FR | NL | LU
Peoplesphere

Etude salariale dans les secteurs IT et Télécom: le retour en force du salaire variable.

Chaque année, Hudson réalise une étude salariale pour le secteur des télécoms et de l’informatique. Dans sa 19e édition, cette étude se penche également sur le package salarial et les tendances du secteur. Après une stabilisation du package variable l’année dernière, l’importance du salaire variable réaugmente. Le bonus de la CCT90 et la prime d’objectif (remise en espèces) gagnent en popularité.

Les chiffres de 2018 indiquent que le salaire de base est en hausse (2,95 %, index compris) pour la troisième année consécutive. Toutefois, la partie octroyée par l’employeur en plus de l’index enregistre une baisse par rapport à l’année précédente (0,86 % en 2017 contre 0,52 % cette année).

Depuis le début de l’année, une plus grande attention est accordée à l’augmentation du package variable par rapport au salaire fixe. Sur le marché dans son ensemble, nous constatons une hausse plus importante du salaire fixe que du salaire variable. Le secteur des télécoms et de l’informatique connaît donc la situation inverse. Attention particulière pour les jeunes

« Traditionnellement, les plus fortes augmentations du salaire de base se constatent chez les jeunes. Cette année, cette tendance est d’autant plus marquée. Les entreprises de télécoms et d’informatique continuent très clairement d’investir dans les jeunes (de moins de 30 ans) », explique Bert De Greve, directeur de Hudson. Les chiffres révèlent une hausse de plus de 5 % de leur package salarial (hors index) cette année. « Il convient de souligner qu’ils perçoivent cette augmentation en salaire fixe et presque pas en salaire variable. Les travailleurs de 30 à 45 ans voient également leur salaire fixe légèrement augmenter, mais dans une mesure plutôt limitée (maximum 3 %, hors index). Pour cette tranche d’âge, l’accent est mis sur le package variable et non le salaire fixe. Les travailleurs de plus de 45 ans doivent, quant à eux, se contenter d’une hausse quasi nulle (maximum 0,2 %, hors index). »

La rémunération flexible en hausse

Les chiffres avancés par Hudson révèlent que de plus en plus d’organisations utilisent un plan de rémunération flexible. Ce plan permet aux collaborateurs de composer eux-mêmes une partie de leur package salarial. Nous remarquons ainsi que 42 % des organisations interrogées dans le secteur des télécoms et de l’informatique disposent déjà de ce type de plan et que 33 % d’entre elles ont l’intention d’en mettre un en œuvre à court terme. Par rapport au marché dans son ensemble, un nombre largement plus important d’entreprises du secteur étudié possèdent déjà un plan flexible.

« Pour aboutir au choix de plusieurs avantages, il convient de créer un budget en fonction des composants salariaux en espèces ou non. C’est pour la voiture de société (ou une partie de son budget) que les dépenses sont le plus souvent réduites. En outre, les organisations proposent généralement d’utiliser une rémunération variable ou une partie du salaire brut comme source de budget. Un tiers des entreprises offre également un budget additionnel, en plus du salaire brut. »

Ce sont toutefois principalement les travailleurs des grandes organisations (plus de 500 travailleurs et plus de 250 millions de chiffre d’affaires) qui peuvent partiellement composer leur package d’avantages eux-mêmes. Quelque 60 % d’entre eux disposent d’un système flexible. Dans les petites organisations, la rémunération flexible et l’intention d’en adopter une s’avèrent plus rares.

L’étude indique que le nombre de travailleurs disposant d’une voiture de société se stabilise pour la première fois depuis plusieurs années (66 % des travailleurs). La différence avec le reste du marché reste cependant grande. Le secteur des télécoms et de l’informatique présente un pourcentage élevé de « voitures-salaires » par rapport au marché en général. Néanmoins, étant donné que celui-ci connaît une augmentation du nombre de voitures de ce type, le fossé entre les deux marchés se comble lentement, mais sûrement.

Source : les résultats susmentionnés proviennent de l’étude sur le secteur des télécoms et de l’informatique, organisée pour la 19e fois par Hudson. Grâce aux 55 entreprises participantes, cette édition se veut représentative et offre des informations sur des fonctions tant informatiques que non informatiques.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.