FR | NL | LU
Peoplesphere

La crise du coronavirus a-t-elle permis de développer la relation de confiance entre le personnel et l’employeur?

En raison du travail à domicile intensif pendant la crise du coronavirus, les dirigeants d’entreprise ont maintenant davantage confiance en leur personnel en télétravail. Près de sept entreprises sur dix ont désormais confiance en leurs travailleurs en télétravail. 62% d’entre elles estiment que le travail à domicile a un effet positif sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. C’est ce qu’il ressort de la grande enquête employeurs d’Acerta. Malgré le retour progressif au bureau, les chiffres montrent que le travail à domicile restera d’actualité dans les entreprises à l’avenir.

Première conclusion frappante de l’enquête d’Acerta : les entreprises placent le télétravail en tête de leurs priorités dans le domaine des RH pour les trois prochaines années. 39 % des répondants ont opté pour le thème RH « travailler indépendamment des horaires et du lieu », ce qui en fait la réponse la plus choisie. Malgré le retour progressif sur le lieu de travail, le travail à domicile continuera donc à jouer un rôle important dans les entreprises.

Le travail à domicile étant devenu la norme depuis un an et demi, les entreprises en ont ainsi découvert tous les avantages. Près de sept entreprises sur dix (68 %) déclarent actuellement faire confiance à leurs travailleurs en télétravail. 62 % considèrent que le travail à domicile contribue à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Plus de la moitié des employeurs (52 %) prévoient d’encourager le travail à domicile à l’avenir. Et 49 % ne se limitent pas à leur propre entreprise et sont d’avis que la taxation allégée sur les trajets domicile-travail constitue également un argument valable pour la poursuite du travail à domicile.

Le personnel preste plus d’heures et est plus productif

Le travail à domicile implique non seulement de travailler dans un lieu différent (travail indépendant du lieu), mais a également un impact sur le moment et le nombre d’heures de travail (travail indépendant des horaires). 40 % des employeurs constatent que les collaborateurs en télétravail prestent en moyenne plus d’heures par semaine. Trois employeurs sur dix déclarent que leurs travailleurs font moins d’heures.

En outre, 38 % des employeurs estiment que les travailleurs sont plus productifs quand ils travaillent à domicile que lorsqu’ils sont au bureau. Pour 40 %, le travail à domicile ne change rien tandis que 22 % considèrent que les travailleurs en télétravail sont moins productifs.

Pas de nombre fixe de jours de travail à domicile

L’enquête montre également que le « travail à domicile » implique généralement (pour 60 % des employeurs) un certain nombre de jours de travail à la maison par semaine, à convenir avec le dirigeant (dans 61 % des cas). Une minorité des employeurs, 37 %, n’exprime pas le travail à domicile en jours.

Laura Couchard, conseillère juridique chez Acerta, explique : « Nous devrions arriver à une situation où le type d’activité, l’objectif et l’interaction souhaitée déterminent s’il est préférable de travailler à domicile ou au bureau. Pour les activités telles que le brainstorming et la cocréation, les travailleurs peuvent se rendre au bureau et rester à la maison ou travailler dans un espace dédié au bureau pour les activités qui demandent beaucoup de concentration. Cela demande de s’investir dans une réflexion sur les activités qui se déroulent hors ligne, de manière numérique, synchrone ou asynchrone au sein des organisations. La meilleure façon pour les entreprises de façonner cet aspect, ainsi que d’autres éléments tels que les indemnités de travail à domicile et les horaires de travail, est d’établir une politique détaillée sur le travail à domicile. »

 

Source : les données proviennent de l’enquête qu’ACERTA fait réaliser auprès des employeurs tous les deux ans par Indiville, le collectif d’étude pour une recherche novatrice concernant les personnes, la société, les médias et la politique. L’enquête s’est déroulée du 12 au 26 avril 2021 avec la participation de 526 entreprises occupant toutes au moins 5 travailleurs. Les données ont été pondérées pour être représentatives de la Belgique quant au nombre de travailleurs dans les entreprises actives d’au moins 5 travailleurs.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.