FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘statbel’

La flexibilité du temps de travail s’installait doucement dans nos habitudes, avant que la COVID-19 ne chamboule tout…

En 2019, l’année précédant l’apparition du coronavirus (COVID 19) dans notre pays, plus de 20.000 salariés et indépendants ont été interrogés par Stable sur l’organisation du travail et l’aménagement de leur temps de travail. Les questions ont été ajoutées à l’Enquête sur les forces de travail. Il y apparaît que 20,6% des personnes occupées doivent adapter leur temps de travail au moins une fois par semaine parce que le travail le nécessite. Un plus petit nombre encore ne doit pas le faire sur une base hebdomadaire mais au plus quelques fois par mois (16,1%) et 16,8% moins d’une fois par mois. Un peu moins de la moitié des personnes occupées âgées de 15 ans et plus (46,3 %) ne doivent jamais modifier leur horaire de travail. Retour rapide sur l’année 19, il y a quelques mois seulement alors que nos repères ont été chamboulés depuis lors. Lire plus

Le nombre total d’emplois vacants diminuait de 7% au premier trimestre, avant que n’éclate la crise du coronavirus.

Statbel, l’office belge de statistique, publie aujourd’hui le nombre d’emplois vacants dans les entreprises belges. Les chiffres reflètent la situation du 1er trimestre 2020 dans son ensemble. Ils ne tiennent donc compte de l’impact de la crise du COVID-19 sur le nombre d’emplois vacants que pour la fin de cette période. Le taux de vacance d’emploi – le nombre d’emplois vacants par rapport au nombre total de postes occupés au sein de l’entreprise – baisse principalement dans le secteur horeca (hébergement et restauration) et le secteur des activités financières et d’assurance alors qu’il augmente principalement dans les secteurs de l’information et de la communication et du non-marchand. Le taux de vacance d’emploi des postes d’intérim est nettement supérieur à celui des postes fixes. Lire plus

L’analyse statistique des chiffres du marché du travail démontre le premier impact du coronavirus: c’est la durée du temps de travail qui a servi de variable d’ajustement.

En tant qu’office belge de statistique, Statbel souhaite analyser l’impact du coronavirus sur le marché du travail. C’est pourquoi Stable publie dorénavant des données mensuelles provisoires sur l’emploi et le chômage, tirées de l’Enquête sur les forces de travail (EFT). Cette enquête est harmonisée au niveau européen. Dans cette première publication, il s’agit d’examiner la durée de travail et les raisons pour lesquelles les répondants ont travaillé plus ou moins pendant la crise du coronavirus. On observe ainsi, comme prévu, une nette diminution de la durée de travail. Une personne occupée sur quatre a travaillé moins que d’habitude, voire pas du tout, au cours du mois de mars. Lire plus

Enquête sur les forces de travail en Belgique: 70,5% des 20-64 ans avaient un emploi en 2019.

Statbel, l’office belge de statistique, publie les résultats de l’Enquête sur les forces de travail pour l’année 2019, une période pendant laquelle le coronavirus n’avait pas encore fait son apparition en Belgique. 2019 a été une année favorable pour le marché de l’emploi: le taux d’emploi des 20 à 64 ans a progressé de 0,8 point de pourcentage pour atteindre 70,5%, tandis que le taux de chômage des 15 à 64 ans a baissé de 6% en 2018 à 5,4% en 2019, soit la moyenne annuelle la plus faible depuis le début des mesures en 1983. Les femmes connaissent les plus fortes évolutions, si bien que l’écart de taux d’emploi entre hommes et femmes se réduit et le taux de chômage des femmes descend encore un peu plus sous celui des hommes. Lire plus

Indicateurs de pauvreté: une nouvelle méthode de calcul, des constats inchangés quant aux disparités entre régions.

