FR | NL | LU
Peoplesphere

La quête d’une alimentation saine s’installe lentement dans les habitudes de nos collaborateurs au travail.

Depuis 2012, Edenred réalise le baromètre FOOD à l’échelle européenne pour comprendre les besoins des salariés et orienter l’offre des restaurants vers des menus plus équilibrés. Parmi les évolutions qui ont pu être constatées ces dernières années, il ressort une véritable prise de conscience des bienfaits d’une alimentation équilibrée du côté de l’offre comme de la demande. L’édition 2017 du baromètre s’est particulièrement intéressée aux moyens mis en œuvre pour faciliter ces évolutions dans les habitudes alimentaires, et en particulier le rôle que pourraient avoir les nouvelles technologies.

Les résultats du baromètre FOOD pour la Belgique confirment que le Belge est un bon élève en Europe en matière d’alimentatione saine, comme cela ressort des résultats de son baromètre européen annuel FOOD (Fighting Obesity through Offer and Demand).

Pour cette cinquième édition, l’entreprise émettrice de tickets restaurants a interrogé plus de 20 000 employés, soit presque deux fois plus qu’en 2016, et près de 1 300 restaurateurs dans 8 pays européens, dont la Belgique. Cette enquête annuelle porte sur les habitudes des travailleurs pour le repas de midi. Elle démontre qu’employés et restaurateurs accordent au fil des ans une attention croissante à l’équilibre nutritionnel de leur repas de midi, et que le Belge reste attaché à sa ‘boite à tartines’.

70 % des Belges prennent une pause de midi.

La pause de midi est une habitude bien ancrée dans le quotidien des travailleurs belges, puisque 69,7 % des employés interrogés déclarent prendre chaque jour une pause de midi, tandis que 25% s’arrêtent ‘parfois ou souvent’ en milieu de journée pour casser la croûte. En revanche, 5 % des répondants belges avouent ne jamais prendre de pause de midi ou déclarent ne pas avoir de pause durant leur journée de travail.

En outre, l’attention portée à la qualité nutritionnelle des repas de midi continue de s’affirmer chez les travailleurs belges, puisque 3 salariés sur 4 (73%) en font un critère important dans leur choix de restaurant. Le critère qui détermine le lieu où les salariés consomment leur repas de midi reste la proximité avec le lieu de travail (82,3%) et la rapidité du service (82,4%).

Force est de constater que le Belge reste fidèle à sa « boite à tartines ». Plus de la moitié des travailleurs belges (55,8%) emportent avec eux de la nourriture préparée à la maison, tandis qu’un salarié sur cinq (20,4 %) dévore un sandwich. Seuls 9,9 % des répondants prennent le temps de déguster un plat ou un repas complet durant la pause de midi.

Cette étude dévoile aussi que le travailleur belge préfère rester sur son lieu de travail pour casser la croûte : plus de la moitié des répondants (56,4%) prennent leur repas dans la salle commune du personnel et un quart (25,6%) mange devant leur bureau. Seuls 3,5% des Belges retournent à leur domicile pour profiter du repas de midi, tandis que 4,2% se rendent dans un restaurant en dehors du lieu de travail.

Les nouvelles technologies, alliées d’une alimentation saine

Près d’un travailleur belge sur quatre (41,5%) estime que les nouvelles technologies pourraient l’aider à adopter des habitudes alimentaires plus saines, alors que 17% n’en voient pas l’utilité. Les restaurateurs semblent de leur côté plus visionnaires : 56% d’entre eux estiment que les nouvelles technologies leur seraient utiles pour répondre plus efficacement aux demandes d’alimentation équilibrée de leurs clients. Les professionnels belges voient dans les nouvelles technologies un outil précieux pour proposer une offre de repas sains et équilibrés. Près d’un restaurateur sur dix (9,2%) seulement s’inscrit en désaccord avec cette affirmation.

Lorsque les répondants se penchent sur le type de technologie qui serait le plus adapté pour les encourager à adopter des habitudes alimentaires plus saines, le Belge favorise les applications mobiles. Près d’un participant sur quatre (38,6%) se réfère à une application mobile fournissant des recettes de plats équilibrés et des astuces sur l’alimentation saine. Les applications comptabilisant les calories et nutriments consommés arrivent en deuxième place (32,1%), suivies par celles qui déterminent les portions idéales d’un plat donné dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

« Sources d’informations et outils pédagogiques, les nouvelles technologies, et en particulier les applications mobiles, offrent des perspectives prometteuses pour promouvoir une alimentation équilibrée. L’édition 2017 du baromètre FOOD démontre que l’information des salariés et des restaurateurs constitue un levier clé pour encourager l’adoption d’une alimentation plus saine durant la journée de travail », souligne Kelly Govaert, Responsable du programme FOOD en Belgique, chez Edenred.

Les restaurateurs, eux, confirment le fort intérêt de leurs clients pour une offre de repas saine au fil des ans puisqu’une part croissante d’entre eux soulignent une demande accrue de repas équilibrés.

Entre 2012 et 2016, la part de restaurateurs observant un accroissement de la demande en matière de repas équilibrés a augmenté de presque 20 points (17 % en 2012 à 36 % en 2016). Elle a légèrement diminué en 2017, mais reste tout de même significative (30%). En parallèle, seule une très faible proportion d’entre eux (autour de 2-3% chaque année, sauf en 2013 où ils étaient 9%) fait état d’une diminution de la demande de plats équilibrés, ce qui vient renforcer l’idée que les clients sont de plus en plus tournés vers l’alimentation saine.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.