FR | NL | LU
Peoplesphere

Un bon sommeil: gage de santé, de performance voire même d’éthique!

Le Professeur Jay Narayanan (spécialiste en ‘Organizational Behavior’ et en Leadership à l’IMD (Lausanne) publie cette semaine une des premières études ayant pour objectif d’évaluer l’importance du sommeil sur les performances opérationnelles. De vraies plages de repos sont indispensables pour le fonctionnement des individus. L’apparition d’une dette de sommeil peut en effet avoir des conséquences inattendues…

Le Pr Narayanan indique : « Nombre de cadres tirent une certaine fierté du peu d’heures de sommeil dont ils disent avoir besoin. La dérive est réelle. Contrairement à ce que l’on pense communément, les preuves scientifiques existent quant aux déficits cognitifs provoqués par le manque de sommeil et à l’impact de ceux-ci sur nos performances au travail. »

« En moyenne, un adulte a besoin de 7 à 9 heures de sommeil pour atteindre son meilleur rendement. Pourtant, les études réalisées à l’échelon international indiquent que la majorité de la population active dort en moyenne 6h40 par jour et que 30% des actifs éprouvent une sensation de somnolence au travail. La privation de sommeil a un effet négatif vérifié sur la prise de décision et conduit certains sujets à une prise de risque extrême. Elle s’avère particulièrement nuisible lorsque des processus complexes de décision exigent que nous soyons particulièrement innovants sur le plan de la réflexion. Le manque de sommeil nuit par ailleurs à l’engagement et accroît la probabilité de comportements contraires à l’éthique. Plus que jamais, nous devons impérativement accorder toute l’attention requise à notre sommeil afin de performer au mieux. »

« L’amélioration de notre sommeil est loin d’être une tâche insurmontable. De simples réflexes nous aident à mieux gérer la quantité et la qualité de notre sommeil. Par ailleurs, divers outils technologiques (les fameux ‘wearables’) sont de réels adjuvants en la matière. La création de certains rituels (soins du corps, musique…) permettent d’améliorer la qualité du sommeil, notamment lorsque nous sommes confrontés à des déplacements professionnels fréquents. L’exercice physique, à raison de 7 minutes par jour minimum !,  est favorable lui aussi dans la création d’une forme de routine propice à un sommeil réparateur. »

« La micro-sieste observée en pleine journée est à promouvoir elle aussi, à condition que celle-ci ne dure pas plus de 30 minutes. Plus important encore, il convient que nous sortions des schémas qui veulent que la résistance au sommeil soit considérée comme une performance… »

Source : IMD Lausanne

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.