En 2019, 11% de la population belge était confrontée à une situation de privation matérielle et sociale. C’est ce qui ressort des nouveaux chiffres de Statbel, l’office belge de statistique. Ces résultats sont tirés de l’enquête EU-SILC de 2019, qui utilise le nouvel indicateur de privation matérielle et sociale (MSD) développé au niveau européen. Lire plus

Les données chiffrées quant à la présence des femmes sur le marché du travail ne mentent pas: le nombre et les compétences ne suffisent pas à installer l’égalité.

8 mars : Journée internationale des femmes et l’occasion de dresser le bilan de la présence féminine sur le marché du travail, statistiques à l’appui. Selon les données collectées par Statbel, depuis le troisième trimestre 2017, le taux de chômage des femmes est inférieur à celui des hommes. Pourtant, les hommes ont encore plus souvent un emploi. 74,8% des hommes âgés de 20 à 64 ans avaient un emploi au troisième trimestre de 2019 contre 66,6% des femmes de la même tranche d’âge. Ces résultats sont basés sur l’Enquête sur les forces de travail. Lire plus

Plus de 20.000 pertes d’emplois suite à des faillites d’entreprises en 2019: des chiffres impactés par plusieurs modifications législatives.

En 2019, 10.598 entreprises ont fait faillite. L’année 2019 devient ainsi la troisième année ayant enregistré le plus de faillites depuis 2000 après 2013 (11.740 faillites) et 2014 (10.736 faillites). En 2019, on a enregistré une augmentation de 720 faillites soit de 7,3% par rapport à 2018 (9.878 faillites). Cependant, cette augmentation est due en partie à la récente législation. Bien que l’année 2019 ait enregistré le troisième plus grand nombre de faillites, elle se classe seulement à la huitième place en terme de pertes d’emplois (20.379 emplois) au cours de la dernière décennie. Seules 2018 (17.199), 2017 (18.698) et 2009 (19.592) ont connu une perte d’emplois plus petite. Lire plus

Le taux d’emploi des travailleurs de plus de 55 ans a continué d’augmenter en 2019.

Statbel, l’office belge de statistique, publie  les principaux résultats de l’Enquête sur les forces de travail du troisième trimestre 2019. Après un très bon deuxième trimestre qui a vu le taux d’emploi des 20 à 64 ans atteindre un niveau record, nous observons au troisième trimestre 2019 un léger repli du taux d’emploi qui passe de 71% au deuxième trimestre à 70,7% au troisième trimestre 2019. Le taux d’emploi progresse toutefois encore dans les groupes d’âge les plus jeunes et les plus âgés. Le pourcentage de 55-64 ans occupés s’élève à 52,9%, soit le niveau le plus élevé jamais enregistré. Le taux d’emploi des 20 à 64 ans augmente très légèrement à Bruxelles (61,8%), se stabilise en Flandre (76%) et diminue en Wallonie (64,2%) par rapport au trimestre précédent. Lire plus

Salaires des Belges : une hausse de 15% entre 2010 et 2017 et un écart qui se creuse entre les rémunérations les plus élevées et les plus faibles.

En 2017, un travailleur occupé à temps plein en Belgique gagnait en moyenne 3.558 euros brut par mois, soit une hausse de 15% par rapport à 2010 (3.103 euros brut par mois). Les chiffres publiés par Stable montrent que faire de longues études paie. Avec un salaire mensuel de 5.330 euros, les salariés titulaires d’un master gagnent 50% de plus que le travailleur moyen. En outre, les titulaires de bacheliers et de masters ont vu leur salaire augmenter plus fortement ces dernières années que les travailleurs n’ayant pas fait d’études supérieures. Lire plus

140.900 emplois vacants répertoriés en Belgique en cette fin d’année 2019.

Au troisième trimestre 2019, les entreprises belges offraient 140.900 emplois vacants contre 139.000 au deuxième trimestre 2019. C’est ce qui ressort des nouveaux chiffres de Statbel, l’office belge de statistique. Le taux de vacance d’emploi – le nombre d’emplois vacants par rapport au nombre total d’emplois dans l’entreprise – a lui aussi légèrement augmenté de 3,41% à 3,44%. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.