FR | NL | LU
Peoplesphere

+7,5% en moyenne en 2023: les employeurs anticipent déjà l’augmentation des salaires pour l’année prochaine.

Les employeurs en Belgique prévoient d’accorder à leur personnel une augmentation salariale annuelle moyenne de 7,5% en 2023, ils doivent faire face à un marché du travail tendu et aux anticipations d’inflation. C’est ce que révèle une nouvelle étude de la société de conseil WTW. En Belgique, 421 entreprises ont participé à l’enquête annuelle sur les salaires.

Le dernier rapport de planification budgétaire des salaires de WTW montre que la croissance des salaires est supérieure à l’augmentation moyenne de 5,2% en 2022.

Les entreprises belges sont sous pression pour faire plus sur les salaires. Quatre entreprises sur dix (38%) déclarent que leur budget salarial est désormais supérieur à ce qu’elles avaient prévu. Et 32% disent qu’ils ont revu les salaires plus souvent ou vont le faire ; 94% d’entre eux revoient les salaires deux fois par an ou vont le faire.

Trois raisons principales expliquent l’augmentation des budgets salariaux : 57% des employeurs s’inquiètent des pénuries du marché du travail, 57% craignent l’inflation et 40% disent devoir répondre aux attentes et aux préoccupations de leurs employés.

Edwin Nys, consultant chez WTW Belgium, déclare : « Alors que les augmentations de salaire sont actuellement dépassées par l’inflation, les employeurs cherchent d’autres moyens de fidéliser leurs employés, comme l’accent mis sur le bien-être. Dans l’environnement dynamique d’aujourd’hui, il est impératif que les organisations aient une stratégie de récompense claire et une compréhension de leur propre positionnement concurrentiel en matière de récompense. »

Alors que la « grande démission » se poursuit, attirer et retenir les talents est devenu un véritable casse-tête pour les employeurs. Le pourcentage d’entreprises belges qui peinent à attirer des talents est passé de 29% en 2020 à 92% cette année, tandis que le pourcentage d’entreprises qui ont des difficultés à retenir leur personnel est passé de 20% à 88% sur la même période.

Les compétences informatiques et techniques sont particulièrement recherchées. 79% des entreprises ont des difficultés à pourvoir les postes informatiques, et 74% à conserver leur personnel informatique. Pour les postes d’ingénieurs, 56% ont des difficultés à recruter et 49% à retenir le personnel.

Pour attirer les nouveaux employés, 67% des employeurs offrent plus de flexibilité, 60% mettent l’accent sur la diversité et l’inclusion, et 42% proposent des incitations financières telles que des primes de démarrage.

Les organisations tentent également de retenir le personnel en mettant l’accent sur la diversité et l’inclusion (57%), en offrant davantage de possibilités de travailler à domicile (48%) et en ajustant les structures salariales telles que le salaire de base et les primes (37%).

Edwin Nys ajoute : « L’étroitesse du marché du travail, en particulier pour les employés possédant des compétences très demandées, signifie que les organisations doivent faire preuve de beaucoup plus de créativité pour attirer et retenir le personnel. Il y a beaucoup de concurrence pour les talents rares, tels que les talents numériques ou informatiques. Il ne s’agit pas seulement de salaire, mais aussi d’offrir des possibilités de développement et de progression. Une stratégie bien pensée pour le développement des carrières et des talents est essentielle pour recruter les bonnes personnes. Les problèmes d’inflation et de pénurie de main-d’œuvre continueront à se faire sentir l’année prochaine. »

 

Source : Willis Towers Watson – Le rapport sur la planification du budget salarial a été produit par la pratique Reward Data Intelligence de WTW. L’enquête a été menée en avril et mai 2022 et a donné lieu à environ 22 570 réponses d’entreprises de 168 pays du monde entier. En Belgique, 421 entreprises ont participé.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.