette de l’occupation de 5,84 % entre 2015 et 2018. Des entreprises des secteurs privés, le non-marchand, l’industrie manufacturière et les services semblent employer le plus de personnes. Ainsi par exemple, près de 8 travailleurs sur 10 actifs dans le non-marchand sont des femmes. Lire plus

Nouvel accord entre le gouvernement et les partenaires sociaux afin de revaloriser les conditions de travail de 60.000 salariés du secteur non-marchand wallon.

Bonne nouvelle pour plus de 60.000 salariés du secteur non marchand public et privé. Le Gouvernement wallon a officiellement signé avec les partenaires sociaux, ce jeudi, l’accord portant sur la période 2018-2020 qui renforce et revalorise leurs conditions de travail. Dès cette année, un budget annuel de 30 millions d’euros est prévu pour financer les différentes mesures prises dans ce cadre. Lire plus

Quel écart de rémunération entre un jeune non diplômé et un universitaire dès leur entrée sur le marché du travail? Près de 600 euros bruts mensuels.

Un travailleur débutant fraîchement diplômé qui dispose d’un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur gagne moins de 1830 euros ou 16 % de moins que la moyenne, tandis qu’une personne ayant obtenu un diplôme universitaire gagne 2426 euros, soit 10 % de plus que la moyenne. En moyenne, les nouveaux arrivants sur le marché du travail gagnent 2195 euros brut. Lire plus

Réforme APE : le secteur non-marchand craint pour l’emploi de 6.000 travailleurs.

Une réforme du dispositif des Aides à la Promotion de l’Emploi (APE) est planifiée par le Gouvernement wallon. Pilotée par le Ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Jeholet, elle sera, dès 2019, dite en phase transitoire. Les postes APE seront ensuite transférés vers les politiques fonctionnelles. Si ce transfert peut constituer une opportunité, les économies qu’il engendre auront des conséquences néfastes sur l’emploi et la qualité des services à la population. Lire plus

Attention aux inégalités… La tension salariale repart à la hausse.

Conséquence quasi immédiate de la fin du gel des salaires et de la reprise économique, la tension salariale, c’est-à-dire l’écart entre les salaires les plus élevés et ceux les plus bas, figure à son niveau maximal de ces six dernières années. En 2017, la tension salariale a fait un bond de 2,72 à 2,81. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.