FR | NL | LU
Peoplesphere

Les jeunes diplômés issus des filières scientifiques sont souvent mal orientés, ce qui a pour effet de renforcer la guerre des talents.

D’après le spécialiste du recrutement Hays, le marché du travail manque cruellement de scientifiques. On constate que les scientifiques fraîchement diplômés qui se mettent à la recherche de leur premier emploi se limitent trop souvent au secteur R&D. Le spécialiste du recrutement plaide en faveur d’un accompagnement efficace des étudiants et d’une communication franche à l’égard du client et du candidat. Un emploi dans les sciences du vivant ne relève pas forcément de la recherche et du développement.

La lutte que se livrent les employeurs pour attirer des talents sévit encore et toujours. La société de recrutement Hays constate une pénurie de profils scientifiques sur le marché belge du travail. Les entreprises attirent de plus en plus souvent des débutants et des travailleurs fraîchement diplômés. Mais les jeunes se contentent généralement de chercher un emploi dans un seul domaine scientifique, à savoir la R&D. Laure Urbain, Managing Recruitment Consultant Life Sciences chez Hays : « La guerre des talents est rude quand il s’agit de profils scientifiques. Il n’est pas simple de trouver des candidats expérimentés. Nous misons donc de plus en plus sur un accompagnement efficace des étudiants. Nous constatons, en effet, que les jeunes professionnels ont une préférence très marquée pour le secteur R&D. Il y a pourtant une foule d’autres postes vacants tout aussi intéressants. »

Hays distingue plusieurs grands groupes qui ont du mal à attirer de jeunes talents : les fonctions opérationnelles, le management et les fonctions techniques de haut niveau, ainsi que les postes commerciaux scientifiques ou techniques en vente et marketing. Les étudiants ne savent souvent pas en quoi consiste réellement la fonction ou n’ont pas conscience de leur propre talent. « Il n’est pas rare de rencontrer de jeunes professionnels dotés de compétences dont ils n’ont pas conscience. Ils visent, par exemple, un emploi en R&D alors qu’ils ont la fibre commerciale. »

Les instituts de formation peuvent-ils encadrer les étudiants et les épauler dans le développement de leur carrière? « L’innovation joue un rôle de premier plan dans notre société », poursuit Laure Urbain (Hays). « Il importe que les jeunes étudiants trouvent leur place sur le marché du travail. Il est essentiel d’identifier rapidement les talents et les centres d’intérêt. L’accompagnement des étudiants dans le cadre de leur épanouissement personnel et de l’évolution de leur carrière peut faire toute la différence. »

Pour maximiser l’afflux de profils, une communication transparente à l’égard des employeurs et des travailleurs potentiels s’impose. Laure Urbain (Hays) : « Quels profils cherchent les clients et quelles attentes ont les candidats ? Ce n’est qu’en mettant en place une communication transparente que nous parviendrons à rapprocher au mieux les employeurs et les demandeurs d’emploi et à combler les attentes. Il faut utiliser les outils de communication modernes pour toucher les candidats. Nous créons des vidéos amusantes, nous misons sur les événements de réseautage et les salons de l’emploi et nous utilisons les réseaux sociaux pour trouver les profils adéquats ».

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.