FR | NL | LU
Peoplesphere

Les départements informatiques confrontés au challenge de la formation: l’exploitation des données est avant tout une question d’acquisition de nouvelles compétences.

Une nouvelle étude de Digital Realty montre que 65 % des responsables informatiques de certaines des plus grandes entreprises mondiales affirment qu’ils doivent accroître les compétences de leurs équipes en matière de données pour rester compétitifs et en tirer de la valeur. Ce chiffre s’élève à 55 % pour les entreprises européennes, contre 78 % pour les entreprises nord-américaines, 63 % pour les entreprises latino-américaines et 48 % pour les entreprises asiatiques.

La situation est quelque peu différente pour les entreprises belges, selon lesquelles, les réglementations sur la confidentialité compliquent l’obtention d’informations précieuses à partir des données.

L’importance du renforcement des compétences des équipes dépasse l’investissement dans l’intelligence artificielle (59 %) et constitue la deuxième réponse la plus populaire des répondants lorsqu’on leur demande quel sera le facteur le plus important pour que leur entreprise permette une meilleure analyse des données au cours des deux prochaines années. Seule l’amélioration de l’infrastructure des données (72 %) a obtenu un score plus élevé. En outre, 21 % des responsables informatiques du monde entier ont souligné que le manque de talents internes pour analyser les données et le manque de talents pour renforcer les capacités techniques (21 %), figurent parmi les principaux obstacles auxquels leurs entreprises sont confrontées lorsqu’elles tentent d’extraire des informations précieuses de leurs données. Parmi les entreprises belges, le renforcement des compétences des équipes est cité comme la troisième réponse la plus populaire, après l’investissement dans l’intelligence artificielle et l’amélioration des infrastructures de données.

Il est essentiel de veiller à ce que les équipes disposent des compétences nécessaires pour extraire de la valeur des données et faire des stratégies axées sur celles-ci une priorité si les entreprises veulent rester compétitives dans un monde de plus en plus centré dans ce domaine.

L’enquête a révélé que trois quarts (75 %) des entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à un milliard de dollars disposent désormais d’une stratégie de données formelle en phase de planification, d’adoption ou d’exécution. Ce chiffre, qui est à comparer avec celui de 63 % pour les entreprises mondiales, suggère donc que les grandes entreprises ont une légère avance en matière de données. Tel est le cas d’ailleurs pour les entreprises belges. Cette avance peut leur conférer un avantage sur leurs concurrents plus petits à mesure que la quantité de données augmente et que leur gravité s’intensifie.

« Avec cette augmentation exponentielle de la quantité de données dans le monde, l’effet de la gravité de celles-ci est voué à s’accentuer, surtout si les collaborateurs ne disposent pas des compétences nécessaires à un traitement efficace des données », explique Dave McCrory, vice-président Growth et responsable mondial Insights and Analytics à Realty Digital. « Ce phénomène voit de grands volumes de données attirer continuellement d’autres données, rendant impossible le fait de les déplacer, de les manipuler ou d’en extraire de la valeur. Cela crée des obstacles pour les entreprises et peut rendre leurs données inutilisables si aucune mesure n’est prise. »

L’étude révèle que 18 % des responsables informatiques en Europe (17 % à l’échelle mondiale) s’attendent à ce que les informations fondées sur les données les aident à attirer à l’avenir davantage de talents séduits par les entreprises qui utilisent efficacement les données. Il en résulte un effet cumulatif, les entreprises les plus averties en matière de données attirant davantage de candidats qualifiés dans ce domaine, ce qui renforce leur avantage concurrentiel.

 

Source: Digital Reality

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.