FR | NL | LU
Peoplesphere

La santé des travailleurs au coeur des préoccupations de nos entreprises: le check-up médical préventif peut être un complément utile au télétravail.

Depuis l’apparition du COVID-19, le cours normal des choses est interrompu dans la quasi-totalité des organisations. Les collaborateurs ont massivement commencé à faire du télétravail, les équipes ne peuvent venir au bureau qu’en petits groupes et le télétravail restera la norme encore un bon moment sous l’impulsion d’une nouvelle vague. Mais s’il y a bien une chose qui ne peut être mise en quarantaine, c’est la santé des collaborateurs.

Le check-up médical préventif peut dès lors devenir plus important que jamais. Attentia remarque déjà que le nombre s’inscriptions est plus élevé cette année (+/- 15 %) que d’habitude. Les travailleurs apprécient eux aussi que leur employeur propose cette batterie d’examens.

Les chiffres révèlent qu’environ la moitié des Belges souffrent de stress au travail. L’utilisation d’antidépresseurs a augmenté de 65 % en dix ans. Pas moins de 80 % des Belges ont des problèmes de dos. Un décès sur trois est dû à des troubles cardio- et cérébro-vasculaires comme les problèmes de cœur et les AVC. Ces problèmes médicaux peuvent toutefois être facilement évités ou traités s’ils sont détectés à temps.

Les employeurs et les travailleurs montrent peu de réticence lorsqu’il s’agit de la santé, et c’est une bonne chose. Beaucoup d’entreprises ont compris que la santé de leurs collaborateurs prime sur tout le reste. C’est pourquoi, outre les examens imposés par la loi, de plus en plus d’employeurs misent sur les check-ups préventifs.

« Bon nombre de nos clients proposent un check-up médical à leurs collaborateurs et nous constatons même que plus de personnes se sont déjà inscrites cette année que l’année dernière », affirme Petra Parren, Product Delivery Manager chez Attentia. « Nous ne savons évidemment pas si c’est lié au coronavirus, mais nous nous soucions tous plus de notre santé pour l’instant. Les gens veulent faire vérifier que tout va bien. »

Check-up préventif

Un check-up préventif comprend tous les examens importants : prise de sang, test d’audition, bilan oculaire, test cardiaque au repos et à l’effort… Le dépistage du cancer fait même partie des possibilités. « Il est très compliqué de faire tous ces examens dans la vie privée. C’est donc un grand avantage pour les collaborateurs quand leur employeur le propose. Ils ont alors une vue d’ensemble complète sur leur état de santé », précise Petra Parren.

Miser sur la santé est de toute façon une bonne idée, même en temps difficiles. À long terme, les entreprises récoltent les fruits de travailleurs en bonne santé. De fait, l’absentéisme diminue. Or, les absences imprévues coûtent facilement 400 euros par jour à un employeur. Par ailleurs, la rétention et la résilience augmentent quand les collaborateurs se sentent bien dans leur peau.

« Les collaborateurs en bonne santé sont plus performants et se sentent plus heureux. En ces temps mouvementés, il est encore plus important pour les employeurs de montrer qu’ils se préoccupent de la santé de leurs collaborateurs. Et le check-up préventif est très utile à cet égard. De plus, les organisations peuvent également recevoir des rapports globaux anonymes présentant les tendances générales. Un BMI moyen élevé pourrait par exemple inciter à modifier le menu de la cafétéria. Cela permet de suivre l’évolution. »

Centres médicaux

La pandémie de COVID-19 ne peut donc en aucun cas constituer une pierre d’achoppement qui mènerait au report ou à la suppression de ces check-ups. Les mois d’été sont en outre le moment idéal pour planifier ces examens. La principale objection des entreprises réside dans l’idée que leurs collaborateurs doivent se déplacer et risquent donc davantage d’être contaminés. Elles n’ont pourtant aucun souci à se faire à ce sujet.

« Les centres médicaux sont bien situés, équipés de façon optimale et spacieux. Nous travaillons en blocs par client, afin que nul ne doive attendre avec d’autres personnes dans la salle d’attente. Tout le matériel est évidemment soigneusement désinfecté après chaque examen », explique Petra Parren. « Il semble malheureusement que nous devrons vivre encore quelque temps avec le COVID-19. Mais s’il y a bien une chose qui ne peut être mise en quarantaine, c’est la santé des collaborateurs. »

Source: Attentia

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.