FR | NL | LU
Peoplesphere

Editorial – L’été de tous les dangers pour la motivation.

Qui dit vacances dit souvent profonde remise en question… Il est à craindre que bon nombre de collaborateurs seront frappés cet été par une soudaine prise de conscience quant à l’intérêt de mener de front ambition professionnelle et épanouissement personnel. Et de revenir au boulot après quelques semaines de repos avec le moral à zéro ou avec une envie irrépressible de changer d’air. Nos entreprises (et nos départements RH en première ligne!) peuvent-elles anticiper cela? En proposant de nouvelles missions, en développant des projets innovants, en répondant à de nouvelles attentes sur le plan de l’organisation…?

Bien entendu, nous pouvons ‘prévenir’ de nombreuses manières cette perte de motivation qui surgit de nulle part pendant que les unes et les autres profitent de quelques semaines d’un repos bien mérité.

Car, au fond, ce n’est pas l’attrait fulgurant de la pratique intensive de la permaculture (à titre d’exemple tout simplement… n’y voyez aucun jugement anti-bobo néorural) qui vient interrompre le projet professionnel de nos collègues de bureau ou d’atelier. Rien de tel. Si les travailleurs sont de plus en plus nombreux à opter pour une vie différente, c’est avant tout par rejet du caractère souvent absurde des tâches qui leur sont demandées ou des procédures qu’ils/elles sont contraint.e.s d’observer. Premier remède donc: à nous dès lors de simplifier voire de mettre simplement un peu de bon sens dans la façon dont nos entreprises sont organisées et dans ce qu’elles attendent de chacun.e d’entre nous.

Ensuite, il est frappant aujourd’hui d’entendre un nombre sans cesse croissant de travailleurs amenés à reconnaître qu’ils ne produisent essentiellement que du travail de piètre qualité. Superficiel, peu documenté, bâclé, faible dans l’argumentation… Notre travail souffre malheureusement souvent de conditions d’exercice déplorables. Nous ne parvenons que rarement à concilier vitesse d’exécution et profondeur d’analyse. Bref, pour le dire platement, il est de plus en plus fréquent que ce que nous produisions ne satisfasse personne, à commencer par nous-mêmes. Difficile dans ces conditions de conserver tant la motivation que l’estime de soi. Comment y remédier? A nouveau, en éliminant les tâches superflues (reporting et réunions inutiles par exemple) pour nous concentrer sur des missions limitées, approfondies et directement valorisées par nos pairs.

Et enfin – comme il reste important de clôturer nos échanges sur une note positive – il faut comprendre que dans chaque envie d’ailleurs se manifeste une volonté visant à vouloir le meilleur. Il y a une part de nous qui ne peut se résoudre ni à la médiocrité ni à l’abandon. Manifester un besoin de changement, y compris en affichant clairement une perte de motivation, peut aussi être vu sous un angle positif. Il faut pour cela que nos organisations offrent des opportunités d’exercer son art d’une façon différente, qu’elles permettent d’entrer dans un cycle d’innovation lorsque l’énergie ne demande qu’à s’exprimer.

Dans un monde idéal, nous devrions anticiper tout cela et intervenir bien avant que les vacances ne viennent tout remettre en question. Même si ce monde parfait n’existe pas, il n’est pas encore trop tard… à condition de préparer dès aujourd’hui une rentrée qui viendra sans aucun doute bousculer les ordres établis.
En attendant, souhaitons nous les uns aux autres de belles vacances, avec l’envie de se retrouver bientôt dans les meilleures conditions qui soient.

Jean-Paul ERHARD

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.