FR | NL | LU
Peoplesphere

Le Fédéral lance une campagne d’information et de sensibilisation pour rendre le sujet du bien-être mental plus abordable au travail.

La crise du Corona a bouleversé nos vies. Nous nous sommes retrouvés dans une nouvelle situation avec beaucoup d’incertitudes qui peuvent causer du stress, également au travail. Plus cela dure, plus il y a de chances que cela affecte négativement notre bien-être mental. Et pour certains, la situation n’était déjà pas facile avant la crise. Des chiffres récents de l’INAMI1 montrent que le nombre de Belges souffrant de burn-out ou de dépression a augmenté d’environ 10 % par an au cours des quatre dernières années.

Les services publics fédéraux Sécurité Sociale et Emploi lancent désormais une large campagne d’information et de sensibilisation, dans le cadre du Plan d’action fédéral pour le bien-être mental au travail qui a été annoncé en début d’année.À partir d’aujourd’hui, des phrases telles que ‘Je gère veut parfois dire le contraire’ et ‘Prendre soin de vos collaborateurs, c’est prendre soin de votre entreprise’ dans des couleurs vives apparaissent par exemple sur les réseaux sociaux, sites web et à la radio.

La campagne encourage chacun et chacune à parler, à la maison ou au travail, de son bien-être mental au travail et à prendre des rendez-vous concrets à ce sujet. Elle aide également les employeurs à conclure des accords avec leurs travailleurs pour prévenir les risques psychosociaux liés au travail. . Elle fait partie du Plan d’action fédéral pour le bien-être mental au travail que les Vice-Premier Ministres Frank Vandenbroucke, Pierre-Yves Dermagne, Petra De Sutter et le Ministre David Clarinval ont annoncé au début de cette année. Cet après-midi, les 4 ministres ont présenté la campagne.

Le bien-être mental au travail doit être une priorité

Frank Vandenbroucke, Ministre des Affaires Sociales : « Dire que le bien-être des travailleurs est important – pour eux-mêmes et pour leur entreprise – c’est enfoncer une porte ouverte. Mais dans les circonstances actuelles, cette campagne est plus que jamais d’actualité. Avec l’obligation de télétravail, il est encore plus important que les travailleurs prennent soin d’eux-mêmes. Ils peuvent le faire en organisant clairement leurs plages de travail, en posant leurs limites et en ne s’imposant pas une quantité de travail impossible à assumer… Bien entendu, les employeurs contribuent aussi à cette résilience. Plus que jamais, il est nécessaire de bien se mettre d’accord dans les équipes et avec le manager et de discuter ouvertement des difficultés. »

« Des études récentes ont montré que les situations de stress au travail étaient douloureusement vécues par de plus en plus de travailleurs », explique Pierre-Yves Dermagne, le Ministre du Travail. « Actuellement, 1 travailleur sur trois dit ressentir régulièrement ou de manière constante le stress qui l’envahit. Ces données vont clairement à l’encontre du nécessaire bien-être lorsque l’on exerce une activité. C’est pourquoi, en plus de la prévention, cette campagne vise avant tout à sensibiliser employeurs et travailleurs à la problématique. De plus, chaque employeur doit mettre en place une politique de prévention des risques psychosociaux, analyser les risques de façon participative et prendre des mesures de prévention collectives sur le lieu de travail comme pour les autres risques dits plus classiques », détaille encore le ministre.

Briser les tabous

La recherche montre que parler de son bien-être au travail n’est pas facile pour certains. « Jusqu’à la moitié des travailleurs en maladie de longue durée sont confrontés à des problèmes de stress. C’est souvent un sujet tabou. Les travailleurs ne savent pas à qui s’adresser et les employeurs ne savent pas toujours comment aider leurs collaborateurs. Cette campagne brise le tabou et permet de discuter du bien-être mental. C’est une mission et un exemple que le secteur public est heureux d’assumer », explique la Ministre de la Fonction publique Petra De Sutter.

« Un grand nombre de fonctionnaires fédéraux est également en arrêt de maladie de longue durée : nous en comptons aujourd’hui près de 1300. Nous travaillons à des solutions structurelles, mais nous avons déjà pris des mesures pour aider les fonctionnaires à se déconnecter, à s’éloigner du travail. En outre, nous avons mis en place des programmes de lutte contre le burn out ainsi que des formations diverses », dit la ministre.

