FR | NL | LU
Peoplesphere

Vive les vacances ? Le stress au plus haut avant et après ces quelques jours de repos…

Une enquête menée auprès de 850 travailleurs, essentiellement des employés qualifiés, semble indiquer que la période de vacances qui débute à l’instant coïncide avec une forte montée de stress pendant les jours qui précèdent et suivent cette période. De quoi s’interroger selon les experts mandataires de l’enquête sur le bien-fondé des congés…

Trois travailleurs sur quatre affirment en effet devoir travailler beaucoup plus dur que d’habitude juste avant et après des vacances. L’enquête menée par Securex relève donc : « Cela vaut-il encore la peine de prendre congé ? Les vacances devraient être synonyme de période de repos et de détente destinée à recharger les batteries. Pourtant, 48 % trouvent les jours qui précèdent et suivent des périodes de vacances à tel point stressants qu’ils se demandent parfois si cela vaut vraiment la peine de prendre congé. 67 % affirment devoir travailler plus dur avant et après des vacances, même si un collaborateur est prévu en soutien. Chez ceux qui ne peuvent pas compter sur une telle aide, ce pourcentage s’élève à 81 %. »

« Un bon règlement « de permanence » peut aider à rendre moins stressante la période qui précède et suit vos vacances. Nous observons que les travailleurs dont le travail n’est pas repris par quelqu’un d’autre se demandent plus (56 %) si cela vaut la peine de prendre congé. Si quelqu’un prend en charge le travail, le pourcentage chute à 36 %. »

Philippe Kiss, médecin du travail Securex, indique: « Après avoir fourni un effort ou subi une tension mentale ou physique (liée ou non au travail), tout le monde a besoin de récupérer (“besoin de récupération”). Si on reporte continuellement cette récupération, le besoin de récupération augmente, de même que le risque de développer certains problèmes psychiques tels que la dépression et le burn-out. Les congés sont nécessaires pour donner le temps au corps de récupérer après une période de travail. »

Continuer à travailler : une fausse bonne idée.

« Par rapport aux travailleurs qui ne sont pas joignables pendant leurs vacances, ceux qui le sont se demandent davantage si cela vaut la peine de prendre congé (55 % contre 40 %) tant la période qui précède et suit celui-ci est stressante. Les travailleurs qui sont joignables pendant leurs vacances indiquent, en outre, devoir travailler plus dur avant et après leur congé (80 %) que ceux qui ne sont pas joignables (71 %). »

Parmi les conseils adressés aux employeurs, citons l’importance de créer une atmosphère de solidarité et de prévoir des timings suffisamment souples pour que les collaborateurs puissent accepter une charge de travail supplémentaire légère, de type permanence.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.