FR | NL | LU
Peoplesphere

Vers une sortie progressive du confinement à partir du 3 mai… La recherche difficile de l’équilibre entre santé publique et performances économiques.

Le Conseil national de sécurité a annoncé la prolongation des mesures visant à endiguer la propagation du coronavirus. L’amorce d’une normalisation des activités économiques apparaît également. Les organisations patronales insistent sur la nécessité de préparer sans tarder le retour à un volume d’activités ‘normal’.

LA FEB reconnaît la nécessité de cette décision pour préserver notre santé publique. « Nous devons par ailleurs continuer à veiller à ce que les activités économiques puissent se poursuivre au maximum via le télétravail là où c’est possible et, lorsque ce n’est pas possible, en prenant les mesures nécessaires en matière d’hygiène et de distanciation sociale. Maintenant que la clarté a été faite concernant la prolongation des mesures sanitaires après le 19 avril, la FEB demande également que le Groupe d’experts en charge de l’exit strategy (GEES) présente rapidement une stratégie de sortie du confinement claire. Il faudrait que les entreprises qui sont en train de préparer leur planning pour les prochaines semaines sachent à quoi s’en tenir dès le début de la semaine prochaine. La FEB et ses secteurs sont prêts à apporter leur pleine collaboration dans ce cadre. »

Pieter Timmermans déclare par ailleurs: « Le Conseil de sécurité a pris les bonnes décisions : maintenir les mesures moyennant quelques assouplissements ciblés et contrôlés. Nous sommes arrivés à un point où la santé et l’économie ne doivent plus être opposées, mais bien combinées. Nous devons redémarrer progressivement notre économie sans perdre de vue le risque sanitaire pour la population et le risque de résurgence de la pandémie. Les entreprises doivent se préparer à cette nouvelle situation dans les semaines qui viennent. Et la décision du Conseil national de sécurité ouvre cette perspective ».

Du côté de l’UCM, l’accent est mis sur le soutien aux indépendants et aux PME: « La situation est dramatique pour l’horeca, la plupart des commerçants et titulaires de profession libérale, les artisans, la construction, les secteurs de la culture, des loisirs, des sports, etc., etc. ! Plus de 90 % des indépendants et chefs de PME ont cessé ou fortement diminué leur activité. La prolongation du confinement rend le soutien des autorités publiques absolument indispensable. Les entrepreneurs, hommes et femmes, doivent pouvoir vivre et pouvoir reprendre leur activité. Sans quoi, nous allons au-devant d’une catastrophe économique. »

L’UCM attend que les mesures décidées pour les mois de mars et avril soient prolongées au mois de mai. « Cela concerne en particulier l’accès à la prestation financière mensuelle du droit passerelle. C’est un revenu de remplacement pour près de 300.000 indépendants forcés d’interrompre leurs activités. La suspension des taxes et redevances pesant sur l’activité économique, qu’elles soient fédérales, régionales ou communales, doit également s’étendre sur trois mois. »

L’UCM demande à Febelfin et Assuralia (banques et assurances) de rappeler à leurs membres les engagements pris en matière de reports et de facilités de paiement. La situation sur le terrain n’est pas satisfaisante. L’échéance du 30 septembre prévue dans les accords pour la mise en ordre devrait être repoussée au 31 décembre. Par ailleurs, le versement de la TVA devrait se faire de façon généralisée non pas lors de l’émission de la facture par le professionnel mais après son règlement effectif par le client. C’est un soutien à la trésorerie des entreprises et une mesure de prudence car les retards et défauts de paiement risquent de se multiplier.

Une baisse temporaire de la TVA sur certaines activités et un gel des saisies et faillites jusqu’à la fin de l’année sont assurément des mesures à prendre pour faciliter la reprise.
Pierre-Frédéric Nyst, président UCM : « Il est nécessaire de rassurer les entrepreneurs. La plupart d’entre eux auront besoin de soutien lorsqu’ils pourront reprendre leur activité. Il faut leur garantir qu’ils auront le temps et les outils nécessaires pour reconstituer de la trésorerie. »

Source: FEB – UCM

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.