FR | NL | LU
Peoplesphere

Impact du travail à domicile sur le volume de prestations: nous devons élaborer des accords clairs afin d’éviter de foncer droit dans le mur.

La moitié des travailleurs belges (49 %) déclarent qu’ils prestent désormais plus d’heures par semaine à la maison que précédemment au bureau. La moitié estime en outre que le télétravail augmente la productivité par rapport au bureau. Les chiffres publiés conjointement par Acerta et StepStone montrent que le travail à domicile occupe également une place importante dans la relance après le coronavirus. Cependant, il y a aussi des dangers selon les experts en travail à domicile d’Acerta, car 64 % des travailleurs connaissent aujourd’hui une charge de travail plus importante qu’avant le coronavirus.

La plupart des entreprises se sont rapidement adaptées au travail à domicile obligatoire à l’apparition de la crise du coronavirus. Et ce changement a porté ses fruits, d’après une étude d’Acerta et de StepStone qui fait le bilan de plus d’un an de travail à domicile. 49 % des Belges travaillant à domicile affirment qu’ils sont plus productifs dans leur bureau à domicile que dans les locaux de l’entreprise. Un tiers d’entre eux conserve à peu près la même productivité, et 15 % à peine jugent qu’ils travaillent moins à domicile.

L’enquête révèle également que la moitié des personnes interrogées travaillent aussi tout simplement davantage à domicile. 49 % prestent plus d’heures que lorsque pouvions nous rendre au bureau, 41 % autant et seuls 7 % travaillent moins qu’au bureau.

Benoît Caufriez, Directeur d’Acerta Consult : « La disparition du trajet domicile-lieu de travail a soudainement « ajouté » une à deux heures par jour pour bon nombre de travailleurs. Les chiffres montrent que la plupart des travailleurs occupent ce temps supplémentaire derrière leur ordinateur. Les entreprises mettent davantage l’accent sur les résultats plutôt que sur la présence, en raison du travail à domicile. C’est une bonne chose, mais cela augmente aussi la pression sur les travailleurs à domicile. Les collaborateurs font également plus d’efforts car nous vivons une période d’incertitude. Ils veulent préserver leur propre emploi et donner un coup de pouce à leur employeur. »

Killian Cramers, responsable marketing B2C chez StepStone Belgique : « En tant que site d’emploi belge, nous avons très vite ressenti le passage rapide au travail à domicile, partiel ou total, par une économie pratiquement sans contact. La demande d’un filtre pour le travail à distance dans notre liste de résultats ou le recours aux entretiens par vidéo ont rapidement fait surface, par exemple. À la demande des demandeurs d’emploi et des travailleurs, mais aussi des employeurs. Le travail à domicile est une réalité et il nécessite donc un bon soutien et de la clarté. »

Charge de travail plus élevée

Le coronavirus a également fait augmenter la charge de travail. 64 % des Belges actifs indiquent connaître une charge de travail plus élevée pendant le travail à domicile qu’avant la crise du coronavirus. Pour la moitié des travailleurs, l’équilibre vie privée-vie professionnelle est actuellement perturbé. Et c’est là que réside le danger, selon les experts en travail à domicile d’Acerta.

Benoît Caufriez : « Les travailleurs se dépassent parfois chez eux. Il s’agit d’une observation importante dont les entreprises doivent déjà tenir compte maintenant, mais aussi certainement dès le retour partiel des collaborateurs au bureau. Le dirigeant ou le manager joue un rôle clé à cet égard, de manière à pouvoir contrôler les priorités et à pouvoir établir des principes au niveau de l’équipe concernant le meilleur mode de collaboration. Des accords simples en matière de disponibilité peuvent créer une marge de manœuvre pour que le travailleur puisse évoluer dans ce nouvel environnement de travail à domicile ou hybride, faire face aux divers stimuli en ligne et hors ligne et développer de nouvelles habitudes adaptées au travail hybride. »

 

Source : les données proviennent de l’enquête annuelle « Talent Pulse » réalisée par ACERTA et StepStone. Cette enquête a été déployée en mars 2021 pour la douzième fois et a touché plus de 3 000 travailleurs, dont 16,6% d’ouvriers et 83,4% d’employés.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.