FR | NL | LU
Peoplesphere

Travail hybride: 13% seulement des entreprises cotées en bourse tablent sur un retour des équipes à la semaine de cinq jours au bureau d’ici la fin 2021.

Le modèle de travail flexible et hybride s’impose naturellement. International Workplace Group (IWG), fournisseur mondial d’espaces de travail flexibles, a réalisé un sondage auprès de 250 sociétés cotées en Bourse du Royaume-Uni. Celui-ci révèle que 75% d’entre elles étudient, dans la foulée de la crise sanitaire, la mise en place d’un modèle de travail hybride offrant davantage aux collaborateurs la possibilité de panacher télétravail et présentiel. Les 25% restants n’ont pas l’intention de modifier leur gestion opérationnelle.

L’année écoulée a radicalement changé le modus operandi des entreprises. Dans le monde entier, les employeurs prennent aujourd’hui conscience que les travailleurs peuvent rester très impliqués et productifs, même à distance, dans un régime de travail hybride. Dans ce modèle, les entreprises offrent à leur personnel la possibilité de travailler à domicile, dans un (flex)bureau local et occasionnellement au siège social. Selon IWG, le contexte professionnel de demain s’articulera autour du concept « 15-minute-city », qui préconise la disponibilité des principales commodités dans un rayon de 15 minutes du domicile.

Trente-deux pour cent des répondants ont déclaré que la totalité de leurs effectifs était actuellement en télétravail. En outre, 40 % déclarent accepter de plus en plus ce mode de travail flexible pour faciliter la prise en charge des enfants ou l’exercice physique en journée.

L’avenir sera flexible…

De nombreuses sociétés cotées en Bourse sont déjà passées à une structure plus décentralisée, en adoptant le modèle « parapluie » (siège social et plusieurs bureaux locaux proches du domicile des travailleurs). Les résultats de l’enquête indiquent que seuls 13% d’entre elles prévoient le retour du personnel au bureau à plein temps d’ici à la fin de l’année. Dans ce contexte, les entreprises réévaluent leurs espaces de bureau : 38% revoient les superficies nettement à la baisse et 42% envisagent de déménager ou d’investir dans des bureaux partagés. Depuis le début de l’année, IWG a étoffé son réseau mondial d’un demi-million d’utilisateurs ; un autre million devrait venir s’y ajouter.

Fuir la ville

La pandémie provoque un exode des bureaux de centre-ville. Près de la moitié des entreprises envisagent de s’installer dans les zones rurales où vivent leurs collaborateurs. En outre, l’étude d’IWG révèle qu’un lieu de travail plus proche du domicile figure parmi les priorités à longue échéance des employés. La réduction des trajets domicile-lieu de travail et le gain de temps à consacrer à la famille sont les principales raisons invoquées. 77% des travailleurs indiquent même qu’un travail plus près de chez eux sera un critère de choix pour leur prochain emploi.

Ces deux dernières années, la quasi-totalité des nouveaux centres IWG dans le monde ont éclos en milieu non urbain et dans des zones éloignées des grands centres urbains. Par rapport à la période précédant la crise sanitaire, la demande de bureaux IWG en zone suburbaine a augmenté de 32% au premier trimestre 2021. L’intérêt pour les espaces de bureaux ruraux a augmenté de 20% au cours de la même période.

« La productivité des télétravailleurs est restée identique depuis le début de la pandémie. Nos études indiquent que le travail hybride est et restera très prisé des travailleurs et des entreprises. Les salariés se sont rendu compte du gain de temps que cela représente de ne pas avoir à se rendre au bureau tous les jours », commente Mark Dixon, fondateur et CEO d’IWG. « Les employeurs, quant à eux, ont compris qu’un modèle hybride était à la fois la clé d’employés plus heureux et plus impliqués, mais aussi d’importantes économies. Ce changement a la faculté de transformer les économies locales. En 2019 déjà, nous prédisions que le circuit local avait un énorme avantage financier à tirer des modèles de travail hybrides. Cette pandémie n’a fait qu’accélérer la tendance, en ayant sans doute des conséquences plus importantes sur l’économie locale. »

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.