FR | NL | LU
Peoplesphere

Travail à domicile: il reste un écart important entre les aspirations des travailleurs et ce que les entreprises proposent après la pandémie.

Alors que les entreprises décident des nouvelles façons de travailler post-pandémie, trois employés sur cinq (62%) en Belgique s’attendent à (re)travailler dans un bureau ou sur site à temps plein ou presque. Or, seule la moitié d’entre eux (44%) le souhaite. C’est ce que révèle une nouvelle étude de WTW, une société de conseil internationale qui semble confirmer que grâce au télétravail, près de deux tiers des employés profitent d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Près d’un tiers (30%) affirment qu’ils préféreraient travailler à la maison tout le temps ou la plupart du temps, mais seuls 16% pensent que cela sera autorisé, tandis que 26% disent qu’ils préféreraient une répartition égale entre le bureau et la maison. Près de deux tiers (64%) des travailleurs affirment que le travail à domicile leur permet de mieux concilier vie professionnelle et vie privée

L’enquête menée par WTW auprès de 1020 travailleurs belges révèle un énorme changement dans les habitudes de travail : avant la pandémie, 78% des travailleurs ont déclaré travailler toujours ou la plupart du temps au bureau ou sur le site, et seulement 10% travaillaient toujours ou la plupart du temps à la maison.

Raymond Wammes, directeur Works, Rewards & Careers chez WTW, a déclaré : « Le travail à domicile se généralise, et le défi des employeurs sera de l’organiser correctement. Dans ce marché du travail difficile, les entreprises doivent comprendre ce que leur personnel souhaite et ce dont il a besoin si elles veulent attirer et retenir les meilleurs talents. De nos jours, la flexibilité du travail figure en bonne place sur la liste des souhaits. Les employés qui aspirent à plus de flexibilité qu’ils n’en ont actuellement sont plus susceptibles de changer d’emploi, d’être moins performants ou de faire un burn-out. »

Le travail à domicile est devenu un facteur important sur un marché du travail compétitif. Près de la moitié (44%) de ceux qui souhaiteraient travailler à distance mais n’en ont pas la possibilité disent vouloir changer d’emploi. La flexibilité du travail est désormais le quatrième facteur le plus important pour attirer les talents.

Tout décalage peut entraîner des risques liés à l’engagement et aux performances des employés. Plus d’un quart (28%) de ceux qui sont satisfaits de leur mode de travail disent ressentir des symptômes d’épuisement, mais ce chiffre passe à 42% pour ceux qui souhaitent travailler davantage à domicile.

Le promoteur de l’étude ajoute : « Le travail à distance présente des avantages et des inconvénients : certaines personnes sont satisfaites de la plus grande flexibilité, mais d’autres peuvent regretter l’ambiance d’équipe du bureau. Les employeurs doivent soutenir leurs employés et trouver le bon équilibre pour maximiser l’engagement et le bien-être. »

L’étude a également révélé certains inconvénients du travail à domicile. Un tiers (34%) pense que cela nuit à l’évolution de leur carrière, et ce chiffre passe à 55% chez la génération Z. La moitié (52%) déclare que le fait de travailler à distance les fait se sentir moins liés à leur équipe.

 

Source : l’enquête 2022 « Global Benefits Attitudes Survey » est menée tous les deux ans. L’étude a été réalisée en janvier 2022, et 35 549 employés dans 23 pays ont été interrogés, dont 1020 en Belgique. Les personnes interrogées travaillent pour des employeurs privés de grande et moyenne taille, dans un large éventail de secteurs.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.