FR | NL | LU
Peoplesphere

Création d’un centre de références STEM en Wallonie: donner envie à tous de se tourner vers les filières scientifiques et technologiques.

Avec la numérisation de notre économie et de notre société, de nouveaux métiers émergent. Il s’agit de métiers essentiels et de métiers d’avenir. Il est donc capital de donner envie aux jeunes, aux demandeurs d’emploi et aux travailleurs, tous milieux socio-économiques confondus, et notamment aux jeunes filles et aux (futures) travailleuses, de s’orienter vers des filières STEM, dans tous les types d’enseignement, en vue d’une (ré)orientation vers une carrière professionnelle dans ces filières.

Face au nombre croissant des métiers dans le champ des sciences, technologie, ingénierie et mathématiques, le Gouvernement de Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles créent un centre de références STEM sur la proposition du Ministre Willy BORSUS, en charge de l’Economie, de l’IFAPME et des Centres de compétence, de la Ministre Christie MORREALE, en charge de l’Emploi et de la Formation, et de la Ministre GLATIGNY en charge de l’Enseignement supérieur et de l’Enseignement de la promotion sociale.

Ce doit être une priorité dans le cadre de la relance de l’économie et de la création d’emploi et permettrait également de se rapprocher de la moyenne européenne en termes de nombre de diplômés et de professionnels dans ces secteurs.

Des actions de sensibilisation du grand public aux sciences et aux techniques et de nombreuses formations qualifiantes en lien avec une ou plusieurs composantes des STEM sont déjà proposées en Wallonie comme en Fédération Wallonie Bruxelles.

Dans un souci de lisibilité, d’attractivité et d’efficience, il est indispensable de les coordonner et d’en optimiser l’impact. C’est pourquoi la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles se sont accordées sur la mise en place d’un dispositif unique d’orientation tout au long de la vie, organisé autour des 4 Cités des métiers wallonnes et bruxelloise et des Carrefours Emploi Formation Orientation (CEFO).

Cette dynamique s’inscrit en amont des objectifs et missions de Wallonie Compétences d’Avenir avec la vulgarisation, la sensibilisation et l’orientation vers les filières STEM.

L’implication et la participation d’un maximum d’acteurs socio-économiques et issus de la société civile, en plus des acteurs de l’enseignement, de la formation et de l’orientation sont essentielles à la réussite de cette stratégie.

Il est proposé que le centre de références STEM regroupe les représentants des Ministres dont les compétences sont directement impactées par les STEM au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Région wallonne, la Région de Bruxelles-Capitale et la Commission communautaire française.

Il aura pour mission de proposer aux différents Gouvernements une stratégie globale sur 10 ans, intégrant une dimension genre forte, dans le but de coordonner les différentes actions menées dans le domaine des STEM, en ce compris leurs objectifs propres.

Une Task-force STEM, organe de conseil qui reprendra tous les acteurs actifs dans le domaine des STEM, aura pour mission de proposer au centre une stratégie de développement des filières STEM, avec une dimension genre forte, mais également de remettre des avis sur toute question relative aux STEM.

En ce qui concerne le timing une première réunion entre les membres désignés du centre de références STEM et de la Task-force aura lieu dans les prochaines semaines.

Fin mars 2021 au plus tard, la Task-force proposera au centre de références STEM un plan d’actions à moyen terme et à long terme visant à coordonner, orienter et développer les efforts d’orientation professionnelle, d’enseignement, de formation, de sensibilisation, d’encadrement et de vulgarisation dans le domaine des filières STEM, tout en veillant à la cohérence et à l’articulation avec le dispositif d’orientation tout au long de la vie, articulé autour du réseau des 4 Cités des métiers wallonnes et bruxelloise et des CEFO y associés.

Pour Willy Borsus : « La relance et le redéploiement de notre Région passe par des formations plus adaptées aux besoins des entreprises. Les STEM sont des filières en grande pénurie, alors qu’elles sont largement pourvoyeuses d’emploi. Tous nos efforts doivent mobilisés sur cette sensibilisation à ces métiers ! »

Christie Morreale : « Les métiers techniques, technologiques et scientifiques sont en pénurie en Wallonie. Il est dès lors nécessaire de démultiplier les initiatives créatives pour susciter des vocations dans ces secteurs pourvoyeurs d’emplois, y compris chez les femmes souvent sous-représentées dans cette branche d’activité »

Valérie Glatigny : « Donner envie aux jeunes d’être présents dans les domaines d’études et les carrières STEM constitue un enjeu de taille pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Trop peu de jeunes, et surtout de jeunes filles, font actuellement ce choix, alors que ces secteurs d’avenir constituent une passerelle vers l’emploi et une réelle plus-value pour la société », souligne Valérie Glatigny, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en Fédération Wallonie-Bruxelles. »

Source : Cabinet du Vice Président du Gouvernement Wallon Willy Borsus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.