FR | NL | LU
Peoplesphere

Les carrières des Digital Natives sont en mode pause sous l’effet du COVID-19…

Alors qu’un grand nombre de professionnels devront continuer de travailler à distance dans l’avenir proche, une nouvelle étude révèle qu’une quantité significative d’employé(e)s de bureau d’Europe sont préoccupé(e)s par leurs perspectives de carrière. Ainsi, plus de la moitié (51 %) des personnes interrogées sur l’avenir du monde professionnel à long terme s’inquiètent de leur capacité à garder leurs compétences au goût du jour, de leur manque de formation et de l’absence d’opportunités. Les informations fournies par Sharp et analysées par une universitaire de renom mettent en lumière le risque que ce phénomène représente pour ceux que beaucoup appellent les « natifs du numérique » en mettant essentiellement leur progression sur pause.

Menée auprès de 6 000 employées de PME en Europe, cette nouvelle enquête montre l’impact que la pandémie du COVID-19 a eu sur les besoins des professionnels, et révèle leurs attentes quant aux méthodes de travail de demain. Sharp publiera d’autres résultats dans une prochaine édition de son rapport sur Le monde du travail de demain prévue pour le début de l’année 2021.

Le télétravail affecte le plus les « natifs du numérique » vis-à-vis de leurs aspirations et de leur progression professionnelles

Malgré ces inquiétudes, la majorité des moins de 30 ans trouvent que le télétravail les a rendus plus productifs (51%), et les technologies au centre de cette pratique permettraient à 63% d’entre eux de se montrer plus efficaces. Cependant, plus de deux tiers (61%) des professionnels de moins de 30 ans ont également davantage de difficultés à se tenir informés de ce qui se passe dans leur entreprise, tandis que 55% d’entre eux se sentent coupés du reste de leur équipe. Un peu plus de la moitié de ces individus ont également du mal à rester motivés ; enfin, 24% d’entre eux expriment des inquiétudes quant à la possibilité d’entretenir la motivation d’une équipe à distance.

Malgré l’impact positif des nouvelles technologies, les moins de 30 ans semblent ne pas avoir les compétences de base nécessaires pour progresser dans leurs carrières, et ce à cause du télétravail. « Nous assistons à une tendance émergente où la nouvelle génération de travailleurs, en tant que natifs du numérique sachant utiliser les nouvelles technologies, se retrouvent laissés à eux-mêmes, contraints de tout découvrir seuls », explique Viola Kraus, psychologue s’intéressant à l’avenir du monde professionnel.

« Cette génération doit non seulement apprendre à tirer pleinement profit de ces technologies, mais aussi développer des compétences générales pour progresser dans leur métier. Les peurs de ces jeunes employés vis-à-vis de leur développement professionnel viennent probablement d’un manque de communication et de direction de la part de leurs équipes et de leurs ainés dans un contexte de télétravail. Il est donc important pour les employeurs de veiller à fournir des conseils et une plateforme formalisée où l’apprentissage entre pairs est encouragé se produit naturellement même à distance. »

Le Covid bloque l’accès des moins de 30 ans à l’emploi

L’enquête montre que les moins de 30 ans attendent de leurs employeurs qu’ils les soutiennent en leur proposant des opportunités d’apprentissage et de développement. Interrogés quant à leurs expériences pendant le confinement, 63% d’entre eux estiment que ces opportunités sont devenues un paramètre plus important. De même, 41% des télétravailleurs estiment que leurs employeurs devraient leur offrir la possibilité d’apprendre de nouvelles choses par le biais de formations en ligne ou d’ateliers conçus pour l’ensemble du personnel.

« Nos jeunes employés sont clairement préoccupés par l’impact à long terme de la pandémie sur leur carrière », déclare Peter Hoorn, Managing Director Sharp Benelux. « À l’heure où les entreprises cherchent à se préparer au monde professionnel de demain, il est important de s’assurer que les natifs du numérique puissent eux aussi bénéficier des ingrédients fondamentaux et essentiels à leur développement, et à ce que les nouvelles technologies soutiennent leur apprentissage et leur collaboration à mesure que les méthodes de travail évoluent. »

 

Source : l’étude a été menée par Censuswide à la demande de Sharp auprès de 6.018 employés de bureau travaillant dans des PME (10-250 employés) à travers toute l’Europe. Le pourcentage cité au premier paragraphe (51%) d’employés de bureau qui s’inquiètent pour la poursuite de leur carrière regroupe les sondés qui ont sélectionné au moins une des options suivantes comme principale source d’inquiétude pour leur avenir professionnel à long terme : « Insuffisance d’opportunités de carrière », « Garder mes compétences à jour », « Insuffisance de possibilités de formation ».

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.