FR | NL | LU
Peoplesphere

Augmentation de 10% du nombre de personnes présentant un handicap qui exercent une activité professionnelle grâce aux petites entreprises notamment.

Au cours des cinq dernières années, nous constatons une augmentation de 10 % du nombre de personnes en situation de handicap limitant leur capacité de travail, que ce soit sur le plan physique ou mental, en activité sur le marché régulier de l’emploi. Sur le marché du travail, 1 travailleur sur 409 présente un handicap – hors entreprises de travail adapté.

Selon Acerta, la croissance du nombre de personnes en situation de handicap sur le marché régulier de l’emploi est une bonne chose. Les experts d’Acerta déclarent : « Une société inclusive passe également par un marché du travail qui fait la part belle à l’inclusion. Et pour les entreprises, c’est une opportunité de gagner la guerre des talents. »

Au cours des cinq dernières années, les personnes présentant un handicap sont 10 % plus nombreuses à être actives sur le marché du travail belge, sans tenir compte des entreprises de travail adapté. Cela concerne surtout les personnes en situation de handicap physique ou mental, qui ne peuvent pas exercer n’importe quelle fonction en raison de leur handicap. Les secteurs des services (0,27%), de l’horeca (0,26%) et du non-marchand (0,24%) sont les principaux employeurs des travailleurs présentant un handicap. Le secteur de l’horeca a enregistré la plus forte augmentation au cours des cinq dernières années (+33%), tandis que le secteur de la logistique et des transports (+21,3%) ainsi que l’industrie métallurgique et manufacturière (+20,9%) complètent le podium.

Les secteurs de l’intérim et des titres-services (0,05%) et ceux de la chimie, de l’industrie pharmaceutique et de l’énergie (0,06%) sont les mauvais élèves en la matière.

Donatienne Knipping, experte RH chez Acerta Consult : « L’ignorance est encore très importante concernant l’occupation des personnes en situation de handicap ​ Les travailleurs dans ce cas peuvent néanmoins exercer de nombreuses activités professionnelles sans que l’employeur n’ait à consentir à un investissement majeur. Des subventions soutiennent les entreprises qui leur permettent d’accéder à l’emploi. En outre, ce groupe de travailleurs recèle un grand nombre de talents inexploités. Les entreprises ne doivent certainement pas négliger ces potentielles recrues. Au contraire, elles peuvent représenter un atout pour tirer son épingle du jeu dans la guerre des talents. »

Les (plus) petites entreprises occupent davantage de personnes présentant un handicap

Autre conclusion frappante : les (plus) petites entreprises comptent généralement plus de personnes de ce groupe de travailleurs que les grandes entreprises. Les entreprises employant entre 5 à 9 travailleurs accueillent en moyenne le pourcentage le plus élevé de travailleurs en situation de handicap (0,37%).

Donatienne Knipping explique : « Les organisations de plus petite envergure ont souvent un côté plus personnel et peuvent fournir un accompagnement plus personnalisé aux personnes qui le nécessitent. Grâce aux subventions, elles ont la possibilité d’engager ce travailleur supplémentaire, et comme les fonctions dans les petites entreprises ne sont pas toujours strictement définies, les rôles peuvent aussi être un peu mieux répartis. »

Œuvrer à un lieu de travail inclusif

L’évolution croissante du nombre de travailleurs présentant un handicap sur le marché régulier de l’emploi est un signe positif. Néanmoins, Donatienne Knipping cible des points à améliorer: « L’intégration des personnes en situation de handicap sur le lieu de travail reste parfois un tabou. Nous devrions pouvoir aborder ce sujet plus ouvertement. Les subventions constituent un bon début, mais en réalité, ce sont les mentalités qui doivent changer. Les entreprises doivent être ouvertes à l’idée d’occuper des collaborateurs différents, et doivent également être disposées à trouver un moyen pour que cette occupation se déroule de manière optimale. Lorsque les entreprises engagent des travailleurs présentant un handicap, elles doivent assurer la transition nécessaire pour que ces personnes soient opérationnelles. Les collègues doivent également être impliqués dans ce processus. Tout le monde doit être accepté comme une partie intégrante de l’équipe. »

 

Source: Acerta – cette analyse est basée sur les données réelles de plus de 30 000 employeurs du secteur privé, auquel appartiennent aussi bien des PME que des grandes entreprises. Elle identifie (l’évolution) du taux d’occupation sur la base de mesures effectuées au 31 décembre 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021 et se rapporte aux contrats à durée déterminée et indéterminée.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.