FR | NL | LU
Peoplesphere

Le système des flexi-jobs a-t-il supplanté la tradition du recours aux jobs de vacances?

Depuis un an et demi, le site d’offres d’emploi Indeed, annonce avoir constaté une explosion des flexi-jobs. Entre juin 2017 et juin 2018, le nombre d’offres de flexi-jobs y a ainsi augmenté de 743%, et le nombre de recherches de 881%. Logique… étant donné que la législation sur les emplois complémentaires a été assouplie et élargie en janvier 2018. Mais la popularité croissante des flexi-jobs semble se faire au détriment des jobs de vacances.

Pour la première fois en trois ans, la recherche de jobs de vacances dépasse l’offre. S’agit-il d’une coïncidence ou bien les entreprises belges préfèrent-elles les flexi-jobs au recrutement d’étudiants?

Alors qu’auparavant ce statut n’était applicable qu’au secteur de la restauration, depuis le 1er janvier 2018, les boulangeries, boucheries, magasins de vêtements, supermarchés et autres détaillants peuvent également avoir recours aux flexi-jobs. En outre, les retraités bénéficient eux aussi du système. La mesure est couronnée de succès, selon les chiffres du site d’offres d’emploi Indeed.

Entre juin 2017 et juin 2018, le nombre d’offres de flexi-jobs et le nombre de recherches de flexi-jobs ont augmenté de manière spectaculaire. Avec 80 % de recherches supplémentaires en juin 2019, cette augmentation se poursuit cette année, quoique de façon moins impressionnante.
Image

Toutefois, cette tendance semble avoir des conséquences sur le nombre de jobs de vacances. Indeed a comparé la fréquence à laquelle le terme « job de vacances » a été saisi sur son site ces dernières années avec le nombre d’offres d’emploi dans lesquelles le terme est mentionné. Cette analyse révèle deux tendances de fond entre janvier 2016 et aujourd’hui : le nombre de recherches et d’offres d’emploi atteint un pic annuel en avril, et l’offre dépasse largement la demande d’un job de vacances toute l’année. Enfin, jusqu’en avril de cette année. Car pour la première fois en 3 ans, la plateforme d’emploi constate que la demande pour un job de vacances dépasse l’offre de 18 % sur son site.
Elle pense que ce phénomène s’explique notamment par le fait que les entreprises belges sont de plus en plus conquises par les régimes de travail plus flexibles et optent donc pour les flexi-jobs. Les flexi-jobs sont avantageux à la fois pour l’employeur et l’employé. Les employeurs peuvent payer du personnel de façon officielle et avantageuse. Les salariés ne paient pas d’impôts sur leurs salaires et renforcent leurs droits sociaux. En outre, le système permet de faire appel à du personnel au moment où c’est nécessaire, par exemple pendant les soldes pour les détaillants ou lorsqu’il fait beau dans l’Horeca.

Sander Poos, Managing Director d’Indeed Benelux, déclare : « Nos analyses semblent indiquer que la popularité croissante des flexi-jobs se fait au détriment de l’offre de jobs de vacances. Il pourrait donc y avoir une cannibalisation. Cependant, il est encore un peu tôt pour l’affirmer. Désormais, nous analyserons régulièrement les chiffres pour voir si une telle tendance se dégage. »

Source: Indeed

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.