FR | NL | LU
Peoplesphere

Le nombre total d’emplois vacants diminuait de 7% au premier trimestre, avant que n’éclate la crise du coronavirus.

Statbel, l’office belge de statistique, publie aujourd’hui le nombre d’emplois vacants dans les entreprises belges. Les chiffres reflètent la situation du 1er trimestre 2020 dans son ensemble. Ils ne tiennent donc compte de l’impact de la crise du COVID-19 sur le nombre d’emplois vacants que pour la fin de cette période. Le taux de vacance d’emploi – le nombre d’emplois vacants par rapport au nombre total de postes occupés au sein de l’entreprise – baisse principalement dans le secteur horeca (hébergement et restauration) et le secteur des activités financières et d’assurance alors qu’il augmente principalement dans les secteurs de l’information et de la communication et du non-marchand. Le taux de vacance d’emploi des postes d’intérim est nettement supérieur à celui des postes fixes.

Au premier trimestre 2020, les entreprises belges offraient 129.170 emplois vacants contre 139.420 au quatrième trimestre 2019, soit une baisse de 7%.

Le taux de vacance d’emploi – le nombre d’emplois vacants par rapport au nombre total d’emplois dans l’entreprise – a lui aussi diminué de 3,39% à 3,20%.

Le nombre d’emplois vacants à Bruxelles a progressé de 1.057 postes alors que la Flandre et la Wallonie ont connu une baisse de respectivement 9.065 et 2.241 emplois vacants par rapport au quatrième trimestre 2019.

Avec 67% de l’ensemble des emplois vacants en Belgique, la Flandre reste la région du pays présentant le plus grand nombre d’emplois vacants. Elle est suivie par la Wallonie avec 19% et Bruxelles avec 14%.

Le taux de vacance d’emploi reste plus élevé en Flandre (3,53%) et à Bruxelles (3,17%) qu’en Wallonie (2,41%).

Il y a 5,17 fois plus d’emplois vacants dans les grandes et moyennes entreprises que dans les petites entreprises. Le taux de vacance d’emploi reste toutefois plus élevé dans les petites entreprises (3,98%) que dans les grandes (3,08%).

Bien que davantage d’emplois vacants soient offerts pour des postes fixes (84,46%), le taux de vacance d’emploi est nettement supérieur pour les postes d’intérim (16,11%) que pour les postes fixes (2,79%).

Répartition selon le secteur d’activité (NACE)

Plus de trois quarts (79,1%) des emplois vacants se trouvent dans cinq secteurs économiques: le secteur du non-marchand, les sciences et les services, l’industrie, le commerce et la construction.

Le taux de vacance d’emploi diminue principalement dans le secteur de l’hébergement et de la restauration (-2,63 points de pourcentage) et le secteur des activités financières et d’assurance (-1,19 point), alors qu’il augmente surtout dans les secteurs de l’information et de la communication (+0,39 point) et du non-marchand (+0,33 point).

 

Source : Statbel – JVS est une enquête trimestrielle construite sur base d’un questionnaire qui demande aux entreprises leur nombre de postes vacants à une date de référence (le 15/02/2020 pour le Q1 de 2020) qui est considérée comme représentative de l’ensemble de la période. Cependant, vu que la crise du Covid-19 a commencé en Belgique au mois de mars, considérer ces valeurs comme représentatives du trimestre serait incohérent et engendrerait une surévaluation du nombre de postes vacants dans la majorité des secteurs étudiés. C’est pourquoi, il a été décidé d’appliquer des coefficients de correction sur les résultats obtenus via notre enquête. Etant donné que la crise du Covid-19 a eu un impact sur les chiffres du mois de mars, seul ce mois est corrigé tandis que les résultats provenant de l’enquête sont considérés comme représentatifs de janvier et de février.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.