FR | NL | LU
Peoplesphere

Numérisation des processus RH: la voie royale pour réduire la charge administrative.

Six PME belges sur dix misent sur la numérisation des RH avec pour principal moteur, la réduction de la quantité de tâches administratives manuelles (65 %), mais aussi la volonté de réduire les coûts (29 %) et celle de libérer du temps pour les RH stratégiques (24 %). Les deux autres places du top 5 sont attribuées à l’amélioration de l’expérience utilisateur et au gain de temps pour les RH relationnelles (questions des travailleurs).

La fiche de paie numérique est un bon premier pas, tout comme la centralisation du stockage des données, mais l’établissement d’un lien entre le payroll et la comptabilité gagnent en popularité.

Les PME amorcent la simplification et l’automatisation numériques afin de diminuer la quantité de tâches administratives manuelles (65 %), plutôt que de réduire les frais du service du personnel (29 %) ou de libérer du temps pour les RH stratégiques (24 %), qui constituent ensemble le top trois. L’amélioration de l’expérience utilisateur et le gain de temps pour les RH relationnelles (questions des travailleurs) complètent le top 5.

Les organisations qui emploient plus de 20 travailleurs choisissent deux fois plus souvent le « gain de temps pour les RH stratégiques et relationnelles » comme moteur de la numérisation. Il en va de même pour plus de la moitié des PME avec 50 à 99 travailleurs. L’image de l’employeur et les activités indépendantes de la localisation sont moins importantes pour les PME belges.

Pas de temps pour gérer l’absentéisme ou la rémunération…

Un service du personnel sur trois n’a pas de temps à consacrer aux projets stratégiques tels que les analyses de l’absentéisme ou les nouvelles rémunérations. En ce qui concerne les relations humaines et les questions d’ordre juridique, une des plus petites entreprises (jusqu’à cinq travailleurs) sur cinq déclare même ne pas y consacrer de temps du tout. En outre, la moitié d’entre elles y accordent moins de 25 % tandis que ce chiffre atteint 25 à 50 % pour un autre cinquième.

La plupart des responsables et des services du personnel qui travaillent dans des PME répartissent le temps dont ils disposent entre différents domaines. Près de la moitié d’entre eux déclarent que les relations humaines/questions juridiques et les projets stratégiques représentent moins de 25 % de leur temps.

Cela commence par la (numérisation de la) fiche de paie.

Plus de six responsables du personnel ou gérants interrogés sur dix déclarent qu’ils ont déjà adopté la fiche de salaire numérique. Ce chiffre correspond à l’utilisation réelle des clients de SD Worx, grâce à qui 75 % des travailleurs employés dans des organisations avec moins de 100 travailleurs reçoivent déjà une fiche de paie numérique.

La tendance pour les grandes entreprises est à l’augmentation de la mise en œuvre de solutions numériques, mais celles-ci sont seulement très prononcées concernant les présences et les absences ainsi que la rapidité d’exécution des rapports pour la direction et la comptabilité (en matière de congé maladie, de capacité vs planning, d’aperçu budgétaire).

Vassilios Skarlidis, Directeur Régional PME chez SD Worx, déclare : « La numérisation est évidemment au programme des PME. Pas moins de la moitié des PME déclarent travailler actuellement sur un projet de numérisation, en particulier concernant l’automatisation de tous les processus opérationnels ou de la comptabilité. Il est donc logique qu’un cinquième de ces entreprises prévoient d’établir un lien entre le payroll et la comptabilité, ce qui est déjà le cas pour un quart d’entre elles. La numérisation au sein du service du personnel permet d’alléger les charges administratives et de libérer du temps pour les tâches RH plus stratégiques et relationnelles. La fiche de paie numérique constitue souvent un bon début. Toutefois, le stockage centralisé de toutes les données des travailleurs, telles que les éléments salariaux, ainsi qu’une solution numérique permettant aux collaborateurs de déclarer et de rapporter les présences et les absences pour la comptabilité et la direction sont également cruciaux. Cela leur permet de poser les fondations d’une contribution plus stratégique en matière de politique d’absentéisme ou de rémunération. »

Source : Ces résultats sont issus du questionnaire SD Worx qui a été soumis à 685 PME belges (entreprises avec moins de 100 travailleurs).

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.