FR | NL | LU
Peoplesphere

Chercher un nouveau job via les réseaux sociaux? Oui, à condition de préserver l’anonymat…

À l’ère des statuts publics et du partage généralisé sur les médias sociaux, la recherche d’un emploi est encore tabou. Dans le cadre d’une étude commanditée par Indeed, intitulée ‘Privacy of Job Search’, dix mille chercheurs d’emploi dans neuf pays ont été interrogés afin de mieux comprendre les préoccupations des personnes à la recherche d’un emploi. Il est notamment apparu que les deux tiers des sondés (65%) craignent que d’autres ne découvrent qu’ils sont à la recherche d’un (nouvel) emploi. Les chercheurs d’emploi ont si peur que d’autres découvrent qu’ils postulent, que la moitié d’entre eux ne le disent même pas à leur partenaire.

Après la famille et la santé, la carrière est l’un des éléments les plus importants d’une vie. Les résultats varient d’un pays à l’autre, mais font apparaître certaines craintes dans le monde entier, leurs causes sous-jacentes et le caractère profondément personnel de la recherche d’un emploi.

Une attention particulière a également été accordée aux médias sociaux. L’étude montre que discuter de la recherche d’un emploi sur les médias sociaux est l’un des derniers tabous. Près du quart des chercheurs d’emploi dans le monde (24%) ont indiqué que c’était le sujet sur lequel ils étaient les moins susceptibles de partager des informations en ligne, au même niveau que les finances personnelles. A contrario, les relations personnelles sont le sujet le plus populaire sur les médias sociaux. Près d’un tiers de tous les participants (31%) ont indiqué que c’était ce dont ils parlaient le plus souvent en ligne.

Cependant, cette franchise ne s’applique pas toujours aux relations personnelles dans le monde ‘réel’. Les chercheurs ont noté que la peur contribue à taire le processus de candidature. La moitié des chercheurs d’emploi ne diraient pas à leur partenaire qu’ils vont postuler. 60 des candidats de plus de 55 ans cachent leur recherche d’emploi à leur partenaire, ce qui en fait le groupe le plus réservé dans ce domaine.

Les Hollandais sont les plus relax et ouverts au sujet de la recherche d’un emploi…

Dans le monde entier, les chercheurs d’emploi britanniques sont les plus taiseux. Seuls 37% d’entre eux ont dit à leur partenaire qu’ils postulaient à un nouvel emploi. Les Français sont un peu moins réticents (41% le diraient à leur partenaire). De l’autre côté du spectre, les Hollandais font preuve de la plus grande ouverture. 61% n’éprouvent aucune difficulté à discuter de leur recherche d’emploi avec leur moitié.

Les candidats craignent que d’autres ne découvrent qu’ils cherchent du travail, mais cette crainte est loin d’être la même dans tous les pays. Une fois encore, les Hollandais se sont révélés les plus relax en la matière. Près des deux tiers (62%) ont déclaré ne pas s’en inquiéter. C’est plus du double des Français (dont seulement 24% ne s’en inquiétaient pas), des Irlandais (26%), des Canadiens (27%), des Australiens (28%) et des Britanniques (31%).

Il semble y avoir un mélange de craintes pratiques et plus personnelles. Dans le monde entier, 40% des personnes à la recherche d’un nouvel emploi craignent que leur employeur ne le découvre. Un tiers d’entre eux (34%) craignent de ne pas décrocher l’emploi et un cinquième (20%) d’être déprimés par cet échec.

Le besoin de garder le secret suscite de fortes émotions chez les gens qui essaient de changer d’emploi. Les deux tiers (64%) se disent préoccupés par la recherche d’un nouvel emploi. La moitié d’entre eux sentent qu’ils ont quelque chose à cacher. Un tiers (33%) a même l’impression de vivre une double vie.

Paul D’Arcy, senior vicepresident Marketing chez Indeed, explique : « La puissance de l’Internet a révolutionné la façon dont nous cherchons un emploi. Toutefois, notre attitude à l’égard de la recherche d’emploi est demeurée inchangée. Bien que pour beaucoup d’entre nous, c’est la chose la plus naturelle au monde que de partager des informations sur notre vie et nos relations sur les médias sociaux, la recherche d’un nouvel emploi reste une activité extrêmement personnelle. Il est crucial que le secteur du recrutement tienne compte de l’aspect humain et y apporte une réponse. Il y a des raisons pratiques à cela. Mais peu d’entre nous aimeraient que notre supérieur découvre que nous avons l’intention de quitter le bateau. Il est donc logique de procéder avec prudence. À l’heure où les gens échangent une quantité excessive d’informations sur l’Internet et où la distinction entre vie professionnelle et vie privée est de plus en plus nette, la recherche d’emploi est l’un des derniers tabous. »

Source : Indeed

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.