Résultats pour le tag: ‘temps de travail’

Un horaire à temps plein réparti sur 4 jours: seulement 7% des PME bruxelloises et 3% des PME wallonnes utilisent la formule.

Six mois après l’introduction de la semaine de travail de quatre jours à temps plein, 7 % des PME bruxelloises ont mis en place cette nouvelle forme de flexibilité du travail. Du côté des PME wallonnes, il s’agit de 3 %. Les avis restent partagés: 30 % des PME bruxelloises pensent que l’initiative peut fortement contribuer à attirer et à retenir les employés. Toutefois, les PME bruxelloises estiment qu’un tiers des travailleurs seulement sont intéressés. Lire plus

Plus d’un quart des travailleurs consacrent la quasi-totalité de leur temps de travail à l’utilisation d’un ordinateur ou d’un smartphone.

Les nouvelles données de Statbel, l’office belge de statistique, sur les compétences professionnelles montrent que 25,8% des personnes occupées consacrent la totalité ou la quasi-totalité de leur temps de travail à l’utilisation d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone. Pour d’autres, ce temps est presque entièrement consacré à la communication orale avec des personnes extérieures à l’entreprise (15,9%) ou de l’entreprise (13,9%), et pour 11,7% à un travail physique éprouvant. Lire plus

La majorité des travailleurs ne voient pas de réel intérêt à un horaire temps plein sur 4 jours. La principale demande? De la flexibilité sur mesure!

Six Belges sur dix déclarent qu’ils ne veulent pas ou ne peuvent pas travailler selon ce régime. Parallèlement, la population active est intéressée par la possibilité de travailler moins de jours par semaine, mais plutôt par le biais de régimes tels que le travail à temps partiel ou du crédit-temps. Ce sont surtout les jeunes de la vingtaine (47,6 %) qui voient moins l’intérêt de la semaine classique de cinq jours. Lire plus

Monitoring du temps de travail: une priorité pour 60% des travailleurs qui y trouvent un meilleur équilibre privé/professionnel.

Six Belges sur dix surveillent consciencieusement leur temps de travail. Il s’agit du deuxième score le plus bas en Europe après la France. Les leaders sont la Suède et l’Allemagne avec environ 80% ; l’Italie clôture le trio de tête avec 76%. L’effet sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est plutôt positif : la proportion de personnes favorables (47%) est plus élevée en Belgique que celle des personnes défavorables (16%). Lire plus

Les travailleurs peuvent demander de passer sur un horaire à temps plein réparti sur 4 jours à partir du 21 novembre: qu’en pensent les employeurs?

La semaine de quatre jours à temps plein applicable à partir du 21 novembre, un système  qui semble impossible à appliquer. Un employeur belge sur quatre (25,7%) indique que la semaine de quatre jours à temps plein ne sera pas du tout applicable dans son entreprise. Les principales raisons du refus de cette demande sont que certaines fonctions nécessitent une permanence de 5 jours ouvrables (52,2%) et que l’impact sur l’activité de l’entreprise, du service ou de l’équipe serait trop important (42,5%). Lire plus

Editorial – Le droit du travail à l’épreuve de l’économie de plateforme : tout ce qui n’est pas interdit…

Le principe sur base duquel les acteurs de l’économie dite de plateforme (Uber, Deliveroo,…) réinventent le droit du travail est simple : tout ce qui n’est pas interdit est autorisé. C’est d’ailleurs une sorte de règle de vie pour celles et ceux qui ont l’innovation chevillée au corps. Enorme avantage de la démarche: cela fait bouger les lignes. Et cela contraint notamment le législateur à revoir sa copie (en clair, à courir derrière faute d’avoir anticipé les interprétations possibles de la réglementation). Principal inconvénient : l’innovation sociale ne s’embarrasse que rarement des dégâts collatéraux qu’elle peut causer en terme de précarité, de cohésion sociale, d’accompagnement et de soutien envers celles et ceux qui vont échouer… Lire plus

Forte augmentation du congé parental rémunéré: une tendance observée pas seulement auprès des mamans…

Depuis l’année dernière, on observe une augmentation de 9,4% du congé parental rémunéré. Celui-ci connaît une popularité particulière auprès des mères, mais une augmentation est également constatée chez les pères. L’augmentation la plus importante chez les mères est observée pour le congé parental pris sous forme de 1/10ème, c’est à-dire un demi-jour par semaine (+28%). Lire plus

60% des employés bénéficient d’horaires flexibles, mais comptabiliser les heures de travail reste important pour gérer l’équilibre privé/professionnel.

57% des employés belges déclarent avoir des horaires flexibles. Dans un cadre établi légalement, les employés bénéficient de certaines libertés, notamment grâce aux horaires de travail flexibles ou au télétravail. Aussi, quatre Belges sur dix disent consulter leur courrier électronique après le travail. La moitié des employés interrogés ont indiqué que le fait de comptabiliser leurs heures de travail les aide à maintenir un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Lire plus

La retraite à 55 ans, voilà comment les jeunes travailleurs envisagent la fin de leur carrière.

S’ils pouvaient choisir, les travailleurs belges de moins de 25 ans souhaiteraient déjà prendre leur pension à 55 ans. Les travailleurs de plus de 55 ans, quant à eux, aimeraient voir ce moment avancé à 63 ans. L’âge souhaité pour partir à la retraite varie en fonction du pays. Seuls les jeunes Néerlandais veulent travailler jusqu’à 60 ans. Plus les personnes sont âgées, plus l’âge auquel elles souhaitent prendre leur retraite augmente. Les travailleurs indépendants de plus de 55 ans avec un employé veulent même travailler jusqu’à 68 ans, alors que les entrepreneurs d’aujourd’hui espèrent prendre leur retraite beaucoup plus tôt. Le fait de gagner plus ou de travailler moins d’heures incite le plus souvent les travailleurs à rester actifs plus longtemps sur le lieu de travail après l’âge légal de la retraite. Lire plus

Le phénomène de retard dans la prise de congés persiste; seuls les jeunes de moins de 25 ans sont partis en vacances ‘normalement’.

Les travailleurs âgés de 30 à 45 ans sont ceux qui reportent le plus leurs vacances (par rapport à une année normale), les moins de 25 ans commencent à rattraper leur retard en juin. A la fin du premier semestre, seuls les moins de 25 ans avaient commencé à rattraper leur retard. Tous les autres Belges salariés ont pris moins de vacances en juin par rapport à une année normale comme 2019. Presque tous les employés belges du secteur privé doivent faire face à un retard de congés. Seuls les plus de soixante ans parviennent à bien répartir leurs vacances. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.