FR | NL | LU
Peoplesphere

Peu de nominations au sein des conseils d’administration belges en 2021: un relatif status quo à l’aube d’un grand « renouvellement »?

Avec seulement 13 nouvelles nominations au sein des CA du Bel 20, notre pays a connu un relatif status quo l’année dernière. Si les données de cette édition sont dès lors à relativiser puisqu’elles sont peu représentatives en valeur absolue, elles permettent cependant de dégager des tendances pour l’année 2021… et pour le futur des CA. Sont notamment à noter : un boom de la valorisation de l’expérience COO, un premier mandat pour la moitié des nouveaux administrateurs ainsi qu’une ouverture aux talents internationaux, mais toujours aucune expérience en ‘Sustainability’.

Acteur international en matière d’Executive Search et de Leadership Consulting pour dirigeants, Heidrick & Struggles publie la sixième édition de son ‘Board Monitor’. Ce baromètre européen permet au cabinet d’analyser l’évolution globale du profil des nouveaux membres des conseils d’administration. Pour la troisième fois, ce rapport inclut la Belgique, aux côtés de 13 autres pays tels que la France, l’Allemagne et des pays scandinaves.

Un retour aux valeurs sûres

Un âge moyen de 57,5 ans, un ratio de 69% d’hommes, une forte valorisation de l’expérience C-Suite (54% d’(ex) CEOs et 15% d’(ex) CFOs). De prime abord, les rares nominations à noter pour 2021 au sein des CA du Bel 20 sont à l’image du climat social et économique actuel : en cette période de crises et d’incertitudes, la prise de risque est limitée autant que possible et les entreprises ont tendance à revenir aux « fondamentaux ».

Evolution tout de même intéressante lorsqu’on examine de plus près l’expérience C-Suite : davantage de Chief Operating Officers (COOs) ont été propulsés vers les conseils d’administration. On observe ainsi une forte hausse de ce profil depuis l’an dernier : de 17% en 2020, ce chiffre a grimpé jusqu’à 31% en 2021. Les COOs représentent donc environ 1 nomination sur 3 dans les profils 2021.

« Entre hausses des prix et pénuries, l’approvisionnement en matières premières a été complètement chamboulé depuis début 2021. La vision stratégique de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement mondiale détenue par les COOs est actuellement très précieuse pour les conseils d’administration, et continuera à l’être dans les années à venir », précise Marie-Hélène De Coster, Partner-in-Charge d’Heidrick & Struggles Belux.

Une première expérience pour la moitié des nouveaux administrateurs

Si le Bel 20 a, dans une certaine mesure, joué la carte de la sécurité, il serait cependant réducteur d’en conclure qu’aucune chance n’a été laissée à de nouveaux arrivants. Cette édition du Board Monitor montre ainsi que près de la moitié (46%) des nouveaux membres des CA du Bel 20 n’avaient jamais exercé une telle fonction auparavant. En outre, une majorité (69%) des nouveaux mandats ont été attribués à des profils encore actifs sur le marché du travail – ce qui donne certainement un caractère très dynamique aux boards.

Par ailleurs, notre pays se démarque, cette année encore, par la place laissée aux talents internationaux. Avec 62% de ‘non-nationals’ (un résultat égalé par les Pays-Bas), la Belgique se hisse à la deuxième place. Seule la Suisse fait « mieux » avec 68%.

« Il est très positif de voir que de petits pays comme la Belgique, les Pays-Bas ou la Suisse continuent, d’année en année, d’attirer – et de réussir à garder sur leur territoire – des talents internationaux », ajoute Marie-Hélène De Coster.

Sustainability : une nouvelle ère pour les conseils d’administration ?

Un certain intérêt était ressorti du dernier rapport pour de « nouveaux » types d’expertise : 17% des nouveaux administrateurs belges pouvaient se targuer d’une expérience en cybersécurité et 8% en Diversity & Inclusion (D&I). Cette année, ces deux critères sont retombés à 0%. Un pourcentage qui est également partagé par le critère ‘Sustainability’… pour la deuxième année consécutive.

« Si les conseils d’administration ont déjà pu faire le « plein » d’expériences en cybersécurité et D&I, la durabilité reste certainement un point d’attention pour le futur. Il s’agit là d’une préoccupation majeure de notre société, tant au niveau politique, économique que privé. De nombreux mandats au sein des CA du Bel 20 arrivent à échéance dans les prochaines années. C’est clairement une opportunité que devraient saisir tous les conseils d’administrations belges pour investir dans cette compétence fondamentale pour l’avenir », conclut Marie-Hélène De Coster.

 

Source: Heidrick & Struggles – Board Monitor Europe

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.