FR | NL | LU
Peoplesphere

Trois fois plus de signalements de discrimination liée au genre en 2019.

En 2019, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a reçu près de trois fois plus de signalements pour discriminations liées au genre qu’en 2018. Une augmentation majeure qui s’explique par différents facteurs. A l’occasion de la parution de ses chiffres 2019, l’Institut fait le point et présente ses futurs défis.

2349, c’est le nombre de signalements comptabilisés par l’Institut en 2019. C’est près du triple des signalement reçus en 2018. Parmi ces 2349 signalements, nous retrouvons 370 demandes d’information juridique, 254 plaintes et 1725 communications. Cette explosion des signalements place plus encore l’Institut en première ligne sans pour autant que les moyens financiers et humains suivent.

« L’Institut est, depuis sa création à la pointe de la lutte contre toutes les formes de discriminations liées au genre. Ces dernières années, les politiques et les citoyen-n-es ont pris conscience des différents problèmes d’inégalités et de discriminations qui gangrènent notre société ; la parole des victimes et des témoins s’est libérée. Ce phénomène a conduit à une augmentation exponentielle de la charge de travail de l’Institut ainsi qu’à l’élargissement de ses compétences », affirme Michel Pasteel, directeur de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes.

Le sexisme : évolution vers une prise de conscience collective

En 2019, 69% de l’ensemble des signalements reçus concernaient des cas de sexisme contre seulement 20% en 2018. Cette explosion du nombre de signalements relatifs au sexisme est en partie due aux retombées de l’affaire Jeff Hoeyberghs qui a généré à elle seule 1489 signalements. Mais elle reflète aussi la prise de conscience collective et le refus grandissant des citoyen-ne-s par rapport à des dérapages, propos et actes violents et discriminatoires.

14% de tous les signalements concernent l’emploi. Parmi ceux-ci :
• 33% concernent les conditions de travail et la rémunération
• 29% concernent l’accès à l’emploi
• 23% concernent la rupture de larelation de travail.


Source: l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes est l’institution publique indépendante chargée de garantir et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes et de combattre toute forme de discrimination et d’inégalité fondées sur le sexe ou le genre.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.