FR | NL | LU
Peoplesphere

Quel rôle pour la pension légale? 1 Belge sur 2 pense qu’elle ne devrait couvrir que les dépenses essentielles et préserver les citoyens de la pauvreté.

La pension légale doit-elle nous assurer une vie confortable ou nous préserver de la pauvreté ? C’est la question que l’assureur vie NN a posée à 1.025 Belges. Les résultats montrent une divergence d’opinion. En moyenne, 49 % des Belges pensent que notre pension légale doit nous permettre de vivre confortablement, en accord avec notre vie avant la retraite. Pour les 50 % restants, la pension légale est un moyen de couvrir le coût des choses essentielles de la vie ou de maintenir les gens en dehors de la pauvreté.

Avec la proposition de fixer la pension minimale à 1.500 euros après une carrière complète, le gouvernement semble vouloir couper la poire en deux et ne pas choisir de camp. La question est de savoir dans quelle mesure ceci est durable et abordable à long terme. Une bonne combinaison entre une pension légale et une pension complémentaire offre une réponse adaptée à de nombreux salariés et indépendants.

Les chiffres montrent qu’aucun rôle univoque n’est attribué à la pension légale. La moitié des Belges y voient un moyen de les sortir de la pauvreté ou de garantir l’achat de biens essentiels à la vie. Pour l’autre moitié, elle leur permet de mener une vie confortable, conforme au niveau de vie avant la retraite.

Bien que la distribution reste généralement 50-50, on observe certains faits marquants. Les fonctionnaires considèrent la pension légale davantage comme un moyen de vivre confortablement, en accord avec le niveau de vie avant la retraite. Étant donné que les fonctionnaires n’ont pas droit à une pension complémentaire et qu’ils sont donc plus dépendants de la pension légale, il est logique qu’ils comptent plus sur celle-ci que les autres.

Chez les jeunes, nous constatons le contraire. Ils considèrent en effet la pension légale comme un moyen d’éviter la pauvreté, plus que les autres groupes.

L’assureur vie NN part du principe que les Belges, et certainement les salariés ou les indépendants, ne doivent pas dépendre entièrement de la pension légale pour mener une vie confortable après la retraite.
1.800€/mois pour une pension confortable

Début 2020, un salarié percevait une pension brute moyenne de 1.311,79€ en tant qu’homme et de 1.024,81€ en tant que femme1. Cela ne semble pas suffisant pour que les Belges puissent vivre une vie confortable après la retraite, en accord avec le niveau de vie avant la retraite. Selon les personnes interrogées, une pension légale mensuelle de 1.800€ nets est nécessaire à cet effet.

Pour pouvoir mener une vie luxueuse, les Belges indiquent que le montant s’élève plutôt à 3.000€. Pour éviter de sombrer dans la pauvreté, les Belges disent avoir besoin de 1.000€ par mois. Tandis que pour couvrir les besoins essentiels, ce montant s’élève à 1.200€.

Étonnamment, la moyenne entre le montant dont les Belges ont besoin pour pouvoir mener une vie confortable et celui pour couvrir les besoins essentiels est de 1.500 euros. C’est justement le montant que le gouvernement vise comme pension minimale après une carrière complète.

« Je plaide en faveur de l’élargissement (permettre au plus grand nombre de bénéficier d’une pension complémentaire) et de l’approfondissement (une pension complémentaire suffisamment élevée pour tous) de la pension complémentaire. Une bonne combinaison entre la pension légale et la pension complémentaire est importante. Ce n’est que de cette manière que les pensions pourront rester abordables pour les générations futures. La pension légale doit avant tout être suffisante pour couvrir les frais de base. La pension complémentaire assure une vie confortable. De cette façon, la responsabilité est répartie sur différents acteurs et il y a moins de pression sur le gouvernement et les générations futures. C’est au gouvernement de proposer dès maintenant un plan durable et réaliste », explique Jan Van Autreve, CEO de NN Belgium.

Le rôle de la pension complémentaire gagne en importance

La FSMA et MyPension ont déjà montré que les Belges demandent plus d’informations sur les pensions complémentaires. Comme le mot l’indique lui-même, la pension complémentaire est un complément à la pension légale. Le rôle de la pension complémentaire consiste à offrir une vie financièrement confortable après la retraite.

Les Belges y sont sensibilisés. Les répondants ont été confrontés au dilemme suivant : imaginez que votre employeur vous permette de choisir entre un supplément de salaire ou le même supplément multiplié par 2 ou 3 pour votre plan de pension, que feriez-vous ? 38% opteraient pour un complément de salaire immédiat, 50 % pour l’augmentation de la pension complémentaire.

« Lorsque l’avenir de la pension légale sera clair, les Belges sauront aussi comment organiser les autres piliers. Parce que le financement de la pension ne se limite pas à la pension légale ou à l’épargne-pension. C’est une bonne combinaison des différents piliers de la pension qui peut donner aux Belges plus de sécurité pour vivre une vie confortable après la retraite. C’est aussi une bonne chose pour le gouvernement. Il leur enlève le risque de prévoir le paiement de pensions plus élevées. C’est alors la responsabilité de l’individu et des assureurs, ce qui profite à l’abordabilité financière du gouvernement », explique Jan Van Autreve, CEO de NN Belgium.

 

Source: l’enquête de l’assureur vie NN, menée par l’agence de recherche indépendante Indiville, a été réalisée en ligne auprès de 1.025 Belges entre le 30 août 2021 et le 8 octobre 2021. La population étudiée à chaque moment de mesure est composée de personnes âgées de 18 à 79 ans et est représentative de la population belge. La marge d’erreur maximale est de 3,1 % par mesure.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.