FR | NL | LU
Peoplesphere

Le travail à domicile n’est que rarement une bonne solution sur le plan ergonomique…

L’épidémie de COVID-19 et les mesures qui l’accompagnent ont soudain forcé de nombreux collaborateurs à transformer leur domicile en lieu de travail. Ils sont toutefois peu nombreux à disposer d’un bureau privé bénéficiant d’un aménagement professionnel. Constats principaux : la mauvaise posture assise et l’immobilisme sont fréquents et des lieux de vie deviennent des bureaux improvisés. Quelques aménagements et réflexes simples permettent cependant d’assurer quelques préceptes de base ergonomiques.

A l’occasion de son webinaire “Un télétravail optimal à l’heure du coronavirus”, Attentia a procédé à un petit sondage auprès des télétravailleurs qui a permis de déterminer que le domicile n’est pas un environnement de travail idéal et qu’il fait courir des risques supplémentaires de douleurs physiques.

« Pas moins de 60% des personnes interrogées font état de problèmes physiques pendant cette période de travail à domicile. Les plaintes les plus fréquentes signalées par les télétravailleurs interrogés sont des douleurs de dos (56%), des maux de tête et de nuque (30%) et une fatigue oculaire. Elles sont essentiellement dues au matériel disponible: au bureau, on utilise du matériel ergonomiquement adapté, tel qu’une chaise de bureau réglable ou un bureau ajustable en hauteur. Il en va tout autrement si vous travaillez sur une chaise de cuisine. La raison principale vient toutefois du fait qu’à domicile, les gens travaillent souvent de longues heures avec un ordinateur portable, sans disposer du matériel complémentaire – par exemple un socle pour portable – et qu’ils restent trop longtemps en position assiste sans prendre des pauses actives », déclare Machteld Van de Woestyne, conseillère prévention en ergonomie chez Attentia.

Les douleurs dorsales et cervicales sont essentiellement provoquées par un travail sur ordinateur portable. Le regard se porte constamment vers le bas tandis que la tête se penche légèrement en avant. La position de l’écran du portable est trop basse pour permettre d’adopter une bonne posture. Un socle pour portable ou un écran externe ajustable permettent d’amener le champ de vision à la bonne hauteur (voir conseil n° 3).

Les douleurs oculaires sont notamment la conséquence d’une utilisation trop prolongée des écrans ou du fait de travailler dans un espace ne bénéficiant pas d’un éclairage optimal. « On remarque par ailleurs que 10% des utilisateurs se plaignent d’éblouissements ou du reflet de la lumière du soleil », souligne Machteld Van de Woestyne. « Un bon paramétrage de l’écran, en fonction de la lumière naturelle, peut apporter un soulagement. 10% des personnes sondées évoquent par ailleurs des problèmes d’aération insuffisante tandis que 20% considèrent qu’un espace de travail trop restreint constitue également un problème. »

Pas vraiment le lieu de travail idéal

Les bureaux (paysagers) ne constituent pas l’environnement de travail idéal pour de nombreux travailleurs, d’une part, parce qu’ils sont fréquemment dérangés par des collègues et, d’autre part, parce qu’ils sont perturbés par les nombreux bruits ambiants. Toutefois, le domicile — dans les circonstances exceptionnelles que nous connaissons aujourd’hui — ne s’avère pas être un meilleur cadre. 55% des personnes interrogées se disent dérangées par des colocs bruyants (principalement dans les familles avec enfants).

« Chez soi, on a par ailleurs moins tendance à prendre des pauses et on bouge moins. Selon les statistiques de certaines applis de suivi d’activités telles que Fitbit, il arrive même que le volume de mouvement des utilisateurs diminue de 11% », souligne Machteld Van de Woestyne. « Pourtant, le fait de bouger est et reste quelque chose d’important pour les télétravailleurs ou les utilisateurs d’écrans.»

Cinq conseils pour travailler confortablement chez soi

Dans le but d’épargner d’autres désagréments physiques au cours des prochaines semaines aux télétravailleurs, Attentia a élaboré une liste de conseils pour travailler et continuer de bouger chez soi dans de bonnes conditions.

1. Créez un bon espace de travail – Lorsque l’on travaille derrière un écran, il est recommandé de disposer d’un espace offrant une température de 21 à 23°C. Aérez par ailleurs régulièrement le bureau. La luminosité doit être suffisante. Disposez, si possible, le bureau face à la fenêtre. Veillez par ailleurs à garder l’esprit serein en adoptant le précepte du bureau vierge et en convenant avec vos colocs des moments où ils peuvent ou non vous déranger.

2. Adoptez une position assise correcte – Si vous ne disposez pas chez vous d’une chaise de bureau ergonomique, voici quelques préceptes à suivre: utiliser un siège confortable qui vous permette d’avoir les pieds bien à plat sur le sol. Vous pouvez par exemple le faire en utilisant quelques bouquins. La surface de travail de la table doit idéalement se situer à la hauteur du coude. Si la table est trop basse, rehaussez-la. Veillez à renforcer le soutien lombaire afin de soutenir le bas du dos. Vous pouvez le faire grâce à un simple coussin que vous placez au niveau du bas du dos.

3. La position de l’écran – C’est là quelque chose de crucial pour le travail sur écran. Placez l’écran bien en face de vous (pas en oblique) et faites en sorte que les yeux soient à hauteur du bord supérieur de l’écran. Il est recommandé, pour les personnes qui travaillent sur ordinateur portable, d’utiliser un socle pour ordinateur portable (ou une pile de livres) permettant de rehausser le portable. Un clavier externe et une souris sont indispensables. Ils doivent être positionnés en amont de la ceinture scapulaire. En recourant à un clavier externe, l’utilisateur sera moins tenté de travailler à même le portable.

4. Continuez de bouger – Chez vous, vous êtes moins distrait par les collègues, ce qui vous pousse à travailler plus longtemps sans vous interrompre. Attentia conseille à tout un chacun de se dégourdir les jambes toutes les demi-heures ou de changer de position. Ou encore d’alterner le travail en position debout et assise. Afin de soulager quelques articulations (poignet, dos, épaules et cou), il est également possible de procéder à de brefs étirements. Refocaliser par ailleurs régulièrement le regard en le portant de temps à autre vers l’extérieur. De même, une brève balade l’après-midi ou un petit tour en vélo pendant la pause de midi peut s’avérer bénéfique.

5. Optez pour des en-cas sains – A la maison, la tentation est toujours plus grande de faire un petit détour vers le frigo ou l’armoire à friandises à l’occasion d’une pause. Donnez la préférence à des collations saines (fruits…) et limitez par ailleurs le nombre de tasses de café. Buvez de préférence de l’eau, autant que faire se peut.

Source : Attentia

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.