FR | NL | LU
Peoplesphere

Le Selor épinglé par un nouveau rapport d’audit : des ajustements en vue.

Le quotidien flamand, De Standaard, révélait ce vendredi de graves dysfonctionnements au sein du Selor, le bureau de recrutement de la fonction publique fédérale. De quoi s’attendre à une refonte en procédure des structures et processus au sein d’un des acteurs clés du secteur public ? Pas vraiment…

L’audit a été commandité par le Ministre en charge de la fonction publique, Steven Vandeput, et a démarré le 11 janvier 2016. L’objectif de cet audit -réalisé par le bureau KPMG- est de mettre sous la loupe les processus et procédures de Selor. Le Ministre rappelait alors que « cet audit s’inscrit dans le continuum du rapport rédigé l’année passée par le médiateur fédéral qui avait mis en lumière la possible violation du principe d’intégrité au sein de Selor. Après analyse et remise du rapport par KPMG, si cela s’avère nécessaire, des actions pourront être menées au Selor pour corriger les écarts et dysfonctionnements éventuellement relevés. »

 

Les conclusions viennent donc d’être rendues publiques. Verdict (tel qu’énoncé dans le Standaard)? « Le bureau de recrutement de la fonction publique fédérale fait face à une série de sérieux dysfonctionnements  L’audit épingle des procédures de sélection négligentes misant « davantage sur la quantité que la qualité », des dysfonctionnements dans le contrôle des procédures ou encore des irrégularités dans les indemnités versées aux membres du jury. Les nominations des agents sont entachées de zones d’ombre, de même que les adjudications de marché public. Enfin, certaines notes de frais peuvent être signées par les agents eux-mêmes… »

Le Ministre Vandeput annonce d’ores et déjà que des mesures seront prises. Entre-temps, le Selor annonce via la RTBF qu’il va « prendre des mesures pour améliorer son fonctionnement. En réaction, le Selor va adapter directement un certain nombre de procédures internes, et prévoit d’autres mesures à plus long terme afin d’améliorer davantage l’organisation. Un plan d’actions a déjà été établi et comprend notamment le renforcement de la gestion du risque interne, des contrôles supplémentaires dans le cadre de procédures d’achats et l’amélioration du processus de contrôle interne pour l’approbation des prestations. A plus long terme, le bureau de recrutement va améliorer et clarifier la gestion des processus clés. Cela se fera grâce à une description claire des tâches et rôles des équipes de sélection, en vue d’éviter les imprécisions éventuelles. »

Toujours selon la RTBF, l’administrateur délégué ad interim du Selor, Koen Verlinden, estime que les conclusions de l’audit ne suffisent pas à entacher la réputation de l’organisation et de ses collaborateurs.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.