Apporter des solutions

Avec la campagne et les actions qui découlent du Plan d’action fédéral pour le bien-être mental au travail, le gouvernement veut apporter des changements positifs. Pour les salariés, les fonctionnaires et les indépendants. David Clarinval, Ministre des Indépendants et des PME souligne que : « l’envie de travailler et de toujours continuer malgré les défis, fait partie intégrante de la vie de nos indépendants. Pourtant, avec la crise sanitaire que nous connaissons, leur bien-être mental, leur situation socio-économique peut se fragiliser et il est d’autant plus important de ne pas aller au-delà de ses propres limites. Grâce à ce plan d’actions, nos indépendants disposeront d’outils importants pour prévenir un haut niveau de stress et le burn-out. »

Aider les groupes vulnérables

Le monitoring scientifique a montré que la santé mentale suit le modèle de la pandémie et des mesures. Plus les mesures à suivre sont strictes et plus nous devons respecter les mesures à suivre longtemps, plus l’impact sur le bien-être est important. Les experts avertissent que les groupes vulnérables méritent une attention particulière et ont besoin d’aide.

« Quand la marée descend, on déplace les balises » – mais changer ces balises n’est pas toujours facile pour tout le monde. La seule façon de changer de cap et de s’adapter pleinement est de conclure des accords, ensemble », explique la professeure dr. Elke Van Hoof de la Vrije Universiteit Brussel.

Valérie Flohimont, Vice-Recteur aux ressources humaines, au bien-être et à la sécurité au travail, UNamur: « Que ce soit en tant qu’expert scientifique ou en tant que vice-recteur de l’UNamur, un constat s’impose : un travail dans lequel on se sent bien et qui est épanouissant génère de l’énergie. Cette ambition passe nécessairement par un renforcement de la prévention primaire, c’est-à-dire de toutes les mesures et de tous les comportements pour éviter qu’un risque se réalise (ex. un management adapté pour éviter les burn-out, un comportement respectueux des règles pour éviter les risques sanitaires, des dispositifs de protection pour garantir la sécurité des infrastructures, un sourire à un collègue ou un étudiant, etc.). La prévention des risques psychosociaux, c’est l’affaire de tous et cela englobe tant la sécurité physique que le bien-être psychique. De petites choses simples peuvent être mises en place pour favoriser le bien-être mental au travail : un accueil souriant lorsque l’on se présente à l’accueil d’une entreprise ou d’une université, c’est déjà veiller au bien-être de ses collègues et de ses partenaires ».

Prenez rendez-vous !

La campagne est également soutenue par des Belges connus, tels que la personnalité de la télévision flamande Evy Gruyaert et Adrien Devyver, connu de la chaîne francophone RTBF. De par leur propre expérience professionnelle, ils savent combien il est important de se préoccuper du bien-être mental et de prendre des rendez-vous à ce sujet. Au cours de la campagne, plusieurs Belges connus partageront leurs propres conseils et histoires et proposeront de prendre rendez-vous avec vous-même sur le site rendezvousavecvousmeme.be. Il existe déjà plusieurs exemples tels que : Indiquez à temps quand vous avez trop de travail et faites une pause au bon moment. Toute personne qui pense à un bon rendez-vous qui ne figure pas encore sur la liste peut l’écrire sur le site web.

En même temps, la campagne s’adresse aussi spécifiquement aux managers, aux services RH et de prévention et aux employeurs en général. Le site rendezvousavecvoscollaborateurs.be fournit des informations claires sur l’obligation légale de prévenir les risques psychosociaux liés au travail, ainsi que divers liens vers des outils permettant de mettre en œuvre une bonne politique de prévention dans l’entreprise et d’éviter ainsi que les travailleurs tombent malades. Les employeurs et les managers peuvent également prendre rendez-vous avec leurs collaborateurs sur le site, par exemple parler régulièrement avec ses collaborateurs ou leur offrir des possibilités de formation suffisantes.

Le site web propose également de nombreux conseils pour plus de bien-être mental au travail. Sans donner de leçons, mais avec des conseils pratiques et scientifiquement fondés. Les experts scientifiques ont également mis au point un outil accessible pour tous qui, sur base d’un questionnaire, donne aux utilisateurs une bonne idée de leur bien-être mental actuel et les aide à détecter à temps tout signal d’alarme. Quel que soit le résultat, chacun reçoit des conseils utiles pour prendre soin de soi.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.