FR | NL | LU
Peoplesphere

Passage aux véhicules de société zéro émission en 2026: comment préparer la transition?

L’avancée des hybrides rechargeables se poursuit, d’autant plus qu’ils deviennent de plus en plus accessibles financièrement. Les avantages importants en sont les faibles émissions de CO2 et la déductibilité fiscale. Et pourtant, ils ne sont pas incontestés. Dans son livre blanc, la société de leasing Athlon Belgium analyse les éléments à prendre en compte pour allier écologie et économie et ainsi de permettre une transition correcte d’un véhicule hybride rechargeable à une conduite électrique. L’ambition de la société de leasing est simple puisqu’ il s’agit de répondre à la question suivante : quelles conditions faut-il réunir pour que ça marche?

Les PHEV (plug-in hybrid electric vehicles), en tant que véhicules en leasing, présentent des avantages à la fois environnementaux et économiques. Ils aident les entreprises à réduire leurs émissions de CO2 et bénéficient d’un coup de pouce fiscal significatif en Belgique grâce à une déductibilité allant jusqu’à 100%, ceci pour autant qu’ils soient considérés comme de «vrais» hybrides rechargeables. Pour répondre à la condition, le véhicule ne peut émettre plus de 50 grammes de CO2 par kilomètre et doit disposer d’une batterie suffisamment importante à bord.

“D’ici 2026, tous les véhicules de société devront être zéro émissions. Une telle transition demande du temps et également un changement de mentalité, pour les entreprises et chez les conducteurs. Les hybrides rechargeables, en tant que tremplin vers la conduite entièrement électrique, joueront certainement un rôle important dans cette transition” explique Michiel Alferink, directeur général d’Athlon Belgium.

Les éléments pour un bon équilibre

Il y a toutefois plusieurs conditions tant pour le bénéfice environnemental que pour l’effet positif sur le TCO (total cost of ownership). L’un des éléments est le profil du conducteur. Savoir si l’équilibre est favorable pour un PHEV dépend en grande partie de la mesure dans laquelle un individu peut conduire à l’électrique et de la proportion des kilomètres parcourus sur autoroute. Quelqu’un qui peut se rendre au travail et en revenir en roulant à l’électricité et qui n’utilise la conduite au carburant qu’à 30% est généralement le candidat idéal. La question de savoir si les hybrides rechargeables peuvent toujours présenter un TCO intéressant dépend également de la discipline de charge. L’anticipation et la recharge en temps opportun sont une condition absolue pour garder les coûts sous contrôle.

“Grâce aux mesures fiscales avantageuses, les PHEV se présentent comme des véhicules de société attractifs. Mais pour un TCO moindre, de nombreux éléments jouent un rôle, comme les coûts de recharge et la valeur d’achat du véhicule. Une analyse préalable approfondie avec un profilage du conducteur et une analyse du TCO de la flotte actuelle est donc absolument nécessaire. Il est en outre important d’ajuster la car policy afin de faciliter et de stimuler au maximum la conduite électrique, » poursuit Philippe Fouyn, Strategic Consulting Manager chez Athlon Belgium

De plus en plus accessible, et un tremplin vers la conduite entièrement électrique

La gamme des hybrides avec batterie rechargeable ne cesse de s’élargir. Là où, jusqu’il y a peu, les PHEV étaient le privilège de ceux qui avaient un solide budget, ils sont maintenant, grâce à l’avènement de nouveaux modèles, devenus accessibles à un public beaucoup plus large. Vous les retrouverez aujourd’hui dans la gamme de pratiquement tous les fabricants, qui ne les proposent plus uniquement au niveau de leurs modèles les plus chers.

Source: Athlon Belgium

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.