FR | NL | LU
Peoplesphere

Effet de la crise sanitaire: les travailleurs peinent à prendre leurs jours de congé légaux alors qu’ils ne peuvent les reporter.

Dans un contexte où beaucoup de Belges sont mentalement et physiquement mis à mal en raison de la crise liée au coronavirus et ont hâte de profiter des fêtes de fin d’année, le pourcentage de travailleurs belges à temps plein qui disposaient encore, au début du mois de décembre, de 15 jours de congé légaux ou plus à prendre avant la fin de l’année est passé de 3,7% en 2019 à 4,9% en 2020.

Si consacrer une semaine de congé pour les vacances de Noël est plutôt classique et compréhensible, quinze jours de congé légaux représentent 3 semaines de travail à temps plein, ce qui risque d’être problématique pour certains d’entre eux au vu du temps restant. Plusieurs raisons justifient ces nombres assez interpellants.

“Cette tendance peut s’expliquer par le fait que les Belges ne savaient pas quoi faire de leurs jours de congé et ont donc attendu afin de voir s’ils pouvaient espérer un éventuel déconfinement d’ici la fin de l’année. Le télétravail est aussi une explication car nous étions déjà très souvent à la maison, bien que cela joue un peu moins car il n’y a pas de grandes différences entre les ouvriers et les employés. Nous savons aussi que le chômage temporaire ne joue absolument pas un rôle, car il n’y a pas de différence entre les personnes avec et sans jour de chômage. Une autre explication serait que les travailleurs souhaitaient renforcer leur sécurité d’emploi en contribuant au maximum à la bonne santé de l’entreprise.” déclare Heidi Verlinden, HR Research Expert chez Securex.

D’autres travailleurs belges ont essayé de profiter un peu plus d’une partie de leurs congés légaux : le pourcentage de travailleurs à temps plein qui disposent encore de 10 jours de congé légaux d’ici la fin de l’année est passé de 6,8% en 2019 à 9,7% en 2020, autrement dit un travailleur sur dix. Concernant les salariés à temps plein qui ont encore 5 jours ouvrables de congé légaux, nous sommes passés de 22% en 2019 à 28,8%, autrement dit presque de trois travailleurs sur dix.

Els Vanderhaegen, experte juridique chez Securex, ajoute à cela “Il est aussi très important que chacun prenne ses jours de congé à temps car dans la plupart des cas, vous ne pouvez pas reporter vos jours de congé légaux à l’année suivante. Les entreprises courent le risque de devoir payer une amende administrative, voire pénale, si leurs travailleurs ne prennent pas tous leurs congés avant le 31 décembre. Les congés annuels des travailleurs sont un droit auquel il ne peut pas renoncer. »

Source : Securex – L’échantillon comprend 18.097 entreprises et 126.865 travailleurs du secteur privé belge qui ont eu droit à 20 jours de congé légaux en 2020. Les entreprises de plus de 1000 travailleurs ont été exclues.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.