FR | NL | LU
Peoplesphere

Impact concret de la pandémie sur le marché du travail: le nombre d’offres d’emploi a diminué de moitié malgré l’explosion du nombre de flexi-jobs.

La pandémie de coronavirus impacte lourdement le marché de l’emploi en Belgique : par rapport à la même période l’année dernière, l’offre est en baisse de pas moins de 42%, selon les constats posés par Indeed, le site d’offres d’emploi. Les flexi-jobs se multiplient, les entreprises de soins de santé recrutent à tour de bras et le secteur de l’enseignement est dans l’expectative.

Les mesures strictes prises par le gouvernement belge pour arrêter la propagation de la COVID-19 ont provoqué une grave chute de l’activité économique dans notre pays, ce qui se reflète bien sûr aussi dans les offres d’emploi. « Le nombre d’offres d’emploi a fortement diminué entre la mi-mars et le début du mois de juin », explique Arjan Visser, responsable de la stratégie chez Indeed Benelux. « À la mi-juin, le marché a montré des signes de reprise, mais la crainte d’une seconde vague d’infections en a effrayé plus d’un. En conséquence, l’offre est actuellement 42% inférieure à la même période l’année dernière. »

Les flexi-jobs sont plus populaires.

Chose frappante, le nombre de flexi-jobs disponibles est en augmentation relative. Ces deux dernières années, la formule a connu un vrai engouement : en janvier 2019, par exemple, Indeed avait observé une hausse de 440% par rapport à la même période en 2018, et cette année, le site d’offres d’emploi avait initialement constaté une augmentation de 168%. Mais en février, il y a eu une chute soudaine et atypique de l’offre, avec un creux à la mi-mai, en raison de la pandémie de COVID-19. Les autres années, il y avait également eu une légère baisse en été, peut-être en raison de l’arrivée des étudiants jobistes.

Depuis lors, la courbe s’est à nouveau redressée, parallèlement à l’assouplissement des mesures de confinement, notamment avec la réouverture des restaurants et des magasins non essentiels. Alors qu’au 16 mai, il n’y avait que 1.744 flexi-jobs par million d’offres d’emploi en Belgique, le 16 juillet, ce chiffre était passé à 2.270 par million, soit une augmentation de 30%. Pendant la même période, Indeed n’a guère constaté de mouvement dans les offres d’emploi ‘générales’.

Comme on pouvait s’y attendre, la plupart des flexi-jobs sont destinés aux travailleurs de la vente, de la restauration et du commerce de détail, et se trouvent principalement dans les secteurs de l’alimentation, du commerce et de la vente au détail. Outre la flexibilité qu’apportent les travailleurs en flexi-jobs, il faut aussi généralement moins de temps pour les former que les étudiants, car ils ont souvent des connaissances techniques préalables, ce qui permet de les déployer plus vite en période de pointe. Il y a également moins de rotation que chez les étudiants jobistes.

Les entreprises du secteur des soins de santé recrutent à tour de bras

Une autre conséquence peu surprenante de la pandémie de coronavirus est la présence de pas moins de quatre entreprises de soins de santé parmi les dix organisations belges proposant le plus d’offres d’emploi sur Indeed. Il s’agit d’i-mens, une organisation de soins récemment créée suite à la fusion de plusieurs acteurs importants des soins de santé, de Familiehulp, de Ferm et de la Croix Jaune et Blanche.

« C’est la preuve qu’il y a un nombre considérable de postes à pourvoir dans le secteur des soins de santé », ajoute Arjan Visser. « C’est un phénomène récent : aucune de ces organisations ne figurait dans le Top 10 de notre étude d’octobre 2019. »

L’enseignement est dans l’expectative

La situation est totalement différente dans l’enseignement. Au lieu du pic habituel du mois d’août, nous constatons que les offres d’emploi restent au niveau traditionnellement bas de mai et juin. Arjan Visser conclut : « C’est probablement la conséquence de la pandémie de coronavirus. Le recrutement de nouveaux enseignants semble être reporté jusqu’à ce qu’il y ait plus de certitudes quant au déroulement de la nouvelle année scolaire. »

Source : Indeed – SilkRoad & iCIMS

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.