FR | NL | LU
Peoplesphere

Nos entreprises confrontées au coronavirus: quelles sont les sources d’information fiables?

Eviter la panique, les prises de décision hâtives et dans le même temps, rester vigilant… Cela passe à l’évidence par une information rigoureuse, vérifiée et validée par les autorités compétentes. La FEB informe les entreprises quant aux sources d’information permettant de disposer des infos récentes et fiables.

Quelles sont donc les sources de références ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) compile toutes les informations sur le coronavirus sur ce site web.
Le Service public fédéral Santé publique suit les développements de près et fournit toutes les informations disponibles sur ce site web.

Les conseils aux voyageurs du Service public fédéral Affaires étrangères sont disponibles ici.

La FEB rappelle qu’il incombe à l’employeur de surveiller et d’évaluer les risques sanitaires et, le cas échéant, de prendre des mesures. Si vous pensez qu’il existe un risque de contamination, il est indiqué de contacter le plus rapidement possible votre conseiller en prévention-médecin du travail, qui pourra vous aider à prendre des mesures préventives. Puis-je refuser l’accès au lieu de travail aux travailleurs rentrant de zones touchées ? L’employeur ne peut pas décider de placer un travailleur en quarantaine. Cette compétence relève des autorités. Si l’employeur veut refuser à un travailleur l’accès au lieu de travail au simple motif qu’il a voyagé dans une zone touchée, cela peut être considéré comme une modification unilatérale du contrat de travail. En outre, l’employeur devra également continuer à payer la rémunération.

Ce n’est que si le travailleur présente des symptômes qu’il est conseillé de l’adresser au médecin du travail dans les plus brefs délais. L’employeur a alors la responsabilité d’empêcher la contamination dans l’entreprise. Le médecin du travail examinera avec le médecin généraliste si d’autres mesures sont nécessaires. En cas de doute, nous conseillons de toujours se concerter avec le(s) travailleur(s) concerné(s) et de toujours demander l’avis du médecin du travail. Des solutions pragmatiques telles que le travail à domicile ou le télétravail peuvent être une solution en cas de doute.

Anticiper et comprendre les impacts économiques

La Taskforce du Service public fédéral Économie évalue l’impact du coronavirus 2019-nCoV sur les activités des entreprises belges. Le SPF Économie va dresser la liste des conséquences économiques sur les échanges commerciaux entre la Belgique et la Chine, ainsi que l’impact du COVID-19. 

Chômage temporaire pour force majeure : l’Office national de l’emploi (ONEM) et la ministre de l’Emploi Nathalie Muylle ont signalé que les entreprises belges attendant l’arrivage de produits provenant des régions touchées peuvent recourir au chômage temporaire pour force majeure si elles peuvent prouver le lien entre le coronavirus et la force majeure. Le chômage temporaire peut également être invoqué pour les travailleurs d’entreprises établies en Belgique qui sont bloqués à l’étranger ou placés en quarantaine pendant un certain temps après leur retour d’une région infectée.

L’employeur qui invoque la force majeure doit en faire une déclaration électronique le plus rapidement possible auprès du bureau de chômage de son siège d’exploitation. Comme motif de force majeure, il doit indiquer ‘CORONAVIRUS’. Cliquez ici pour plus d’information sur le régime de chômage temporaire pour force majeure.

Source: FEB

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.